Utiliser Lightroom et pas Capture One en 2020 ???

Les 9 raisons pour lesquelles je reste encore sur Lightroom Classic et ne bascule pas sur Capture One pour la gestion et le développement de mes photos !

Quoi t’es encore sur Lightroom aujourd’hui ? Tes pas passé sur Capture One ? Non mais Allo quoi ! Vous êtes nombreux à me demander si j’ai essayé Capture One Si je suis passé sur passé sur Capture One, Si j’utilise encore Lightroom etc. Dans cette vidéo je vous réponds et je vous donne les 9 raisons pour lesquelles je suis encore sur Lightroom aujourd’hui et pas passé sur Capture One. alors pour répondre aux questions oui j’ai essayé capture one et c’est incontestablement à un excellent logiciel développement il n’y a pas de souci là-dessus il ya pas mal de choses qui sont mieux sur like romain clairement il faut le dire moi personnellement ce que j’ai particulièrement apprécié c’est la fluidité générale évidemment quand on passe d’un lightroom la capture one on apprécie que toutes sortes plus vite tout est rapide les changements de photos les applications des effets et c’est bon faut bien voir que les gens qui font le switch compare aussi généralement un catalogue lightroom très vieux plein de près 7 et c’est à un catalogue capture one qui viennent de mettre en place donc ça fausse un peu les choses mais toute façon il faut reconnaître que capture one est globalement plus rapide to like trop ça c’est vraiment agréable utilisation au quotidien ce que j’ai beaucoup aimé aussi c’est le sélecteur de couleur clairement il est bien plus poussée que sur lightroom alors on n’est pas encore au niveau d’un davinci résolve par exemple qui est vraiment pour moi la référence en termes de gestion des couleurs on peut vraiment tout faire mais ça combiné au système de calques ça fait que capture one est vraiment très pratique à utiliser on va vous faire une vidéo complète sur pourquoi capture one est mieux que lightroom et déjà énormément de vidéos sur le sujet et la plupart des preuves sont effectivement pertinents ensuite comme chute cette heure de fusillade est question du dématriçage fuji et oui les capture one des matrices mieux les fichiers fuji le développement des réfugiés meilleur sur capture web mais franchement faut vraiment zoomer à 100% pour voir une différence moi j’ai jamais personne qui m’a dit et sont un peu bizarres theft auto et des effets de verre ou je sais pas quoi vraiment zoomer à 100% et il ya personne qui fait ça donc sur le développement des fichiers fuji franchement j’ai pas vu de différences notables font pas de différence en conditions normales enfin il ya le tout en mode connecté mais moi personnellement je ne m’en sers pas donc ça ne pose pas problème qui marche mal sur les trous on va commencer par les mauvaises raisons sus pu dire qui fait que je reste encore aujourd’hui sur lightroom et la première raison c’est une commune à beaucoup de photographes c’est le coût que ça représente 2 changé alors voilà j’ai sur lightroom j’ai ma bibliothèque mais près 7 mai précède d’export mes habitudes mais flag et c’est donc oui il est possible j’ai vu de tutos de basculer un certain nombre de composants de lightroom vers capture one mais ça demande quand même un certain temps d’adaptation et des choses qui sont pas exactement pareil donc tout ne peut pas non plus transférés voilà donc ça représente un frein au changement ça c’est une raison réelle concrète n’est pas une bonne raison si aujourd’hui vous devez choisir votre capture one et lakro la deuxième raison c’est la question du prix capture one et lightroom bon il ya plein de formules différentes j’ai pas rentrer dans le détail mais disons grosso modo les deux coudes à peu près le même prix sauf que pour moi photoshop est toujours nécessaire on est obligé c’est un niveau bien plus poussé que ce que permet capture one est donc toute façon j’ai besoin de photoshop pour plein de choses donc je peux pas passer tout sur capture capture and ne représenterait qu’un coup en plus puisque de toute façon je devrai garder l’abonnement à lightroom cc et photoshop cc pour pouvoir continuer de céder photoshop pour ses fonctions de bien plus poussé que ce que permettent les deux autres logiciels ensuite si on en vient vraiment aux bonnes raisons il ya la troisième raison c’est la bibliothèque la bibliothèque de lightroom et quand même plus avancé plus poussée que celle de capture one on peut utiliser des filtres et couleurs pour les dossiers et le système de flag validé rejeté qui est très pratique en plus des couleurs on peut choisir les exif qu’on veut afficher au niveau de la grille et au niveau des photos on peut hisser le module de reconnaissance des visages qui est assez sympa voilà globalement c’est plus développée il ya plus d’options c’est plus facile à utiliser même si celui de capture année tout à fait honnête je préfère quand même celui là est trop la quatrième raison c’est le module de comparaison de photos de lightroom est vraiment très pratique très bien fait on peut synchroniser facilement les deux photos se déplacer d’une à notre zoom est désormais et c’est sûr capture one c’est utilisable c’est faisable mais c’est quand même un peu plus galère et la comparaison c’est quelque chose que je fais assez souvent quand on cherche vraiment soit pour mes tests pour la chaîne soit quand je fais des photos elles vraiment entre deux photos similaires prendre celle qui a le meilleur piqué la meilleure netteté sanofi qui est vraiment très pratique cinquième raison c’est la question des outils pour supprimer les défauts donc sur lightroom c’est assez facile via un outil suppression des défauts et ensuite on peut basculer entre les différents modes et adaptés comme ça en fonction de ce qu’on veut vraiment comme type de correction sur capture one on retrouve à peu près les mêmes outils mais c’est encore une fois beaucoup moins pratique à utiliser il ya trois outils différents spots clown est il qu’il faut ensuite basculé sur des calques et créer un calque est différent pour chaque outil avec à chaque fois des options différentes si on veut que la zone de référence soit différente sur les différents éléments de correction ça oblige à créer plein de calais et c’est donc au global c’est quand même moins rapide moins fluide sixième raison la question des fusions de photos que ce soit en hdr en panorama ou fortiori en hdr panorama ça c’est quelque chose qui fait gagner énormément de temps sur lightroom c’est de pouvoir directement depuis lightroom avoir une fusion tout à fait correcte des hdr et des panoramas et même maintenant d2 depuis une version récente de lightroom on peut même prendre un badge de photos une série est lancée une fusion hdr de tous les bracketing donc je prends tout mais practicing que lightroom m’a d’ailleurs automatiquement empilés grâce à leurs deux captures je fais contrôler h et là il va me lancer automatiquement 25 opérations de fusion hdr alors ça va prendre un petit peu de temps mais pendant ce temps là je peux faire autre chose et quand c’est fini voilà j’aime et hdr que j’ai plus qu’à développer normalement mais le hdr de lightroom fait déjà une excellente base ça permet de gagner beaucoup de temps là ça prend du temps à mouliner pendant ce temps là on peut faire autre chose et ensuite on n’a plus qu’à récupérer tous les âges dr pareil pour les panoramas c’est très pratique c’est directement intégré dans lightroom n’a pas besoin de basculer sur un autre logiciels comme photoshop par exemple ou sur un logiciel de panorama on peut faire ça directement en raw donc on peut commencer par le panorama est ensuite faire son développement technique sur capture one on va être obligé de d’abord faire le développement individuel des photos puis ensuite basculer d’un logiciel de fusion pour faire le hdr ou au panorama dans lightroom au niveau des panoramas il ya intégré une option très pratique qui permet de combler de manière à peu près intelligente les bords de l’image bondée que des éléments un peu complexe ça marche pas mais quand c’est une texture unis du ciel etc ça marche très bien et ça permet de facilement encore une fois complété un panorama sans avoir à basculer sur photoshop par exemple j’utilise énormément les hdr quand je shoote des éléments à au contraste comme par exemple les spots des salons où certains photos de paysages c’est très utile de faire du hdr et j’en fais même systématiquement ce qui fait que quand je rentre et que j’ai je pars combien 700 photos 1000 photos ce pouvoir les fusionner d’un coup en hdr c’est très rapide et très pratique pareil en immobilier ont fait quasiment systématiquement du hdr pour les fenêtres c’est très pratique ne pouvait le faire directement dans lightroom gagner du temps la 7e raison c’est pour les time lapse le logiciel de référence soit time lapse clr time lapse est comme son nom l’indiqué rc lightroom donc c’est un module enfin c’est un logiciel qui ce plug qui se connectent dans lightroom et qui permet du développement avancé de time lapse et il n’existe pas d’équivalent pour capture one d’ailleurs d’autres plugins lightroom très pratiques comme time lapse supporte pour les time lapse mais aussi lines tagueurs qui permet d’avoir les existe des objectifs manuel n’ont pas d’équivalent sur capture one vous en reparler un peu plus en détail prochainement quand je fais des vidéos sur les thèmes l’aps mais voilà leur thème l’aps oblige finalement à rester sur lightroom donc je pourrais encore une fois basculer une partie de mon voir flou sur capture one et garder lightroom pour d’autres et voilà ça oblige à voir de logiciels deux abonnements d’avoir des précède différent de l’un à l’autre et dès qu’on va changer une option dans lightroom pour son développement comme l’a par exemple dire qu’il faut là répertoriés a percuté sur capture one etc je préfère tout concentré sur lightroom qui aujourd’hui on répond à tous les besoins la huitième raison c’est la synchronisation avec le mobile ça permet directement d’ajouter des photos depuis son pc à la bibliothèque lightroom et ils seront ensuite synchroniser avec lightroom mobiles qui ont mêlé consulter facilement sur son portable quand on est content 9e raison enfin c’est toujours au niveau de la synchro avec adobe en ligne c’est adobe portfolio que c’est lui le site que j’utilise aujourd’hui pour mon site pro et c’est très facile de claude et ses photos sur adobe portfolio directement depuis le trou c’est pas une obligation bien sûr et je pourrais tout à fait exporter mes photos avec capture one puis les importer sur un dock portfolio mais aujourd’hui le fait que ce soit directement intégrés et juste à cocher les photos les glisser dans un dossier et sel seront directement en ligne c’est très pratique voilà donc la raison pour laquelle aujourd’hui j’utilise toujours lightroom classique et pas capture one malgré les grandes qualités ce logiciel dites moi un commentaire pourquoi vous vous allez basculer sur capture one vous pourquoi vous vous restez aussi sur lightroom et mois et d’ici là je vous dis à bientôt et bonne photo à ciao

9 Conseils pour trier VITE et BIEN ses photos !

Comment éviter l’overdose de photos perso ? 9 Astuces pour s’organiser et trier ses photos souvenir sans perdre de temps !

salut à tous on se retrouve aujourd’hui pour parler photo et aujourd’hui on va parler photos persos photos souvenirs et en particulier comment l’étrier pour éviter l’overdose de photos à l’heure du numérique et en particulier à l’heure du smartphone on se retrouve avec énormément de photos ça prend énormément de temps à regarder ça prend plein de place sur le disque dur ou sur le cloud on ne peut pas avoir de plaisir à regarder des milliers de photos on sait pas où retrouver ces photos comment les retrouver voilà donc il faut absolument trier ses photos alors c’est pas non plus quelque chose qui est totalement nouveau avec le numérique j’ai retrouvé il ya peu des caisses entières de photos argentiques chez mes parents et clairement il aurait dû faire le tri il y avait bien les trois quarts qui était à jeter et donc c’est extrêmement pénible de les regarder des photos floues des photos ratées et des photos on sait pas ce que c’est et c’est soyez sympa avec vos enfants ou vos futurs enfants et s’il vous plaît triez vos photos et trier les biens c’est justement ce qu’on va voir dans cette vidéo donc voici mes neuf conseils pour faire un tri à la fois rapide et efficace de vos photos personnelles alors oubliez tout de suite les histoires du tri en trois quatre cinq six passes ou je sais pas quoi qu’on trouvera généralement sur internet où on fait une première passe premières passes technique une deuxième passe pour la composition une deuxième passe pour je sais pas quoi ça prend énormément temps donc c’est bien pour des photos professionnelles ou pour des photos pour un projet artistique ne peut avoir son intérêt mais je recommande vraiment pas pour des photos personnelles dernier point avant de passer au conseil à proprement parler c’est posez vous la question de pourquoi vous prenez des photos et pourquoi vous les conservez alors ça peut paraître une évidence ou itb à je prends des photos souvenirs pour avoir des souvenirs et posez vous la question de ce que ça signifie au fond est ce que c’est pour vous est ce que c’est pour vos proches est ce que c’est pour les partager est ce que c’est pour vous remémorer des choses voilà c’est une question qui peut paraître bête comme ça mais posez vous la question finalement pourquoi je garde ses photos et ça vous aidera pour toutes les étapes suivantes allez c’est parti pour les conseils premier conseil centraliser toutes vos photos vous avez probablement plusieurs appareils photo un smartphone peut être plusieurs smartphones des amis qui vous envoie des photos et c’est essentiel d’avoir toutes les photos rassemblés au même endroit pour pouvoir les trier en même temps il faut bien voir que quand ensuite vous allez regarder vos photos une fois triés peu importe la source si une photo et bien qu’elle était prise avec un smartphone que ce soit quelqu’un d’autre qui voulait envoyer que les prises avec votre super réflexes et c’est ça a peu d’importance vous voulez l’ensemble des photos qui constitue par exemple un événement un voyage etc regroupés au même endroit peu importe la source donc toutes les photos doivent être triés la même manière et rassemblés au même endroit moi par exemple pour les photos prises avec mon smartphone ce que je fais beaucoup je les passe par la piste de road box est automatiquement elles se retrouvent importés dans mon lightroom ce qui fait qu au même endroit j’ai mes photos prises avec mes différents appareils photo et avec mon smartphone pareil si on m’envoie des photos je l’aimé aussi dans un dossier et éventuellement un sous dossier mais elles sont quand même regroupés dans lightroom et elle passe dans le même processus de tri ce qui nous amène au deuxième conseil organiser vos photos de manière uniforme au niveau des dossiers donc par exemple la méthode la plus classique et celle que je recommande également c’est d’organiser d’avoir un dossier par année et ensuite un dossier avec la date du voyage de l’été vacances de l’événement et c’est pour ensuite avoir à la fois au niveau des dossiers une classification chronologique et pouvoir facilement retrouvé par le nom ce que contient ce dossier mais on a aussi pas mal de photos je dirais du quotidien des photos qui sont pas liées à un événement ou un voyage en particulier et pour ça moi je recommande de les regrouper par mois ça donne quand même des ensembles assez cohérent on peut les retrouver en sachant que c’est 2000 19-12 il y aura les photos prises en décembre 2019 qui sont pas partis clairement lié à une fête de noël par exemple sur l’organisation précise des dossiers des étoiles des notes des couleurs etc je vous renvoie à ma vidéo sur le workflow qui était très complète même si elle traitait des photos en général et pas par clairement des photos personnelles troisième conseil est sans doute le plus difficile c’est d’essayer de juger les photos en tant que tel et pas en fonction de l’effort qu’elles ont demandé à produire alors à ses quelque chose de très difficile surtout si on fait beaucoup d’efforts pour produire des photos de savoir réussir à se détacher et à se dire vraiment que vaut cette photo si c’était par exemple quelqu’un d’autre qui l’avait pris si j’avais aucune idée dès qu’on dit prise de vue alors quand on va passer par exemple des heures à faire une balade en montagne à escalader des trucs à monter à se trimballer son gros appareil photo avec son gros objectif est à la fois drame à une photo qui est un peu nul c’est quand même très difficile d’être objectif edit ah bah tant pis si l’âge est elle n’a pas finalement trop d’intérêts voilà moi je fais beaucoup de photos de nuit ou par exemple faire une grande marche la nuit ou un vélo et je vais aller prendre des photos c’est à pau selon lutz est bon à la fin qu’on voudrait bien une photo qui a un peu raté on se dit ouah allait quand même pas si mal avec un peu de post traitement et c’est bon c’est vraiment difficile mais il faut se forcer à se détacher à dire bah malheureusement elle est un peu nul dans l’autre sens une photo qu’on a pris vite fait avec son smartphone peut être très bien messi a été prise hibbert facilement en jpeg en mode automatique donc il faut essayer de se détacher de ça alors il faut pas essayer de se détacher de l’ émotion que nous procure la photo puisque c’est des photos personnelles on sait très important ce qu’elle génère comme émotion même si elle est un peu raté si une photo automatiquement un peu raté génère beaucoup d’émotion il faut évidemment la garder mais il faut bien se séparer de l’émotion liée à la prise de vue si je puis dire on peut par exemple se poser la question est ce que c’est une photo que j’imprime ray volontiers que je mettrais là sur mon mur que je montrerai amène un bon moyen de répondre à deux questions conseil numéro 4 pour rendre le numéro trois un peu plus facile c’est de trier ses photos plus tard rien de pire que de rentrer d’un shooting d’une prise de vue et de mettre ses photos sur son ordi et de les regarder et de les trier immédiatement on va être beaucoup trop dans l’émotion de la prise de vue dans l’émotion du moment qu’on va avoir du mal à les juger objectivement donc pour ça le mieux on peut regarder ces photos parce que tout le monde a envie de regarder ses photos à prévoir et les photos mais il faut laisser le triste faire plus tard selon ce qu’on peut selon la passion ce qu’on a généralement je pense que l’idéal c’est que ce soit quand même un petit peu frais dans notre tête pour se souvenir pourquoi on a pris la photo les conditions de ce qui se passait donc moi je dis que c’est un mois après par exemple c’est un bon délai mais c’est évidemment ajustée selon votre ressenti personnel ce qui nous amène au 5ème conseil trier régulièrement vos photos c’est pas parce qu on les trie plus tard qu’il faut ne pas l’étrier il faut voir ça comme un décalage dans le temps c’est à dire qu’on va les trier avec un deux mois de retard entre guillemets de décalage dans le temps mais il faut évidemment être régulier et ne pas laisser s’accumuler des photos des milliers des dizaines de milliers de photos parce qu’à partir du moment où on a un dossier à trier dans lequel il ya vingt-cinq mille photos on va facilement être tentés d’en rajouter encore quelques milliers et de se dire de toute façon quand j’en suis autant ne pas l’effrayer tout de suite donc il faut s’imposer de suivre régulièrement donc moi j’ai un dossier qui s’appelle à trier dans lequel je mets les dossiers nommé par dates dont je vous parlais tout à l’heure et j’essaierai de ne pas avoir plus d’une dizaine une vingtaine grand maximum de dossiers là dedans 6ème conseil il va être inspiré la méthode combary pour trier et ranger sa maison et en particulier celui sur le tri des habits je voulais de voir ce que ça donne clinique mon nom quand vous touchez un objet qui déclenche de la joie votre corps réagit comme ça au contraire quand vous touchez un objet qui ne déclenche pas de joie vous vous sentez l’idée quand on passe sur les photos c’est de se demander si cette photo génère réellement une émotion c’est à dire de regarder la photo est de se dire est ce qu’elle me fait quelque chose si elle est réussie mais qu’au fond elle me rappelle aucun souvenir elle ne génère pas d’émotions n’est pas particulièrement belle dans ce cas là c’est probablement on n’a pas de bonnes raisons de la garder donc soyez exigeants mais conseil numéro 7 ne supprimez pas tout de suite vos photos de la même manière qu’il est intéressant de repasser plus tard sur les photos qu’on a sélectionné sur la sélection de photos qu’on a fait pour voir si on n’a pas été un peu trop lâche sur les photos n’a pas laissé passer des photos qui finalement avec le recul ne le méritait pas ça peut être intéressant de repasser sur les photos éliminés donc c’est pour ça que je passe par lettre o moi et je les marques comme à supprimer et je repasse un coup dessus techniquement pour être plus précis j’ai deux catégories j’ai les photos a supprimé sur ou vraiment la photo est raté elle n’aura pas droit à une seconde chance et je les photos que je mets en rouge mois sur lightroom qui sont à à supprimer a priori les photos à supprimer gelé sur une très rapidement les photos à priori à supprimer elles ont droit à une seconde chance quelques mois plus tard je repasse dessus et je vois si j’ai rien oublié et donc de niveau 1 niveau éliminé et un niveau rejeter a priori huitième conseil ne fait pas un best-of l’idée qu’en ou trio photos perso c’est pas d’en garder 5 10% pour pouvoir livrer aux clients tant de photos comme c’est le cas quand vous faites du reportage ou de la photo de prestations de la photo pro il faut toute façon livrer les 100 photos que vous avez promis et dans ce cas là autant livrer les 100 meilleurs là pour des photos personnelles généralement vous n’avez aucun engagement de quantité donc s’il ya plein de photos qui sont bien prenez plein de photos s’il ya plein de photos qui sont nuls virez les tout il n’ya pas besoin d’être dans une logique de classement et on prend les meilleurs et ça vaut aussi par exemple pour les rafale pour les rafale si l’un des photos procès avait shooté un moment c’est que probablement il y avait quelque chose à prendre et il vous faut cet instant là vous allez examiner la rafale et prendre la meilleure de la rafale si vous faites des rafales dans vos photos personnelles avant même de commencer à trier la rafale il faut se poser la question est ce que la rafale elle-même est ce que l’ensemble des photos vaut la peine est-ce que him génère une émotion et c est ce que je vais en garder une parce que c’est pas la peine de s’embêter à regarder les 10 photos de la ravanne pour dire celle là c’est la meilleure et ensuite finalement l’éliminé pas ce que n’était pas si intéressante que ça donc ça veut dire prendre un peu de recul encore une fois et se demander sur un ensemble de photos et ce qu’elles valent la peine si la réponse est non alors ça veut dire que vous pouvez tout les aimez et vous venez de gagner beaucoup de temps neuvième conseil shooter – alors quand on prend des photos c’est toujours un pari on sait jamais si la photo pas être réussies ou ratées mais ils ont quand même parfois on a plus de chances de réussir que de rater si on shoote un modèle professionnel en studio bon on a quand même plutôt de la chance de réussir la photo si on shoote des enfants de loin qui joue dans tous les sens bon c’est un pari un peu plus risqué la question c’est pas se dire je souhaite que si je suis sûr de réussir ma photo sinon on prend jamais de photos mais se dire avant de déclencher est ce que il ya la moindre chance que cette photo là un trou intéressante en numérique on a parfois tendance à se dire je shoote je shoote et on verra après si une photo intéressante hors sol c’est pas une mauvaise idée c’est qu’on fait souvent quand on est débutant ce qu’on manque d’assurance avec un peu d’expérience on peut savoir quand même à l’avance si on a ils ont 5 % de chances que la photo soit bien dans ce cas là ça peut valoir le coup de poing de la photo ou si c’est vraiment zéro et 0 1% et dans ce cas là ça fait cher payé entre ea la chance d’avoir une bonne photo de même il faut se demander si dans le meilleur des cas la photo sera pas moyenne c’est à dire que si avec un peu de chance on peut avoir une photo moyenne pas dans ce cas là autant pas prendre la photo puisque à la fin on regardera que les bonnes photos 10e conseil faites vous plaisir admirer vos photos vous avez fait un dur travail avec le tri maintenant regardez les posez vous sur le canapé et faites vous un diaporama même si c’est juste pour vous avec vos photos ça vous permettra d’apprécier la qualité de votre tri de vous faire plaisir et de vous récompenser quelque part du travail de tri qui peut parfois être fastidieux là aussi cette le quelques jours plus tard puisque ça peut être utile d’avoir encore une fois un peu de recul sur son tri et de se dire bon pourquoi j’ai laissé passer cette photo ou au contraire il me manque un instant dans ma série de photos enfin admirer vos photos c’est aussi les imprimés évidemment tous les photographes vous le diront une photo imprimée on hamm est quelque part dans son salon dans son appartement chez soi chez les autres ça fait énormément plaisir ça permet encore une fois de valoriser le travail de tri qu’on a fait avec difficulté il voit dans les commentaires comment vous triez vos photos personnelles vous si ça vous intéresser mettez moi un petit pouce n’hésitez pas à vous abonner en cliquant sur ma tête qui doit apparaître par ici si je suis et je vous dis à bientôt et bonne photo ciao

L’histogramme en photo, c’est NUL !

L’histogramme c’est vraiment nul, j’en peux plus d’utiliser ce truc archaïque alors qu’il existe quelque chose de tellement mieux : le waveform (graphique en forme d’onde) ❤

salut à tous et plus que jamais j’espère que vous allez bien alors attention si vous êtes un gros fan de l’histogramme je suis désolé parce que dans cette vidéo je vais vous dire tout le mal que j’en pense et surtout pourquoi il serait temps de passer à autre chose ce bon vieil histogramme il est là depuis tellement longtemps qu’on a un peu l’impression qu’il fait partie de la famille mais si l’histogramme était un membre de la famille est ce que au fond ça serait pas un peu le vieux tonton relou qui au repas de famille par un peu trop fort pour ne rien dire d’intéressant je vais pas expliquer en détail le fonctionnement l’histogramme joue mais en lien une vidéo très bien faite sur le sujet si jamais vous n’êtes pas familier avec son fonctionnement en gros ça sert à gérer son exposition et en particulier à éviter de surexposer ou de sous-exposés ses photos et ses vidéos sur les hybrides on pourrait se dire qu’il suffit de se fier à ce qu’on voit à l’écran mais c’est souvent trompeur puisque ça dépend du réglage des écrans de la luminosité ambiante etc d’où l’utilité d’avoir un graphique pour aider à l’exposition par exemple sur cette image on voit clairement sur l’histogramme qu’une partie de l’image est surexposé donc ok c’est pas complètement inutile mais le gros problème de l’histogramme c’est qu’il donne une information de manière globale statistiques pour l’ensemble de l’image il ne dit pas où se situent les pixels en question je sais qu’une partie de ma photo est surexposé mais je ne sais pas laquelle sur cette photo à voir mon arrière-plan surexposé n’est pas un problème par contre je veux absolument éviter une partie de mon visage soit surexposé et à l’histogramme impossible de faire la différence si j’ai une fenêtre lumineuse dans une scène ça va immédiatement créé une grosse barre à droite dans mon histogramme et écraser tout le reste de l’histogramme alors que oui je sais que ma fenêtre et surexposé ce qui m’intéresse c’est l’exposition du reste de l’image en vidéo on peut souvent activer les ses bras qui montre bien les zones surexposées mais pour le coup c’est vraiment limité comme info c’est juste ce qui dépasse d’un certain seuil d’exposition par exemple 80% mais il existe un outil qui donne bien l’info d’exposition mais aussi où elle se situe c’est le wild forme alors c’est aussi un graphique mais ici l’information d’exposition est affichée verticalement 2 0 en bas le noir pur jusqu’à 100 ans au le blanc pur et latéralement c’est directement la position de cette exposition sur l’image qu’on a ce qui permet comme avec les sto g de voir en un coup d’oeil s’il ya des zones surexposées c’est-à-dire qui touche le haut du graphique et sous-exposés qui touche le bas du graphique mais aussi et ça c’est génial de voir immédiatement où elle se situe si je reprends mon image de tout à l’heure je vois bien que l’arrière plan est surexposé mais je peux aussi facilement distinguer où se situe mon visage et son niveau d’exposition pareil pour exemple avec la fenêtre je vois bien que les fenêtres sont complètement cramé mais ça m’empêche pas de voir le niveau d’exposition générale de tout le reste de la scène autre exemple si j’affiche le whale forme de l’homme je me tourne avec ma vieille chaise de bureau au milieu je vois immédiatement le déséquilibre en termes d’exposition entre la partie droite et la partie gauche de mon image et je peux immédiatement corrigé mais éclairage qui je le souhaite autres avantages du web forme si on la fiche en mode rouge vert bleu il permet de voir rapidement la balance des blancs pour chaque zone de l’image alors l’histogramme lui aussi permet de facilement voir la balance des blancs si on a une grande zone blanche ou grise en observant les pics des trois couleurs sur l’histogramme mais dans des scènes plus complexes ou avec des sources d’éclairage multiples ça devient illisible le waï forme permet de voir en un coup d’oeil les différents éclairages les différents niveaux que ce soit en l’humidité ou en température si je prends mon exemple précédent mais en rouge vert bleu cette fois ci on voit immédiatement que ma balance des blancs et neutre à gauche alors qu’elle manque clairement de bleu à droite ce qui veut dire quelle dérive vers le jaune sur un histogramme cette info aurait été très difficile à lire en résumé le web forme à de très nombreux avantages sur l’histogramme alors pourquoi utilise-t-on encore l’histogramme en photo la principale raison c’est la force de l’habitude alors que tous les appareils orienté vidéos et tous les moniteurs vidéo propose aujourd’hui aux formes les appareils orienté photos sont restés à l’histogramme mais alors qu’aujourd’hui cette distinction entre appareils photos et caméras a de moins en moins de sens il est temps que cette barrière saute et que les constructeurs proposent aussi le web forme en photo l’autre raison et c’est à mon avis le seul avantage qu’il reste à l’histogramme c’est la lisibilité du graphique même relativement petit un histogramme reste lisible alors qu’un bref forme a besoin d’un peu plus de pixels pour être lisible mais aujourd’hui avec l’augmentation constante de la résolution des écrans et des bizuths électronique on a maintenant largement de la place pour un petit oui forme lisible à la place d’un histogramme donc voilà ma petite bouteille à la mer parlez-en autour de vous rejoignez les du wave forme et faisons ensemble advenir l’air radieuse du wait for un peu plus sérieusement en attendant que le message arrive jusqu’à l’oralité constructeur vous pouvez toujours faire comme tous les cadres et leurs vidéos et utiliser un moniteur externe même système assez contraignant en photo si ça vous a intéressé mettez un petit pouce pour faire un don à l’ordre du wei forme abonnez vous pour rejoindre la secte des militants du wei forme et je vous dis à bientôt bonnes photos bonnes vidéos et bonne histogramme quand même

Quel trépied en voyage ?

Je vous présente 5 solutions de trépied à prendre en voyage, vacances, randonnée, etc : bean-bag, mini-trépied, Gorillapod, trépied compact et trépied super-compact.

salut à tous c’est julien on se retrouve pour les photos et vidéos et aujourd’hui on va voir quelle trépied choisir pour partir en voyage alors pourquoi prendre un trépied quand on part en voyage en donner en balade et c’est la première raison c’est que même si on a un appareil photo ou un objectif stabiliser on va pas pouvoir faire à main levée des pauses plus longues qu’une demi-seconde une seconde grand maximum et ça va être problématique dans plusieurs cas tout d’abord si on veut faire de la pause longue par exemple prendre des filets de nuages de cours d’eau la mer etc on va avoir absolument besoin d’un trépied le deuxième cas ça va être pour les photos de nuit si on prend des photos de nuit à main levée on va forcément devoir monter dans les ciseaux et donc à voir les photos où beaucoup plus beaux rites et si on est un trépied on va pouvoir augmenter le temps de pause et avoir des photos avec des ciseaux beaucoup plus bas et donc beaucoup plus agréable à regarder un autre intérêt ça va être de pouvoir très facilement prendre plusieurs photos d’un même endroit espacées de quelques secondes alors à quoi ça sert ça va servir à virer les touristes des photos si vous avez un lieu touristique qui est magnifique mais qui a pas mal de monde qui passe on se met sur trépied on prend des photos est passé de 5 secondes 10 secondes et la plupart des gens vont bouger entre les deux photos et ensuite sous photoshop on va pouvoir fusionner ses photos voir des photos sans touristes même de jours et même avec des temps de pause assez court un trépied va pouvoir aider à soigner son cadrage on va vraiment prendre le temps de poser l’appareil photo de voir quels éléments vont faire entrer ou non dans le cadre d’ ajuster de soigner la composition ça peut être un élément utile en photo toujours ça va être utile pour se prendre soi même devant le paysage ou se prendre en groupe en étant sur la photo de groupe sectionner le photographe habituel du groupe eh ben on est rarement sur les photos et c’est un peu dommage avec un trépied on va l’opposer mettre le retardateur et on va pouvoir se prendre en photo avec le groupe enfin en vidéo ça reste la solution la plus simple pour avoir des plans bien stable alors dans cette vidéo on va parler de trépied de voyage alors qu’est-ce que l’appel de voyage c’est d’être épié qui vont être plus petits plus compact plus léger que des trépieds classique donc ça doit être des trépieds qui vont être facilement transportable dans un sac à dos dans un sac dans une valise cabine en avion et c’est donc forcément ça appelle des trépieds qui vont être aussi bon que des coraux trépied stable 2 bio par exemple pour arriver à ça c’est très pied pour faire un certain nombre de compromis qu’on verra en détail des compromis sur la hauteur maximale qui peuvent atteindre des compromis ni sur le poids maximal qui peuvent supporter sur la stabilité des trépieds sur les fonctionnalités sur la tête par exemple sur la rapidité à mettre en place et à replier etc on verra tout ça en détail donc je vais vous présenter ici les cinq principales solutions selon moi et c’est plutôt des familles de solutions je peux pas vous présenter des modèles précis en vue d’en acheter ce trépied là c’est plutôt voilà les gammes de trépied disponibles quels choix on peut faire quelques compromis ont fait et après je vous dirai ce que j’en pense la première solution que je vais vous présenter c’est ce qu’on appelle le bim bague et hop le bim bague comme son nom l’indiqué c’est un sac de haricot bon là ici c’est des lentilles mais c’est encore meilleur le principe c’est qu’on a un sac donc qui remplit de grains de riz de haricots de lentilles etc d’éléments assez dur et on va poser l’appareil photo dessus ça existe aussi rempli de billes de polystyrène et ça existe aussi en version spéciale portière de voiture pour pouvoir se mettre à la fuite dans une voiture alors le principe du big bag c’est qu’on va poser le big bag là où on peut et ensuite remettre l’appareil photo dessus en calant l’appareil photo dessus on va pouvoir orienter l’appareil photo à peu près comme on veut l’avantagé c’est qu’on va être bien stable quand on est posée sur un muret ou sur le sol ça va faire une couche intermédiaire entre le sol et l’appareil photo et ça permet de le caler ça va aussi protégé de la saleté si le sol est un peu humide ou un peu sale on va poser l’appareil photo sur le sac de gentilly plutôt que sur le sol lui-même donc c’est une solution évidemment très économique un paquet de lentilles chez pac mais ça coûte mais ça coûte pas grand chose ça se trouve n’importe où à part ça ça évidemment ses limites c’est une solution qui est assez lourde si vous prenez la version lentilles bella j’ai pris un kilo de lentilles ça pèse un kilo pour des fonctionnalités assez limitées en terme de hauteur ça monte pas au du tout c’est vraiment la solution de base on trouve aussi des bib bag vide donc vous l’emportez en voyage vide et sur place vous achetez ce que vous trouvez riz des lentilles etc 2 le mini trépied donc ça c’est la première vraie solution que je vais vous montrer ses hop un petit trépied comme ceux ci n’ont qu’un truc à trois pieds avec une tête sur lequel on fixe l’appareil photo la plupart des mini trépied vont généralement avoir une rotule intégré qui va nous permettre d’orienter l’appareil photo à peu près dans tous les sens sur les certains modèles il ya une encoche qui permet de mettre l’appareil photo vraiment dans tous les sens avec beaucoup de liberté certains modèles possèdent des jambes extensible comme celui ci voilà qui permettent de gagner un petit peu en hauteur évidemment ça se paye au niveau du poids alors il en existe pour tous les poids d’appareils photos toutes les charges jusqu’à même des très grosses charges pour que ce soit plus pratique on peut lui ajouter un plateau rapide au dessus de la tête rotule pour pouvoir changer plus facilement d’appareils photo puisque si on prend pas un an suis là pour enlever l’appareil photo il faut à chaque fois dévissé ce qui est un petit peu fastidieux certains possèdent plusieurs positions comme celui-là qui permet de le mettre plus ou moins à plat pour faire vraiment des photos au ras du sol comme ça si le sol n’est pas du tout glissant on va pouvoir le mettre dans une position plus verticale comme ça tout en restant relativement stable évidemment la limite de ce genre de trépied ça va être la hauteur qu’il est capable d’atteindre là on est sur une vingtaine de centimètres ce qui suffit à se dégager de petites herbes mais qui permettra pas grand chose de plus au niveau du poids on est environ 270 grammes pour la version avec des pieds extensible et un peu moins de 200 pour la version avec des pieds non extensible troisième solution le trépied et flexible de type gorilla pop voilà donc là ça ressemble un petit peu au mini trépied simplement lieu d’avoir des pieds rigide on voir les pieds articulé dont on va pouvoir donner n’importe quelle forme on peut tout à fait s’en servir comme un mini trépied classique donc mais l’appareil photo dessus et on a le trépied posé sur le sol est comme ça on règle et on prend des photos mais son véritable avantage par rapport à un mini trépied ça va être qu’on va pouvoir l’accrocher à différents endroits est les barrières à des petites branches etc là encore il en existe de toutes les tailles et de tous les poids qui vont des actions camou smartphone jusqu’à aller vraiment des cours aux appareils photo des grosses caméras là c’est la version pour 3 kg par exemple que je monte si vous faites du blog ça peut aussi être utilisé comme une perche à celle fille c’est assez stable et ça offre une bonne prise en main au niveau des inconvénients si on s’en sert uniquement comme un mini trépied ça va être sensiblement plus lourd pour arriver à une hauteur comparable la ici par exemple d’environ 25 cm par ailleurs le système des petites boules qui clis va être assez sensible aux variations de température c’est à dire que quand la température va changer en particulier s’il commence à faire froid les bulls vont se rétrécir et savoir tendance à devenir un peu moins stable un peu moins rigide autre inconvénient de ce système à boules c’est que elles vont progressivement devenir de moins en moins rigide et donc de moins en moins efficace et il y aura aucun moyen de les réparer le poids des gorillapod va beaucoup varier selon les modèles mais grosso modo sur la version 3 qui a que j’ai et qui convient la plupart des usages standard on est autour de 400 grammes quatrième solution le trépied super compact j’ai découvert ça récemment dans une vidéo de damien bernal joue mes liens en description si ça vous intéresse pourra plus d’informations au niveau de sa construction finalement c’est un trépied qui va être construit comme un trépied compact classique mais avec des pieds beaucoup plus court ça va avoir deux conséquences d’abord il va être super compact donc une fois replié il va vraiment obtenir dans un petit sac il va prendre comme ça la taille d’un objectif moyen deuxième conséquence c’est qui va monter beaucoup moins haut qu’un trépied classique puisque chaque section est beaucoup plus courte donc les trépieds super compact vous monte à environ 50 cm ce qui permet de se dégager la plupart des obstacles des herbes etc mais qui donnera pas non plus une vision humaine aussi puisque la construction est sensiblement la même qu’un trépied compact on va gagner un petit peu de poids puisque les sections vont être plus courte mais c’est pas ça qui prend le plus de poids dans un trépied la tête tous les mécanismes de serrage et ses avants être identique donc au niveau du poids on va se retrouver à quasiment le même poids qu’un trépied compact c’est un autre compromis entre le mini trépied qu’on a vu tout à l’heure et le trépied compact qu’on va voir juste après par rapport aux mini trépied il va permettre de monter sensiblement plus haut il va avoir un encombrement à ses comparables et par contre ça va être au niveau du poids qui va être beaucoup plus lourd enfin cinquième et dernière solution le trépied compact alors c’est la solution qui va faire le moins de compromis possible par rapport à un trépied classique mais qui va quand même en faire un certain nombre par rapport à un trépied classiques bas on pourra monter généralement un petit peu moins haut on sera un petit peu moins stable et ça sera un petit peu moins pratique donc au niveau de la stabilité il faut vraiment faire attention d’avoir un crochet qui va permettre d’accrocher du poids et d’augmenter comme ça la stabilité du pied ensuite si on a une colonne centrale quand on va remonter la colonne centrale on va être beaucoup moins stable que si on est uniquement sur le trépied lui même grâce à tous ces compromis par rapport à un trépied classique on va quand même rester sur quelque chose de relativement compact donc quand même évidemment plus gros que ce qu’on a vu avant mais au global ça fait moins de 35 cm c’est à ses fins donc ça se transporte facilement dans un sac à dos dans une valise cabine ça peut s’accrocher sur le bord dans cette photo etc au niveau du poids ça va dépendre du matériau choisi il ya deux principaux choix en carbone comme celui ci ou en aluminium l’aluminium est moins cher mais il est plus lourd et le carbone est plus léger mais ils coûtent un peu plus cher sur celui là par exemple on va se retrouver à environ 850 g mon avis sur ces différentes solutions le bib bag évidemment c’est une solution que je ne recommande pas pour une utilisation un peu sérieuse mais c’est quand même quelque chose à avoir en tête si jamais on n’a rien ça peut dépanner on va dans une épicerie on trouvera forcément un truc qui ressemble à ça et ça peut toujours servir c’est quand même sensiblement mieux que rien le mini trépied symptômes la solution minimum à avoir toujours sur soi c’est quand même très léger ça prend pas beaucoup de place et ça permet une grande flexibilité en orientant la tête dans tous les sens on va pouvoir faire pas mal de choses on sera seulement vraiment limité par la hauteur de la tête le gorillapod autant vous dire tout de suite il ya des gens qui sont fans moi j’aime pas trop je trouve que c’est vraiment très lourd par rapport aux fonctionnalités que ça apporte on va souvent se retrouver dans un cas où on va pas pouvoir se servir puisqu’en théorie dans les vidéos de présentation c’est cool tout le monde la croche sur une barrière sur un tronc d’arbre etc et en bref moi je me suis souvent retrouvé dans un cas où je voulais prendre une photo à un endroit précis et à cet endroit là bas il n’y avait rien du coup je les présente au sol et c’était comme un mini trépied en plus il a pas mal de défauts il tient assez mal le temps et les changements de température et c’est assez cher donc au final moi le mien je m’en sert quasiment plus je m’en serve ponctuellement pour poser des lumières pour des accessoires etc mais j’en porte plus jamais en voyage le trépied compact finalement c’est mon choix aujourd’hui celui qui fait le moins de compromis est-ce que du trop souvent retrouvé dans une situation où j’avais que soit gorillapod soit le mini trépied et j’ai regretté pas pouvoir vraiment faire la composition je voulais j’avais besoin de poser mon trépied à une autre certaine hauteur au milieu de rien et avec mon petit trépied j’arrivais pas à le faire donc en photos de nuit par exemple que je fais beaucoup j’ai pas pu prendre la photo que je voulais aujourd’hui je prends quasiment toujours un trépied compacte sur le modèle j’ai longtemps eu un manfrotto dont j’étais plutôt content là je suis passé sur un kf1 carbone j’en suis aussi pluton autant je vous ferai éventuellement un test un peu plus détaillé si ça vous intéresse mais en tout cas aujourd’hui c’est vraiment la solution je recommande évidemment c’est un peu plus gros un peu plus lourd mais franchement on a une telle liberté ont fait quasiment aucun compromis par rapport à un gros trépied en complément cette vidéo je vous mets plein de liens en descriptions pourra plus d’infos sur les produits dont j’ai parlé dix mois vous ce que vous utilisez comme trépied en voyage dans les commentaires n’hésitez pas à liker la vidéo si elle vous a intéressé je vais faire des passes plus détaillé ses différents produits donc n’hésitez pas à vous abonner si vous intéressez à la photo ou la vidéo moi je vous dis pas plus et manger des lentilles

Ce qui ne va PAS avec Fujifilm !

Fujifilm c’est super, mais tout n’est quand même pas parfait. Je vous parle de tout ce qui ne va pas au niveau des appareils photo Fuji X : l’appli, Fuji / Lightroom, les objectifs, batteries, la fin du Kaizen ?

Au fond je me disais on a quand même une bonne relation tous les deux il ya quand même des trucs qui vont pas non reste en poste ouais je dis rien comme d’habitude salut à tous dans cette vidéo on va voir tout ce qui ne va pas chez fuji alors je leur ai dit bien sûr fuji c’est très bien il ya énormément davantage c’est pour moi de loin le meilleur rapport qualité prix le meilleur offre en aps c du marché et c’est donc c’est vraiment très bien j’ai basculé il ya maintenant deux ans et vraiment je le regrette pas mais pour autant tout n’est pas rose et on va voir ensemble ce qui ne va pas chez fuji premier problème l’application fujifilm caméra remote alors c’est de loin la pire applications de contrôle d’appareils photos de tous les constructeurs du marché bon j’ai pas testé pentax je vous avoue premier problème est un vrai problème de stabilité et on peut voir ça dans tous les forums des gens qui ont énormément de problèmes à se connecter moi personnellement j’ai pas trop de mal à me connecter par contre au moins de coupures après c’est fini si jamais sa coupe il faut tout recommencer tous là tout le process de connexion donc j’étais un tout jeune couple vous utilisez un appareil photo et un téléphone tout recommencer à zéro pour enfin ça remarche donc si jamais j’ai besoin de m’en servir vraiment je laisse la connexion en permanence et s’amusent énormément la batterie de l’appareil photo et du smartphone mais ça c’est pas la pierre le deuxième problème c’est que l’appli prend la main sur énormément paramètres de l’appareil photo sans pour autant en redonner le contrôle sur le smartphone en particulier une fois que l’application est connecté à l’appareil photo les modifications qu’on fait sur les réglages physique d’un appareil photo n’ont plus aucun impact on peut pas non plus déclenchée sur l’appareil photo si on est connecté via l’appli elle prend en fait complètement la main au moment de la connexion et après vous changer les réglages c’est particulièrement gênant évidemment si on est loin d’un appareil photo ce qui est évidemment l’intérêt de l’application mais le pire c’est qu’elle est vraiment incomplète il ya plein d’options qui sont disponibles au niveau de l’appareil photo ne sont pas disponibles via l’application en particulier moi ce qui m’intéressait c’est de pouvoir faire des rafales ou du bracketing ça c’est pas disponible quand on contrôle à distance même si on met l’appareil photo / bracketing quand on va le déclencher via l’application il va faire une seule photo depuis le ixe t3 une des grandes forces de fuji c’est la vidéo est pourtant via l’application ce n’est toujours au moyen âge on peut au mieux filmer en 720p en vrai je crois qu’au moyen-âge ici mais plutôt en 320 p mais bon c’est une autre histoire ça me dérange pas qu’ils réduisent la qualité du retour vidéo qui envoyait sur l’application par contre en interne cia enregistre en 720p c’est pas du tout normal ça raconte un appareil photo qui est capable de faire de la 4k si j’avais su qu’elle ait autant de problèmes avec plication peut-être qu’aujourd’hui je rentre à nous parler de mon appareil photo sony quand je fais des photos en haut de la perche télescopique à 5 mètres de hauteur j’ai vraiment besoin d’avoir une solution fiable efficace et complète est aujourd’hui de fujifilm n’offre pas un autre problème c’est les objectifs disponible pour fuji film x alors d’abord il faut constater qu’il ya quand même très très peu de constructeurs tiers qui font des montures natives pour fuji film en une focus manuel on a un petit peu d’offres avec la housse samyang semaine artisanat etc mais ça fait quand même pas très très lourd mais en autofocus il est quasiment que le ville trucks qui propose quelques objectifs pour fusiller alors si on n’a pas besoin de l’autofocus et qu’on est content en focus manuel on peut trouver des bacs d’adaptation qui permettent d’adapter à peu près n’importe quel objectif sur fujifilm x10 dans ce cas là ça nous ouvre en particulier toute la gamme d’objectifs cannon donc un choix limité par contre si on a besoin d’un autre focus et en particulier un autofocus rapide ou être assez limité et la bague fringe heures ffx qui permet d’adapter the what if cannon sur fuji que j’utilise actuellement pour me filmer et qui est un autofocus correct mais si on a besoin vraiment de la bonne auto focus comme par exemple on animalier en sport etc ça sera probablement pas suffisant donc si on veut un objectif avec un bonne auto focus on n’a pas le choix il va falloir partir sur du natif jugent globalement au niveau des hommes est à peu près tout ce qu’il faut puisqu’il ya trois gammes de zoom chez fuji qui couvrent l’essentiel des plage focale et qui vont des zooms pas cher avec une ouverture un peu moyenne et une qualité un peu moyenne jusqu’aux hommes pro avec une grande ouverture constante et une grande qualité d’image très lourd et très cher pour être complet il faut quand même dire qu’ils manquent un zoom qui va au delà de 400 mm ce qui est parfois un peu juste quand on va faire de l’animalier en particulier mais bon coton bio pour les hommes on peut dire qu’on a à peu près tout ce qu’on veut à part ça par contre pour les focales fixes là il ya de sérieux manque de sérieux problèmes une beauté les objectifs d’abord on va avoir le 200 mm qui peut être convertie jusqu’à 280 mm avec le téléconvertisseur fois 1.4 et c’est pas non plus extrêmement long ensuite il coûte même si milo rien n’y a pas une focale fixe à 400 mm par exemple une nuit de focale fixe à f4 on pourrait imaginer un objectif qui fait un compromis 1 300 mm f4 par exemple et qui intéresse pas mal de monde permettra d’avoir un truc un peu moins cher kf2 aucun rêve 2.8 mais qui seraient utilisables dans beaucoup de situations autre problème des focales fixes chez fuji il ya que quasiment que du milieu où du haut de gamme il n’existe pas de focale fixe d’entrée de gamme chez fuji donc elles sont toutes de très bonne qualité ça c’est chouette mais par contre sont très chers la moins de focale fixe chez fuji côte beaucoup plus cher et la plupart des focales fixes standard chez canal par exemple ça demande pas mal d’alternative de milieu de gamme même si ça l’art est un petit peu en train de changer puisqu’on a vu une annonce du x et 35 mm f2 donc une version entrée de gamme du 35 mm f2 classique mais le vrai problème au niveau des focales fixes fuji psy qu’on est obligé de choisir entre un bonne auto focus et une grande ouverture a à peu près toutes les focales on va être obligés de choisir entre un bon et autofocus mais une ouverture autour de f2 ou une ouverture à un point de 1.4 mais un autofocus sensiblement plus long c’est problématique puisque si on veut une très grande ouverture comme f un point de vous f 1.4 ça peut être d’une part pour le bloquer mais ça peut aussi pour être dans la situation d’une basse lumière et dans ce cas là en basse lumière on a souvent aussi besoin de la bonne auto focus par exemple quand je fais des photos de concerts pas je dois choisir entre les deux et c’est jamais évident puisque on a besoin à la fois aux abonnés de focus et une grande ouverture puisque on manque de lumière sur les problèmes entre lightroom et les fichiers fuji sait les problèmes sont connus depuis longtemps en gros si on pousse trop fort le curseur de détails on va se retrouver avec des espèces de petits verres en particulier dans les zones vertes des feuillages et c’est bon moi ça n’a jamais été un énorme problème puisque c’est quand même une histoire de gens qui jouent à 100 % de leurs photos ce qui n’est pas normal il ya plusieurs solutions qui existent depuis longtemps il y avait un rayon x transformer depuis milieu 2019 je crois adobe a mis en place une fonction qui s’appelle accentuation des détails qui permet de corriger ça moyennant un dmg un peu plus loin un process un peu plus lourd mais bon est une solution intégrée directement dans lightroom et enfin pour ceux qui aiment pas lightroom ya capture one qui fait à peu près la même chose et qui est aussi très bien et qui gère sans problème les fichiers fuji donc pour ça je considère que c’est plus vraiment un problème moi le dernier problème que j’ai avec lightroom et les fichiers fuji c’est que je trouve que globalement ils sont beaucoup plus lents à traiter par lightroom que les fichiers des autres marques que j’utilise alors c’est peut-être personnel mais je sais que quand je rentre d’un footing et plusieurs centaines de photos à transférer et à traiter sur lie trop ça prend plus de temps que n’importe quelle autre marque autre problème les batteries fusil donc c’est super elles sont toutes petites super compact par contre on sait qu’elles ont un gros problème de données c’est les mêmes batteries depuis la première génération d’appareils fuji et ça commence à vraiment se sentir d’un certain côté il suffit de prendre plus de batterie et les changer régulièrement mais ça peut être assez souvent problématique quand on est en train de faire un reportage à chongqing devoir changer de batterie en plein milieu si on veut ajouter un grip on perd un peu l’intérêt de la compacité d’un certain nombre d’appareils fuit on peut aussi passer peur des power band mais là encore vous mettre un câble etc au niveau de la vidéo fujifilm est en train de devenir une référence pour tout cas parmi les meilleurs d’appareils photo pour faire de la vidéo et ils n’ont pas les batteries à la hauteur de leurs ambitions film est juste énormément les batteries et à tiennent vraiment pas longtemps en vidéo heureusement avec le xd 4 a priori ça va changer et c’est vraiment une très bonne nouvelle enfin dernier problème est peut-être le plus inquiétant pour l’avenir chez fujifilm c est ce que ce serait pas la fin de la philosophie kaizen déchets fujifilm kaizen c’est un très ancien mot japonais qui vous dit un truc genre on met à jour nous appareil photo longtemps après leur sortie ou un truc comme ça ça a longtemps été la stratégie de fujifilm de mettre à jour même longtemps après leur sortie leurs appareils photos d’apporter des nouvelles fonctionnalités assez importante alors que la plupart des autres constructeurs se contenter d’une deux mises à jour très basique de leur film where de leurs appareils photos aujourd’hui la plupart des autres constructeurs ont changé style de fille et justement apporte de nouvelles fonctionnalités à leurs appareils photos et c’est fujifilm on a un peu l’impression que c’est le contraire qui est en train de se passer les premières générations de fujifilm ont le droit des normes mises à jour de son jeûne alité quand la 3e génération de type xt3 et ses 30 et c est sorti les générations précédentes n’ont pas eu droit à beaucoup de mises à jour évidemment certaines mises à jour ne sont pas portables sur les générations précédentes tu as un autre processeur à notre capteurs etc on peut comprendre que l’autofocus de dernière génération ne peut pas être reporté sur les générations précédentes par contre à la sortie de la dernière génération on aurait pu imaginer que certaines fonctionnalités serait portée à la génération x t2 dictée vin etc comme par exemple simulation eterna ça n’a pas été le cas alors que techniquement ça aurait sans doute été possible et le pire ça a été à la sortie du x pro 3 fin 2019 le x3 globalement à l’intérieur c’est la même chose qu’un xt3 et pourtant toutes les nouvelles fonctionnalités logicielles qu’il a apportées n’ont pas été apportées encore sur les quais 3 ils apportaient une simulation hyper sympa le classique neg il a apporté la possibilité de faire du hdr interne menu amélioré du focus bracketing etc etc plein de nouvelles fonctionnalités qui vont peut-être arriver un jour sur le xt 3 n’aurait pu s’attendre à ce qu’ils les portent rapidement sur le x t3 mais ça n’est pas le cas probablement pour ne pas cannibaliser les ventes du x pro 3 de même pour le xp30 on n’a pas d’info sur quand est ce qu’il aura ses fonctionnalités donc on sent bien que fuji essaye de segmenter artificiellement ses gammes et c’est un petit peu dommage que c’était pas la promesse initiale de fuji voilà j’espère que cette vidéo vous aura donné un peu plus d’infos sur ce qui va pas aujourd’hui chez fuji bon comme pour mon sac de piques design le travel backpack j’aime bien dire du mal des choses que j’aime bien quand même globalement comme le disait en intro je toujours pourtant au dessus fujitsu quand même très bonne marque etc mais quand même quelques trucs à savoir si cette vidéo vous a plu n’hésitez pas à liker est la partager avec vos amis photographes si au contraire vous pensez que tout va bien chez fuji n’était pas à mettre 2 pouces vers le bas moi je dis bonne photo bonne vidéo ciao

Configurer le X-T3 / X-T4 / X-T30 pour la vidéo

Comment configurer son Fujifilm X-T4 / X-T3 / X-T30 pour filmer ? Config complète pour la vidéo : tous les réglages, les profils d’images (standard, Eterna, Log, HLG…), accessoires, options, etc !

comment filmer avec un fujifilm xt3 c’est ce qu’on va voir dans cette vidéo on va voir quelles sont les réglages à effectuer sur l’appareil photo quels sont les accessoires utiles quelles sont les stratégies l’image qu’on va pouvoir employer c’est parti alors avant de rentrer directement dans les réglages de l’appareil photo on va voir un petit peu les accessoires qui peuvent être utiles pour filmer avec intuition xt3 le premier accessoire qui va indispensable ça va être des batteries filmé avec un xt3 utilise très très vite la batterie et on sait que la batterie c’est un des points faibles du xt3 donc il va falloir beaucoup de batteries si on veut filmer longtemps une solution alternative ça va être de prendre le grip pour le x3 qui permet de mettre deux batteries à l’intérieur et donc ça va tripler la capacité de l’appareil photo mais ça reste encore souvent insuffisant donc la meilleure solution ça va être de passer sur une peau à banques donc là c’est une peau à bank en choeur que j’ai ici mais ça marche avec n’importe quel poids banque une power band ça permet d’alimenter l’appareil photo pendant qu’il consent serre le gros avantage du xt3 c’est que on peut tout à fait de le recharger via la prise usb c’est tout en s’en servant donc ça va recharger en fait la batterie au fur et à mesure qu’elle se vide donc en branchant d’un côté en usb et l’autre côté en usb ces avantages de cette solution c’est de la batterie reste à l’intérieur de l’appareil photo est donc assuré le relais si vraiment on a besoin de filmer près longtemps on peut avoir plusieurs power banques et switcher basculer de power banques tout en gardant l’appareil de la batterie à l’intérieur qui va faire le relais autre avantage c’est que si on installe appareil photo sur un trépied sur un green ball et c’est souvent très compliqué de changer la batterie à l’intérieur là on est branché donc en usb c’est sur le côté ici et donc on n’a pas besoin d’accéder à la trappe de la batterie tout à fait la condamnée pendant qu’on tourne donc ensuite on peut fixer le power banque soit on le met dans la poche pour le mettre dans le sac à dos ou à la croche au guide ball ou ce genre de choses si on filme en environnement contrôlé en studio par exemple alors là on a tout intérêt à basculer carrément sur une alimentation secteur donc via un adaptateur se met dans la trappe batterie et qui se branche directement pro secteur autre accessoire qui va se révéler quasiment 1 dans beaucoup de situations ça va être les filtres end et donc ça va être un filtre neutre à l’identique lite donc dans certaines neutre qu’on va placer devant l’objectif et qui va assombrir la scène alors à quoi ça sert on verra dans la partie réglages que on va avoir un problème si on filme deux jours en extérieur on va avoir trop de lumière et contrairement en photo on pourra pas jouer sur les trois paramètres aussi bien qu’on veut donc on va a besoin d’un quatrième paramètres va nous permettre de régler l’exposition de diminuer l’exposition et ça va être le fils trendy dont la soie des filtres end et de densité fixe soit des filtres variable l’identité fixes sont généralement de meilleure qualité mais sont moins pratique donc si on a des filtres densité fixe on va prendre celui qui assombrit trop un petit peu trop la scène très déjà légèrement trop puis on va ensuite remonter un petit peu les iso pour ajuster les paramètres si on affiche de densité variable on va le régler en tournant pour avoir la densité con l’inconvénient des filtres de densité variable c’est qu’ils ont souvent des problèmes de qualité soit ils vont donner une teinte légèrement modifié à l’image soit ils vont avoir des problèmes d’apparition d’une croix sur l’image c’est à dire que eux ils vont être densité variable mais pas de manière uniforme c’est très gênant est très compliqué à régler au post traitement toujours dans les accessoires indispensables il va falloir des bonnes cartes sd bonne à la fois en termes de débit et de capacités en termes de débit d’abord il va falloir que les cartes sd soit capable d’absorber le flux vidéo en continu quant à l’appareil photo donc généralement et un petit calcul à faire s’ils ont filmé par exemple à 100 mégabits par seconde c’est les méga bits donc pour avoir des octets il faut diviser par huit donc on va finalement film est à 12 points 5 mégaoctets par seconde donc il faut avoir une carte qui soit capable d’absorber ce délit il ya différentes normes sur les cartes sd j’ai fait une vidéo très détaillé sur le sujet je peux dire en voix mais globalement il faudra une v30 pour pouvoir absorber ça si vous filmez à quatre formules bits par seconde il faudra même une v60 pour être sûr d’absorber ce délit ça c’est pour la partie des vie ensuite pour la partie capacités il faut bien voir que ça va produire très rapidement décor officier donc même à 100 mégabits par seconde ça nous fait quand même 750 mégaoctets par minute ou encore 45 giga par heure nous a dit si vous filmez une heure de vidéo il faudra 40 5 gigas sur la carte de disponible et ça c’est à 100 mégabits par seconde si on filme à 400 médias b2fair seconde forcément c’est quatre fois plus donc ça fait 180 gigaoctets pour chaque heure de vidéo donc pour filmer à 4 100 mégabits par seconde il faudra des cartes des 60 et avec des grosses capacités avait quand même faire un beau budget au passage si vous voulez pas avoir des fichiers limitée à 4 gigaoctets donc plein de petits fichiers quand vous faites des longues vidéos il va falloir prendre une carte de -64 gigaoctet de capacité dans ce cas-là fuji fera un seul gros fichiers ça sera beaucoup plus simple à gérer au post traitement autre solution c’est d’avoir un enregistreur externe qui se branche sur la prise hdmi et auquel on envoie le flux c’est lui qui enregistre via sur un petit disque dur sur un petit ssd par exemple la plupart des enregistra externe fois aussi moniteur donc ça permet d’avoir aussi un retour vidéo plus grand plus précis enfin dernier point la partie audio donc faut pas oublier quand on fait de la vidéo ont fait de l’audiovisuel donc la partie audio va être très importante si on vient de la photo ça peut être parfois un point qu’on va négliger donc falloir poser la question donc qu’elles sont on va enregistrer et de comment on va l’enregistrer donc c’est pas le sujet principal de cette vidéo mais évidemment il faut y penser et ce qu’on va avoir un micro externe ce qu’on va voir un enregistreur externe est ce qu’on va séduire reportage donc on va mettre un micro posé sur l’appareil photo est ce qu’on va tendre un micro aux gens etc ou alors est ce qu’on s’en fout et qu on rajoutera du son au post traitement c’est juste des images d’illustration par exemple dans ce cas la leçon n’a pas beaucoup d’importance mais c’est quelque chose qu’il faut réfléchir à l’enregistrement gens que c’est encore plus dur de rattraper du son que de l’image ensuite au niveau des stratégies d’image en photo deux stratégies on va ajouter soit en jpeg soit en raw ou éventuellement les deux ici en vidéo on n’a pas de rôle en tout cas pas sur l’unité 3 il pas sur des caméras de ceux de ce niveau du coup on va forcément chuter un format compressé donc c’est à dire un équivalent si on veut du jpeg on va donc beaucoup plus figé les informations de couleur directement dans le fichier vidéo on va pas pouvoir comme en raw en photo récupérée de l’information et ajuster énormément de choses de post traitement du coup la première stratégie ça va être la stratégie équivalente à du jpeg c’est à dire qu’on va essayer via les réglages de l’appareil photo d’avoir une image directement la plus proche de ce qu’on veut au final avoir comme vidéo pour ça on va vraiment utiliser un profil d’image standards comme par exemple le pro via on va régler les paramètres dont etc on verra juste après sur ce qui nous convient et à la fin on aura une image telle qu’on la veut leur faire très attention à l’exposition puisqu’on aura très peu de marges de correction au post traitement si on crame des blancs ils seront cramer si on les noirs sont bouchés c’est pareil on pourra pas les débouchés au post traitement l’avantagent cette solution c’est que bien sûr à la fin on aura des fichiers vidéos qui seront exploitables directement utilisables tels quels en termes de flux de travail c’est ce qui est le plus rapide la deuxième stratégie possible ça va être d’avoir une image très douce très plate très peu saturé on va pouvoir ensuite beaucoup retraités au post traitement donc pour ça s’appelle le log et chez fuji s’appelle donc le f loeb on va aller dans le menu sur la deuxième page on va descendre jusqu’à enregistrements et on va se mettre en flop vous allez voir est ce que ça donne donc ça donne une image voilà très très peu saturé très grise avec des noirs qui sont très doux et des hautes lumières qui sont très très douce aussi donc on a un ensemble de griche pas si je peux afficher l’histogramme voilà voilà donc si on voit sur l’histogramme ont tout est resserrée au milieu et c’est ensuite au post traitement on va étirer histogramme pour récupérer les informations alors le gros avantage de cette solution c’est qu’on va augmenter la plage dynamique on est capable de capter c’est bien vu que les hautes lumières sont ramenés vers le bas et qu’il baisse lumière sont ramenés vers le centre aux six ans suite au post traitement on va pouvoir rpt et étirés et on n’aura pas de risque on aura beaucoup moins de risques de perdre lumières d’avoir des grands blancs cramer et pareil pour les basses lumières inconvénients de cette solution blog c’est que l’image elle-même est inutilisable est vraiment très très triste très très terne on se dit qu’il ya un problème donc l’image n’est pas utilisable tel quel donc ça impose de repasser par un logiciel de traitement d’image autre inconvénient puisque on va ensuite étiré sensiblement l’image l’histogramme on va récupérer repousser les ombres d’un côté repoussé les hautes lumières de l’autre on va augmenter le bruit dans l’image enfin c’est aussi quelque chose qui est assez difficile a explosé puisqu’on voit pas le résultat final on va obtenir donc si on n’a pas de moniteur externe salade quelque chose d’assez compliqué à exposer correctement si on sue explose trop de log on va ensuite devoir trop remonter toute l’exposition au post traitement et donc on aura une image très brut est toujours dans cette même stratégie de profil plat et un autre profil et qui s’appelle le hlg hybride log gamma qui est un peu dans la même idée que le log mais qu’il a essayé d’utiliser lui une plus grande partie des informations d’image donc d’étaler un peu plus les informations pour essayer de bénéficier à la fois de l’avantagé de plage dynamique du log tout en réduisant un petit peu les effets secondaires que vous pouvez avoir sur le blog en particulier l’augmentation du bruit donc ça se traite de la même façon se dire qu’on a une image qui est quand même pas vraiment utilisable quelques algues est aussi très plate trade est saturé mais on va pouvoir récupérer un peu plus d’informations avec moins de d’effets secondaires parce que si j’affiche l’histogramme on voit que l’histogramme du hlg s’étale un peu plus tu l’histogramme du log et donc du coup utilisent déjà plus d’informations possibles du fils d’un officier en particulier si on a des dégradés on aura moins de problèmes de banding avec dhl j’ai donc quand c’est possible c’est plutôt quelque chose qui est à recommander au montage me rends compte que j’ai oublié une autre fois quand même assez importante c’est qu’à la base le hybride plug gama a pas été conçu comme un format d’enregistrement ça a été conçu comme un format destiné à faire du hdr pour la télévision sans pour autant trop dégrader l’image sur les appareils qui ne sont pas hdr du coup on peut l’utiliser pour bénéficier du gain en termes de plage dynamique mais n’est pas vraiment fait pour ça donc ça peut un peu complexifier du flux de travail en post traitement il faut savoir que sur les profils plat on va avoir des idées au minimum plus important sur le blog on va être là 640 iso et sur le hsg on va être amis iso donc faut vraiment pas un fait de se planter sur l’exposition parce que si on remonte les images qui ont été shootés à milito par exemple on va vraiment avoir beaucoup de problèmes de bruit faudra aussi faire attention sur l’exposition puisque si on est à 640 me disent oh bah forcément on est plus exposé que dix autres bases et on pourra ajuster les autres paramètres on en parlera dans les paramètres d’exposition dernières stratégies possibles qui va être un petit peu entre les deux ça va être de shooter avec un profil standard mais assez plat dont chez fuji s’appelle le profil eterna voilà et là on voit qu’on a une image qui est relativement utilisable ça ressemble quand même aux vraies couleurs si je compare aux profils provient on n’est quand même pas très loin on doit quand même avoir une image avec une certaine marge de manoeuvre aux post traitement dont va par retravailler un petit peu l’image pas autant qu’en log mais les avantages c’est con pour ajouter aux 10 aux natifs et pourront avoir facilement régler facilement l’exposition puisqu’on a une image qui même si elle est assez douces et quand même tout à fait utilisable telle quelle c’est un petit peu un compromis entre les deux il faudra si on veut avoir une image un petit peu flashy quand même la repasser au post traitement mais c’est pas obligatoire quelles stratégies utilisées parmi ces trois donc clairement si vous avez des besoins de rapidité et de simplicité le mieux c’est de régler directement avec un profil standard avec le choix d’image qui vous convient vous mettez la simulation de film puis gîte que vous préférez vous ajuster les réglages dans les menus et vous shootez directement ce sera le plus rapide le plus simple aurait des images qu’ils appliquent tel quel les profils de type blogs ou à celle jake ça va être utile si on a des problèmes de dynamique c’est à dire s’ils ont filmé des scènes avec une haute plage dynamique si on a sur foot dehors en plein soleil on voir des zones très éclairée par le soleil et des zones à l’ombre qui vont être très noir on va sans doute dépassé la dynamique que de base on peut capter avec l’appareil photo donc dans ce cas là c’est un intérêt de ajouté avec un profil plat faisant bien attention à toutes ses conséquences le profit les dernières s offre un très bon compromis et je recommande dans la plupart des situations moi c’est ce que j’utilise le plus souvent sauf si vraiment il ya une dynamique trop importante et vraiment je shoote en plein soleil jeu légèrement filmé en internat est comme ça j’aurais beaucoup de mal au post traitement j’ai une image qui facilement utilisable facile à régler facile exposés et ensuite au post traitement je vais ajuster un petit peu les cours pour récupérer le look d’image que je veux quand on filme en environnement entièrement contrôlés dans un studio avec des lampes artificielle comme ici le plus intéressant c’est de filmer directement avec un profil standard puisque toute façon on maîtrise tous les paramètres donc normalement on est capable de régler dès la prise de vue tout laisse tout ce qu’on veut toutes les informations n’a pas besoin de repasser nouveau traitement pour ajuster les couleurs avant de parler des réglages de même on va parler un petit peu des stratégies de réglages on est sûr de l’appareil fuji et donc sur fuji on a des molettes physique pour à peu près tous les réglages on pouvoir régler l’ouverture directement sur la base d’objectifs on va pouvoir régler les iso sur la molette de gauche et la vitesse d’obturation via la molette de droite donc ça c’est une option c’est à dire on en croit son mode vidéo de base on va pouvoir ensuite régler directement via les molettes les différents paramètres d’exposition ça deux inconvénients le premier c’est que les molettes font du bruit si on est en train de shooter en vidéo et qu’on veut changer à la volée les réglages on va entendre le petit clic clic clic des molettes deuxième inconvénient de cette solution c’est que si avec un appareil photo en couvre un événement à la fois en photos et en vidéos quand on va basculer de photos en vidéo tous les paramètres expositions sont réglés physiquement sur les manettes donc vont être conservés à la fois en photos et en vidéos pour ces deux problèmes il ya une solution qui a été mis en place par fuji qui est l’option commandes silence vidéo j’aime être sur wii et or comment ça se passe ensuite quand je suis en vidéo on voit que j’ai un petit menu sur la droite pop qui me permet de régler tous les paramètres d’exposition et ses réglages là ne vont être utiles qu’en vidéo donc si je règle la vitesse d’obturation shader speed je pouvoir le régler donc soit en tactile comme ça ça fait pas de bruit par exemple comme je me mets à un centième de seconde et là quelle que soit la position ensuite de la molette je peux tourner la molette ça n’a pas d’impact sur les paramètres vidéo par contre quand je repasse en photo hop là c’est depuis c’est bien la molette qui va régler la vitesse d’obturation l’intérêt c’est que je peux avoir en photo une vitesse d’obturation assez rapide un temps de pause assez court pour figer le mouvement et en vidéo garder une vitesse d’obturation à celle entre pour avoir des beaux effets de flou de mouvement comme on a l’habitude de voir en cinéma un truc est quand même très pratique sur le xt316 faut savoir que la plupart des réglages sont séparés entre photos et vidéos d’une tout ce qu’on va régler dans le menu simulation de films couleurs noir blanc etc va être propre au mode photo ou un mode vidéo donc quand on rajoute le contrôle par le menu vidéo on va avoir finalement tous les paramètres qui vont être indépendant entre photos et vidéos alors personnellement je m’en sers assez rarement de ce menu pas ce que je fais quand même pas hyper pratique assez petit et c’est pas été appréciée de régler les paramètres dans le menu et si vraiment je le couvrir à la fois un événement en photos et en vidéos je prends plusieurs appareils photo maintenant on va parler des réglages eux-mêmes donc en photo comme en vidéo on a trois paramètres d’exposition l’ouverture la vitesse d’obturation et les iso par contre on est quand même beaucoup plus contre un camp photos sur l’ouverture ça va être assez similaire ça va nous permettre de régler la profondeur de champ et la quantité de lumière qui rentre je parcours complet sur l’ouverture mais ce qu’il faut savoir par rapport à la photo c’est que souvent la mise au point va être plus difficile en vidéo puisque on filme des objets qui bouge et sur la durée donc on peut tout à fait utiliser les mêmes règles et les mêmes choix qu’en photo mais il va souvent être plus prudent de fermer un petit peu plus pour essayer d’avoir une profondeur de champ un peu plus grande et de moins risqué que l’objet sortent de la zone de mise au point merci on suit un sujet en photo c’est pas grave si on loupe un petit peu des photos sur des rafales mais en vidéo si jamais un moment l’autofocus ou le focus manuel se foirer que le moment est floue dans la vidéo ça va se voir on peut pas supprimer les photos ensuite donc des choses tout à fait possible de shooter des vidéos f1 points 2 simplement c’est vraiment risqué en termes de mise au point qu’on soit mise au point manuelle c’est assez difficile de suivre un sujet ou en mise au point automatique l’autofocus même s’il est très bon on n’est pas parfait donc il ya des risques d’avoir des moments fous dans la vidéo ensuite la vitesse d’obturation comme l’ouverture c’est un paramètre très important pour le rendu final de la vidéo d’abord il faut savoir qu’on va pas bien sûr pouvoir avoir des temps de pause plus long que le nombre d’image par seconde si je prends une image tous les 25e deux secondes je peux pas prendre des images plus longue que 1 25e de seconde une fois qu’on a dit ça on n’a pas dit grand chose par contre on va pouvoir monter aussi haut qu’on veut en terme de vitesse d’obturation et ça s’appelle radicalement changé le logo de la vidéo la règle standards habituels c’est s’appelle la règle des 180 degrés consiste à avoir une vitesse d’obturation qui le double du nombre d’image par seconde si je suis à 25 images par seconde je vais mettre à un cinquantième de seconde en vitesse d’obturation alors pourquoi ça ça va être pour donner un flou de mouvement qui va sembler réaliste et que si je bouge ma main comme ça là normalement vous allez l’avoir fou si je me mets à 1 2 centièmes de seconde comme ici vous allez voir ma main qui est beaucoup plus net y aura beaucoup moins ce flou de mouvement ça a beaucoup mouvement et ça va donner un aspect un peu plus saccadé à l’image ça ça dépend du look que vous les donnez à votre image et les gens sont de plus en plus habitués à voir une image comme ça parce que quand on filme avec un smartphone on a beaucoup moins de contrôle sur l’exposition est donc déclenché tout en plein air quand il fait beau on va voir des images qui vont être comme ça finalement avoir une vitesse d’obturation rapide ça va donner donc ce look un petit peu différent à la vidéo mais ça permet aussi d’extraire des photos de la vidéo et prendre n’importe quel moment de la vidéo et en faire une photo une vitesse d’obturation rapide permet aussi de beaucoup mieux stabiliser la vidéo en post traitement si vous avez une vitesse d’obturation standard m dos demande par exemple quand vous prenez des images vous extrayez des images de la vidéo elles seront pas utilisées sont trop flous si on filme en 4k en plus on va pouvoir avoir une résolution tout à fait correct tout à fait utilisable pour des tirages de taille raisonnable enfin un dernier paramètre les iso donc celui-là on va s’en servir pour ajuster l’exposition en fonction des votes autre paramètre on va régler les paramètres créatif que sont l’ouverture et la vitesse d’obturation et on va ajuster les idéaux comme on peut on va monter les iso jusqu’à voir une exposition correct par contre si on a trop de lumière on pourra pas baisser les iso en dessous de 160 si on est sur un profil standard est de 640 emile sur les profils place du coup la solution si on veut conserver la même vitesse d’obturation la même ouverture que ce qu’on avait décidé ça va être de passer par des filtres donc là encore on mettra un filtre ndé et on va servir du filtre ndé comme quatrième paramètres d’exposition on va baisser l’exposition grâce à des filtres ndé et ensuite ajuster les autres paramètres d’exposition tournant un film variable et dans notre cas la règle exactement comme on veut soit on a des styles très fixe donc on va mettre le filtre qui l’a légèrement sous-exposés l’image puis réaugmenter un petit peu les idées on va maintenant attaquer les options vidéo nous qui se retrouvent toutes dans le menu vidéo de l’appareil photo donc la première chose qu’on va régler ça va être le mode vidéo là dessus on va choisir finalement la résolution la vitesse et le débit des vidéos donc vous bien comprendre ces trois paramètres qui sont finalement assez indépendant mais qui ont quand même certains liens entre on peut pas faire toutes les combinaisons toutes les combinaisons ne sont pas possibles avec lux t3 le premier paramètre qu’on va régler ça va être la résolution on va voir le choix d’être soi en full hd full hd 16/9 donc la résolution classique 1920 par 1080 qui va être aujourd’hui la résolution chère et la plus utilisée en termes de diffusion on a le choix de filmer directement dans cette résolution on part aussi faire la même résolution mais plus large donc plus au format cinéma donc on sera toujours sur du 1080 mais entre un peu plus large enfin on peut filmer en 4k 16/9 donc ce qu’on appelle généralement uhd ultra high definition ou en 4k dci donc là encore même résolution mais encore un petit peu plus large c’est la résolution maximale que peut filmer que peut faire le x3 donc l’avantagé aussi on peut légèrement recadrer même du 4k à l’intérieur on pourra déplacer les la vidéo de dents sur le 4k petite parenthèse aujourd’hui il n’y a pas beaucoup d’intérêt de ne pas filmer en cas de cas donc la plupart des gens vous regardez les vidéos en 1080 ou en 720 même parfois donc assez peu d’intérêt de diffuser en 4k aujourd’hui ça peut toujours servir pour les gens qui ont une télé quatre cas où des écrans quatre cas mais aujourd’hui c’est quand même encore un peu limité par contre filmé en 4k a plusieurs intérêts tout d’abord en termes de qualité sur quasiment tous les appareils photos films et en 4k puis réduits en 1080 au post traitement donnera une meilleure qualité d’image un meilleur piqué meilleure définition que de filmer directement en 1080 ensuite filmé en 4k donne encore une fois plus de latitude au post traitement ça donne la possibilité si on veut ensuite diffusés en 1080 de croo paix dans l’image dont de sélectionner une portion de l’image qui va elle être en 1080 et donc virtuellement on va voir plusieurs caméras on pourra faire des mouvements de caméra on pourra faire des zooms tout ça de manière numérique au post traitement donc on se donne une grande flexibilité et encore une fois si on veut pas faire si on est sûr de son cadrage dès le début on va simplement divisé par deux et augmenter la qualité de l’image sur la question du poids des fichiers là il ya un gros malentendu c’est que des fichiers en 4k ne sont en soi pas plus lourd que des fichiers en 1080 là le poids des fichiers se règle c’est le dernier paramètre c’est la troisième paramètre ici ça c’est ça qui déterminent le poids des fichiers si je me mets en 100 mégabits par seconde je filme de la 4k ou du 1080 centres à 100 mégabits par seconde donc ce que je vous dit tout à l’heure 750 mégaoctets par mini donc n’ya pas d’inconvénient niveau de la taille par contre il ya un inconvénient en termes de puissance de calcul requise effectivement travailler sur des fichiers de 4k demande un processeur un peu plus puissant un ordinateur un peu plus puissant que travailler sur des fichiers 1080 mais toute façon on va en parler juste après dans la partie de codecs aujourd’hui si on veut faire du montage c’est difficile de le faire avec les codecs utilisés par le puits donc on aura besoin dans tous les cas de créer des fichiers de travail temporaire donc tant qu’à faire autant filmé en 4k puisque de toute façon on aura besoin de fichiers de travail deuxième paramètre le nombre d’image par seconde donc là on va avoir le choix différentes normes donc des normes standards vitesse standaard qui vont être 23 98 24 25 et 29 97 les chiffres blizzard sont des héritages du et retient l époque c départ et retient donc ça c’est important au moment de filmer sa vidéo de bien savoir sur quel support ça va être diffusé si c’est une vidéo qui va disputer sur internet on peut mettre à peu près n’importe quel nombre d’image par seconde ça va être important aussi si on veut mélanger des images de plusieurs sources toutes les caméras tous les appareils photos ne sont pas capables de filmer à toutes les vitesses donc il faut bien s’assurer qu’on va avoir une nombre d’image par seconde commun à toutes les caméras parce que c’est très compliqué ça m’a forcément une perte de qualité assez sensible si on convertit du 24 images par seconde à lui 25 images par secondes juste 30 ans 24 etc sauf si on est sur des multiples dénombre euros on verra juste après on va forcément avoir soit des images qui vont faire des petits sauts et ça risque d’être perceptible traditionnellement le cinéma films à 24 images par seconde la télé européenne à 25 et aux etats unis ces 30 images par seconde enfin 27 97 à cause d’un héritage du et retient un peu compliqué on a aussi la possibilité de filmer à haute vitesse donc à un nombre d’image par seconde de 50 ou 60 59 94 ça ça va être principalement utilisés si on veut avoir une sensation assez différente en terme d’image on va avoir une sensation de fluidité plus importantes et d’une part et d’autre part ça va être utile pour faire des ralentis si à la fin on va diffuser en 25 images par seconde et qu’on a filmé à 50 images par seconde on va pouvoir faire a ralenti x 2 donc ralentir deux fois le temps et avoir des images qui restent tout à fait fluide noter que le ft3 ne filme pas à 48 images par seconde ce qui rentre un peu compliqué utilisation du 24 images par seconde ce qu’on ne pourra pas faire pile divisé par deux ça va faire des effets un peu bizarre ensuite le débit donc on va avoir le choix entre 50 100 200 et 400 megabit par seconde et quelques choix qui sont grisés parce que on peut pas filmer en 4k à 50 mégabits par seconde et on pourra pas filmé à 4 100 mégabits par seconde sur les plus hautes vitesses s’il met par exemple en 50 images par seconde le 400 megabit par seconde et grise à part ça on a le choix à peu près toutes les combinaisons donc 50 mégabits par seconde ça reste déjà une qualité tout à fait honnête et ça conviendra à la plupart des diffusions 100 mégabits par seconde aujourd’hui c’est déjà une très bonne qualité surtout avec les codecs performant qu’on a aujourd’hui 200 milles 8 par seconde encore sur une meilleure qualité la plupart du temps je dessine mais du coup à 200 mégabits par seconde parce que comme je filme en 4k et que ça m’arrive de faire du crop à l’intérieur donc du crop divisé par deux donc divisé par quatre en terme de surface j’aime retrouver en filmant à 200 mégabits par seconde avec si je prends un quart de l’image l’équivalent de 50 mégabits par seconde dédiée à cette partie de l’image même si ça ne fonctionne pas exactement comme ça donc si on baisse trop la qualité on risque d’avoir une image quand on croque qui sera dégradée par la compression la meilleure qualité possible c’est à 4 100 mégabits par seconde mais ça fait vraiment des fichiers extrêmement lourd très rapidement qui remplissent les cartes sd et que je vous disais tout à l’heure pour filmer à 4 100 mégabits par seconde il faut avoir une carte v60 qui coûte rapidement cher donc mon réglage le plus courant ça va être de la 4k classique uhd 25 images par seconde et 200 mégabits par seconde si je filme du sport ou de l’action jeunes et plutôt filmé à 50 images par seconde et à un centième de seconde pour la vitesse d’obturation ça donne je trouve une image qui a plus de réalisme plus de dynamisme d’une part et d’autre part ça permet quand je vous disais de faire des ralentis ce qui est sympa côté des actions importantes transport au niveau des codecs en utilisant un fusil xt3 on a le choix entre deux codecs on a le h 264 et le h de 165 donc le âge de 65 c’est une version améliorée plus modernes du h 264 qui n’a quasiment que des avantages pour un même débit donc pour un même betrayed qu’on a réglé tout à l’heure par exemple 100 mégabits par seconde on aura une image de bien meilleure qualité en âge 265 quand h 264 puisque le codec et plus efficaces donc avec la même quantité de données il est capable d’encoder plus d’informations le h 264 film sur la carte sd en 8 bits alors que le h de 165 et capable de filmer en 10 bits qu’est ce que ça veut dire c’est le nombre de nuances de couleurs qu’on va avoir donc on aura pour chacune des composantes de couleurs plus de nuances plus de subtilité alors sur une image brute ça va pas changer grand chose ça va pas se voir par contre au post traitement dès qu’on va régler mais qu’on va retoucher l’image qu’on va ajuster l’image savent facilement se voir par exemple si on a un dégradé donc on veut étirer la dynamique qu’on veut pousser le contraste est bien si on n’a pas assez échantillonnés les couleurs si on a trop peu de couleur dans le daisy lowe ciel par exemple en étirant les couleurs en poussant un petit peu contrasteront va facilement voir des effets de bandes en on voit qu’en interne on filme en 4 2 0 alors qu’en externe si on branche enregistre avec stern on va filmer en 4 2 2 alors je vais pas rentrer trop trop dans les détails parce que c’est un sujet assez complexe mais grosso modo ça veut dire qu’on a un niveau de détail à un échantillonnage différend entre la les couleurs et la luminosité l’oeil humain est très sensible à la luminosité est donc on veut garder un maximum de détails de luminosité par contre les humains est moins sensible aux couleurs donc on peut se permettre d’avoir moins de pixels – d’information pour la partie couleurs grosso modo encore une fois à l’oeil nu personne n’est capable je pense devoir différence entre l’image filmée en cas de 2 0 et 1 4 2 mais ça va jouer sur deux choses ça va jouer encore une fois sur le post traitement dès qu’on va retravailler les couleurs c’est d’avoir plus d’information de couleur va améliorer la qualité et enfin quand on va travailler par exemple sur du fond vert si on n’a pas les informations de couleurs surtout les pixels on risque d’avoir des bordures ça a posé des problèmes au niveau des bordures puisque on va faire des approximations et ça va faire mal alors inconvénients du hasch 265 il y en a deux c’est que les appareils un peu plus anciens ne sont pas capables de lire si vous avez des vieux appareils des vieux pc des vieux téléphones portables etc ne seront pas capables de lire le h2 65 aujourd’hui alors je tente cette vidéo quasiment tous les appareils modernes sont capables de lire donc ça pose pas trop trop de soucis autre inconvénient il est plus lourd à lire plus lourd à décoder donc il faudra un ordinateur ou un appareil plus puissant pour le décoder encore une fois aujourd’hui la plupart des appareils n’ont pas de mal à lire le hajj 105 mais si vous voulez vraiment diffusez votre vidéo sur tous les supports il faudra plutôt partir sur du h 264 toujours possible de filmer dans la meilleure qualité possible donc en âge de 165 et ensuite de convertir en âge de 64 par exemple pour les appareils les plus anciens autre inconvénient de ce problème de décodage c’est qu’ il est plus lourd au niveau du logiciel de montage c’est aujourd’hui très compliqué de faire du montage sur un fichier en âge de 165 donc ce qui va se passer c’est que toute façon on va filmer à mon sens la meilleure qualité possible et ensuite sur ordinateur on utilisera un système de proxy c’est à dire que on va convertir ses fichiers de bonne qualité en fichiers plus facile à lire de moins bonne qualité juste pour faire le montage et à l’export une faconde affiner son projet on va dérouler le logiciel lui exporter en utilisant pour faire l’exploit finale les vrais fichiers ça va prendre du temps ça risque d’être long on ça peut prendre plusieurs heures d’export pour une vidéo d’une heure par exemple mais à la fin on aura la meilleure qualité possible et si on archives les vidéos on aura des vidéos qui vont durer dans le temps qu’ils seront encore utilisables sans problème de qualité dans plusieurs années plusieurs dizaines d’années gens crèvent donc pour moi la seule raison vraiment utiliser du h 264 c’est si on veut avoir un flux de travail rapide si on veut directement pouvoir prendre les vidéos de l’appareil photos et les envoyer à des gens mais moi aujourd’hui c’est que mon fils travaille qui quasiment jamais le cas je passe toujours par la case montage et en passant par la case montage du coup j’ai tous les avantages du post traitement ensuite toujours au niveau des options de compression avoir le choix entre deux modes de logique de compression différente on voir d’une part longueur d’autre part un trail images on va commencer par un train images c’est la plus simple c’est chaque image de la vidéo va être encodé de manière indépendante donc par exemple si j’ai 25 images par seconde mon fichier sera constitué d’une série de 25 images encoder quasiment comme des jpeg donc si je prend l’image 12 13 14 15 chacune procédera toutes les informations de l’image à ce moment là le l’angop lui va choisir un certain nombre d’image clé donc par exemple images disent il y aura l’intégralité de l’information comme précédemment par contre les images suivantes seront uniquement en uniquement comme information les modifications les changements par rapport à l’image précédente l’avantagent c’est que sa valise et beaucoup moins d’informations dès qu’on filme quelque chose de fixe par exemple dans la scène que vous voyez ici il ya très peu de choses qui bougent entre différentes images si je suis en train de parler comme ça l’écran ici et tout le décor ne va pas bouger les seules choses qui vont bouger ça va être mon visage mes mains donc du coup et des ingénieurs qu’ont pensé à ça qu’ils sont libres en fait on va encore des uniquement ce qui bouge et la montage c’est pour un même débit par exemple 100 mégabits par seconde on va encore des uniquement finalement les partis qui bouge donc on va voir beaucoup plus d’opter beaucoup plus d’informations disponibles pour encoder plus finement les informations importantes pour la plupart des cas filmé en longue robe va être beaucoup plus performant en termes de qualité d’image puisque comme vous dit on se concentre sur ce qui bouge et donc on n’a pas besoin draco des tout ce qui bouge pas il ya des cas où l’intra image sera meilleur mais ils sont assez rares c’est le cas par exemple des caméras embarquées si on a une image je filme en train d’avancer là effectivement l’intégralité de la scène l’intégralité de l’image va changer de chapitre chaque image du coup en longueur je vais réencoder une différence et finalement je vais accorder l’intégralité d’une image puisque tous les pixels ont changé par rapport à l’image précédente mais dans l’immense majorité des cas le languedoc va produire des images de meilleure qualité notre image a par contre un avantage en termes de performance c’est à dire que surtout quand on va vouloir jouer les vidéos dans un logiciel de montage le languedoc est compliqué à utiliser puisque imaginer que je demande à mon logiciel l’image 14 pour la voix il va être obligé de remonter jusqu’à lima que les précédentes et de refaire tous les calculs donc c’est beaucoup moins pratique en termes de lecture mais de toute façon encore une fois pour moi il vaut mieux favoriser la qualité au moment où on prend la vidéo est ensuite régler les problèmes de performance dans le logiciel de montage là encore ça se résoudre en faisant des proxy qui seront eux en intra images donc si vous ne savez pas quoi choisir par défaut mettez-vous en l’angop enregistrement grande vitesse full hd donc c’est dans ce menu là qu’on va pouvoir régler les enregistrements grande vitesse dont vous avez vu tout à l’heure quand on a vu les différentes modes on était limité à 50 images par seconde ou 60 images par seconde mais le x3 est capable d’aller plus vite et il peut monter jusqu’à 120 images par seconde en fait il ya que deux choix en terme de nombre d’image par seconde ça va être sans images par seconde et 120 images par seconde et ensuite on va voir l’option que le xt3 transforme ça selon différents niveaux de ralenti mais ça change rien à l’image telle qu’elle a été captée au départ par l’appareil photo donc par exemple si je suis à 100 images par seconde je vais pouvoir faire un ralenti x 2 et donc retranscrire une image à 50 images par seconde ou alors avec ma mêmes images filmées à 100 images par seconde si je la joue à 25 images par seconde elle sera aux ralentis x 4 dans tous les cas la partie de gauche donc la partie à combien delajoux a relativement peu d’importance si on passe par un logiciel de traitement annuel de montage puisqu’on pourra à nouveau rechange et la vitesse à ce moment là donc ce qui est vraiment important c est ce qu on filmera son image par seconde à 120 images par seconde pour faire ça ralentit puisqu’il faut s’assurer que ça soit un multiple du nombre d’image qu’on veut à la fin dans la vidéo donc si on ose tout si on tourne à 25 images par seconde le reste de la vidéo il faudra plutôt tourné à 100 et à 120 pour du 30 images par seconde simulation de film c’est là qu’on va pouvoir régler le type d’image le style d’image qu’on veut au niveau de son image finale donc on va pouvoir régler tous les profils d’image standard fuji et on va en plus pouvoir personnaliser ces profils juste après dans les options donc on a des profils standard velvia qui va faire des couleurs très flashy très vives qui sont à mon sens rarement utilisable astia qui va être plus doux et c est pas tous voulaient faire on a vu était un as tout à l’heure qui là dedans on a aussi la possibilité de filmer en noir et blanc donc avec deux simulations à croze qui va être plus contrastée et monochrome qui va être un peu plus douce dans tous les cas on peut personnaliser si on veut un filtre de couleur bon je rentre pas trop là dedans mon sens ça n’a pas trop d’intérêt de film en noir et blanc puisque toute façon c’est quelque chose on peut facilement gérer au post traitement convertir au noir et blanc et on aura plus de flexibilité puisqu’on va pouvoir attribuer une valeur différente de niveaux de gris à chacune des couleurs donc rendre les rouges plus ou moins foncée et ses six ont filmé en noir et blanc on a ensuite la possibilité de rendre la couleur plus froides ou plus chaudes là encore c’est quelque chose qui se fait très facilement au post traitement donc pour moi ça n’a pas beaucoup d’intérêt pour la balance des blancs on va pouvoir se mettre en auto donc on va laisser l’appareil déterminer lui-même la balance des blancs c’est un paramètre beaucoup plus importants qu’en photo puisque en photo sur un shoot en euros on peut entièrement reset la balance des blancs au post traitement alors qu’en vidéo non même avec les profils plat les couleurs sont très figé dans l’image on aura peu de marge de manoeuvre donc si vous chutez run and gun en reportage comme ça laisser aller en des blancs en auto à la plupart des temps fonctionner donc la plupart du temps hommage est pareil photo en auto et ça va bien fonctionner dans la plupart des cas quoi par contre dès qu’on il revient maintenant aux maîtrises un petit peu la lumière c’est bien plus intéressant de mettre la valeur diem blanc à la main pour ça on va mettre bellaing des blancs personnalisé et on va pouvoir régler on va indiquer à l’appareil photo une zone grise on va appuyer dessus et voilà il va régler la balance des blancs pour ça on va aussi pouvoir lui dire directement avec des profils d’image profil de balance des blancs classique donc on va pouvoir soit lui indiquer la température directement soit lui dire qu’on est en plein jour ombrageux différentes lumières phosphorescente de l’incandescent ou si on est sous l’eau donc là par exemple budget une lumière qui simule la lumière du jour qui le menait en jour j’ai avoir des couleurs assez réaliste qui correspondent à ce que j’ai réglé à la main noté que ça peut être utile d’être en balance des blancs automatique mais d’utiliser le bouton wade balance lock on peut configurer en vidéo un bouton pour verrouiller la balance des blancs donc pour ça on va se mettre en auto et on va configurer le bouton pour verrouiller la balance des blancs on va laisser l’appareil photo déterminer lui-même la balance des blancs et si on est pourtant on va la verrouiller et tamboura plus rapaces sur ce bouton on restera à ce réglage de balance des blancs pour ça on parlait dans la config utilisateurs dans leurs réglages des moutons on va aller sur le mode de verrouillage de balance des blancs et on va mettre activer désactiver ensuite on va attribuer un mouton à cette fonction là par exemple le bouton à gauche de la molette on va le mettre sur verrouillage pas l’un des blancs uniquement on va ensuite pouvoir appuyer sur ce bouton ça va donc verrouillé la balance des blancs et faire apparaître la petite icône bleue à droite au dessus de la simulation de film et la balance des blancs sera verrouillée jeu fédérer appuyer dessus pour déverrouiller la balance des blancs la dynamique comme son nom l’indiqué c’est une option qui appelle d’augmenter la dynamique des vidéos donc je rentre pas dans le détail exactement de comment ça marche il ya une vidéo de daniel bernal sur le sujet qui est très bien fait je vous y renvoie mais ça va permettre d’avoir des ombres moins foncée et des hautes lumières moins clair donc en ce mettant en dr400 on va écraser un petit peu l’image et on aura plus de dynamique dans l’image en contrepartie on va multiplier par deux les iso à chaque fois entre 100 200 et 400 donc si vous êtes sur une scène très contrastées vous voulez quand même directement sortir l’image et dans ce cas ça peut être intéressant de passer en dr 200 ou 400 par contre si vous filmez toute façon en l’ogs a assez peu d’intérêt ensuite on va avoir les options ton lumière ton ombre couleurs détail et réduction du bruit tout ça c’est finalement d option similaire à ce qu’on trouve au niveau de jbeil donc ton lumière ça va permettre arrêtant à -2 d’avoir des hautes lumières moins lumineuses donc de réduire un petit peu le contraste de l’image moi je laisse quasiment toujours à -2 selon la stratégie habituelle puisque toute façon on peut re facilement comment dire gagner du contraste au post traitement alors que dans le centre c’est plus compliqué ton ombre attention c’est pas forcément très clair ça a été mise à jour dans l’expo 3 mai sur les trois pour l’instant ce n’est pas encore très clair quand on est à tomber – 2 ça veut dire qu’on a les noirs – noire des ombres plus clair finalement plus grise moi je laisse généralement à moins 2 donc j’ai dit noir qui seront plus gris puisque je trouve sur la plupart des simulations fuji les noirs vont être facilement très foncée de très contrasté ce qui est chouette en termes de rendu d’image mais par contre si on passe au post traitement c’est facile de rendre les noirs noir couleur pareil on va avoir des couleurs qui vont être très vives c’est facile de les re saturés alors que je préfère les laisser à moins deux niveaux de détails ça va être l’accentuation des détails dans les images je trouve que 0 et un nombre assez équilibré réduction du bruit là aussi est ce qu’on va plus ou moins lisse et les images surtout quand on va monter en iso donc si je me mets à +4 avoir une image avec très peu de bruit mais avec très peu de détails qui va être très lissée et à moins 3 j’aurai plus de bruit plus de grain dans l’image laisse à 0 tu trouves que c’est un bon compromis réduction aubry entre les images en cas de calme ça va être un algorithme spécifique à la 4k qui va lui permettre d’analyser l’image est de réduire le web je trouve que ça donne des très bons résultats à hautes lumières et zoomer quelques vidéos en exemple est généralement de l’actif il ya quand même une légère perte de détails évidemment mais pour moi elle est très minime alors que la réduction du bruit est vraiment impressionnante correction du vignettage ça c’est si on utilise un objectif fuji qui va donc être connu par l’appareil photo l’appareil photo va être capable de supprimer au niveau logiciel le vignetage donc les bords plus sombre ça peut être utile et ça se paiera il ya un mois une autre petite augmentation du bruit sur les bords niveau de la zone de mise au point ça n’a pas trop d’intérêt de l’avoir dans le menu parce que dit on peut directement quand on est en train de shooter la régler avec le curseur mode vidéo f60 on n’a pas énormément de choix puisque ça va être on va pouvoir régler soit une zone sur laquelle on veut que l’appareil photo face la mise au point soit on va le dire de laisser multi on va lui-même laissé déterminer la zone de mise au point tu en as zone tu te le disent tout le temps on va déterminer va lui indiquer sur quelles zones effet la mise au point on va déplacer le curseur pour choisir où il fait la mise au point tandis qu en multi on va laisser lui-même faire la mise au point pour qu’on sait pas trop sur quoi il va faire la mise au point généralement de faire la mise au point sur l’objet qui est le plus proche alors sur les réglages à essai on a deux options qui sont assez intéressantes la première avec la sensibilité du sujet ça va déterminer à quelle vitesse il va déterminer qu’on a changé de sujet et donc qui va se faire refaire une mise au point si on est si on se met sur une vitesse très rapide des quelque chose passe devant l’objectif dès qu’il détecte que la mise au point et pubs o’neal va immédiatement commencé à faire la mise au point sur paramètres va régler finalement la réactivité aux changements dessus on c’est à dire est ce que j’attends avant de refaire la mise au point ou pas donc si on se met sur rapide des qui va détecter un changement de sujet hop il va immédiatement c’est quasiment instantanée why he faire la mise au point immédiatement il fait la mise au point si je me mets sur laon dont 4 on va voir ça va être un petit peu plus long il attend il attend et il fait la mise au point donc il ya un peu plus d’une seconde au changement de file et donc c’est quand même une nette différence ça peut être intéressant si effectivement on filme quelque chose en autofocus et qui a potentiellement des sujets qui passe voilà si vous suivez je pourrais des voitures et qu’il ya un poteau eh ben mon nom vous passez ou le poteau passe devant votre zone de mise au point il frappe à la mise au point de suivre pourrait récupérer la voiture derrière l’autre paramètre c’est pas exactement pareil c’est une fois qu’il a décidé via le premier paramètre de faire la mise au point est ce qu’il fallait très vite sur la nouvelle distance de mise au point ou est-ce qu’il va y aller tout doucement progressivement pour faire un focus du peintre une transition le mise au point d’eau douce alors on va se mettre le plus rapide et on va regarder donc là par exemple je l’échangé et immédiatement on voit que dès qu’il allait faire une mise au point c’est quasiment instantané dans le cas contraire je vais me mettre le plus lent possible et on va pouvoir voir que le changement de mise au point il va le décider rapidement mais on voit la transition nous au point claire qu on passe par toutes les mises au point intermédiaire on voit la transition qui est douce et plus de seuil est plus agréable à l’oeil qui plus cinématographique par contre c’est moins réactif personnellement je le mets toujours sur rapide puisque moi je veux avoir une mise au point de la plus rapide possible quand je suis en autofocus assistant mise au point donc ça ça va être les options qu’on va avoir quand on est en fait qu ce manuel pour gérer la mise au point facilement donc il ya deux options il ya soit standard soit avec du foot us pikine donc l’option standard c’est quand on va se mettre non consommés en mode manuel quand on va faire la mise au point à la main on va pouvoir zoomer et régler plus ou moins la mise au point donc la up je me règle sur mes feutres et voilà on est pas mal ça s’adapte le mieux au point standard si je me mets en mise au point pique hautes lumières donc picking en anglais je vais pouvoir choisir une couleur qui va m’indiquer en surlignant autour des éléments là où elle fait la mise au point donc si je me mets en rouge à l’est par exemple quand je vais faire une mise au point on va voir apparaître une zone rouge à l’écran qui a indiqué on les voit apparaître ou effet la mise au point pour que ce soit plus visible je me suis mis en noir et blanc donc du coup comme ça on va bien voir le rouge vous allez voir mieux donc là je vais progressivement augmenter la distance de mise au point donc là j’arrive sur mon pot de crayon je passe sur les feux de derrière si je continue voilà on va arriver à l’arrière donc la joie bien que le fils qui est à l’arrière la mise au point et dessus et si je continue on va arriver sur les câbles sur la canapé etc ça permet de gérer tout en gardant son cadrage la zone de mise au point on peut choisir la couleur et l’intensité de la couleur faut la reprendre quelque chose qui se détache bien du sujet donc si on se filme des gens le rouge ça va pas être idéale tout fait à ses proches des tons peau donc souvent le bleu fonctionne assez bien haut et bas permet de régler l’intensité visuel du picking voilà donc là on est par exemple même chose en bleu si on est en standard mais rien de particulier quand on souffre on va simplement à l’oeil devoir gérer dans tous les cas en appuyant sur la molette arrière on va pouvoir zoomer pour faire un réglage plus précis de la mise au point verify f donc ça ça permet de automatiquement quand on commence à tourner la molette de mise au point de zoomer dans l’image donc je vous montre je veux dire je vais faire ma mise au point manuelle automatiquement l’appareil photo zoom et me permets de précisément régler ma mise au point tout en gardant le cadrage original et l’intérêt c’est que ça peut se cumuler comme ici on voit avec le picking c’est à dire j’ai fini ma mise au point et je veux ajusté précisément est donc là j’ai à la fois du picking et le zoom et avec un clic de la molette je reviens à mon cadrage est normal ça marche aussi quand on filme donc là je suis en train de filmer je peux facilement faire ma mise au point dès que je tourne mal et de mise au point il va me zoomer tout en gardant mon cadrages originaux l’inconvénient c’est que effectivement si on doit faire à la fois la mise au point et gérer un canal le changement c’est compliqué puisqu’on va être soumis dans l’image on aura pu le cadrage original alors sorti film4 cassé dans le cas où en filmant en 4k on va pouvoir différencier ce qui sort par la prise hdmi et ce qui sort sur la carte sd donc par exemple si on a un moniteur de contrôle qui ne supporte que le full hd que le 1080 on va régler comme c’est ici avec sur la carte sd un enregistrement 4k et sur la sortie en sortie full hd 1080 al’inverse on va pouvoir régler une sortie en quatre cas par exemple pour un enregistreur externe et se contenter d’avoir un fichier de backup en full hd sur la carte sd on peut aussi ne rien enregistré sur la carte sd et uniquement pour une sortie 4 cas sur l’enregistreur acte sortie vidéo full hd c’est la même chose quand on filme en full hd affichage info sortie hdmi ça va être est ce que on affiche ou non les informations sur la sortie hdmi donc ça c’est pareil ça va être pour différencier finalement la sortie hdmi est ce qu’on s’en sert pour un enregistreur externe ou est ce qu’on s’en sert pour un moniteur de contrôle lâchés en mode donne donc comme si j’avais un moniteur de contrôle c’est à dire que quand je me mets en mode vidéo ici je vais avoir affiché sur mon écran tous les paramètres exactement comme sur l’écran de mon ex t3 mais évidemment cette image n’est pas enregistrable ça ne peut pas être diffusé ça ne pas utiliser ça comme image donc si je laisse à eaunes et que j’enregistre pas sortie hdmi je vais avoir sur ma carte sd physiquement cette info avec tous les réglages on sait pas ça que je veux dans ce cas là ce que je vais faire ces jeunes est la sortie sur off et là je vais avoir ici sur mon écran toutes les informations par contre sur la sortie j’aurais uniquement l’image brute que je vais pouvoir enregistrer voilà donc celui-là je bouge là j’ai mon image contrôle enregistrement hd mise c’est une option très pratique là encore pour un enregistreur externe quand on déclenche l’enregistrement au niveau de l’appareil photo est ce que ça va déclencher l’enregistrement au niveau de l’enregistreur s’il est compatible normalement on va le mettre sur wii si on a un taux moss ou n’importe quoi qui est collée à l’appareil photo on a un seul bouton appuyer on n’a pas besoin de lancer l’enregistrement peut nouvel appareil photo et au niveau de l’enregistreur les zébras donc zebra droite opposée bras gauche n’a pas beaucoup d’importance c’est quelque chose qui permet de facilement régler l’exposition en un coup d’oeil donc on va pouvoir lui dire avec le paramètre juste en dessous tout ce qui est plus lumineux que tel pourcentage tu me la fiche en zébré donc par exemple 80% là je vois que le blanc de mes crayons et plus lumineux que 80 % on va pouvoir le régler plus bas pour mme affiché pendant protéger tout ce qui est à 55 par exemple ont généralement tout en bas c’est quand même pas très utile mais si on le règle à 80% la savane où m 1 visuellement nous dire attention ces zones là sont potentiellement surexposé si on le met à 100% ils permettent en des bras que ce qui est complètement cramé généralement on le met un peu plus bas pour avoir une certaine marge de sécurité et dire attention je suis proche de l’exclure exposition est pas attendre que ce soit vraiment à 100% on vous la fait trop tard donc personnellement je le désactive même si c’est assez pratique je trouve que c’est trop contraignant en termes de attention c’est à dire que ces zones noires et blanches qui clignotent ah tiens énormément la tension est donc on va se concentrer énormément sur l’exposition et ça va c’est un peu au détriment du cadrage et du sujet lui-même donc si on est plusieurs avec 1 cuillère l’exposition un kir le cadrage et c’est ça peut être utile quand on est tout seul je trouve ça trop distrayant pour ce que ça apporte je vais plutôt exposé à l’histogramme de manière classique plutôt que les zébras qui est vraiment attire trop l’attention par exemple si on shoote en intérieur qu on a une fenêtre très lumineuse en permanence on va avoir des bras qui font clignoter derrière alors qu’en fait on considérera que c’est normal d’avoir une zones surexposées réglages audio c’est comme son nom l indique tout ce qui va concerner les réglages audio donc les réglages intégré à l’audio de l’appareil photo donc on va pouvoir régler le niveau du micro interne au niveau du micro externe est ce que on met un limiteur au niveau du micro et c’est donc ça va dépendre beaucoup de matériel utilisé ce truc vraiment utile c’est le limiteur de niveau ni trop ça se fait quasiment son aucune perte de qualité et ça permet en cas de problème en cas de gros bruit d’éviter d’avoir une saturation trop importante pour tout le reste ça va dépendre du matériel utilisé on va falloir régler le niveau du micro externe en fonction des micro qu’on a branché et de sa sensibilité le niveau du micro interne bon la qualité est pas génial donc généralement va pas s’en servir on va plutôt s’en servir en contrôle ou en synchronisation dans ce cas l’on peut le laisser en auto tous les réglages des côtes temporel c’est quand on va utiliser plusieurs appareils photos plusieurs caméras et plusieurs enregistreurs on demandera pour le sont moins pour l’image s’ils sont compatibles on va pouvoir synchroniser automatiquement tous les appareils avec des tables comme lampe témoin donc x3 possède deux lampes témoins quand on enregistre une devant elle une derrière on va pouvoir régler séparément laquelle s’allument les qu’elle s’allume quand on n’enregistre donc si je filme si je suis en train de me saoulé par exemple sur le x3 avec lequel je me film je vais activer la lampe avant donc quand je démarre l’enregistrement on va voir ici une petite lampe qui va s’allumer donc si on filme des gens si on fait une interview un spectacle si c’est nous qui filme on dans ce cas là il faut mais plutôt la lampe arrière et désactiver la lampe à l’avant puisque ça a perturbé les gens il faut voir la petite lampe allumée si par contre on se filme tout seul face caméra évidemment c’est utile d’avoir un retour à minima pour voir que on est bien en train de filmer et éviter de parler une demi heure devant une caméra pour se rendre qu’à la fin ça n’a pas enregistré je dis pas ça du tout parce que ça m’est arrivé un mais je connais un ami à qui c’est arrivé on a aussi la possibilité d’avoir une lampe avant ou arrière qui clignote quand on enregistre et ça je ne le recommande pas ça soit à l’avant ou à l’arrière quelque chose qui clignote va énormément attirer l’attention des gens qui sont filmés d’une part et d’autre part on n’est jamais à l’abri qui est un élément qui reflètent les lumières quelque part par exemple un écran un miroir une vitre un objet très lisse et c est autant un petit point lumineux peut facilement passer inaperçu autant un petit point qui clignotent dans un plan va être extrêmement visible est extrêmement dérangeant vous avez maintenant toutes les informations pour faire des belles vidéos avec votre xt3 si ça vous a plu n’hésitez pas à liker et à partager la vidéo pouvait poser des questions dans les commentaires si quelque chose n’est pas clair vous abonner en cliquant sur ma tête et moi je vous dis bonne vidéo ciao c’est fini

La configuration de mon X-T3

Toute la config de mon Fujifilm X-T3 : options des menus, raccourcis, réglages photo et vidéo, etc !

La configuration de mon X-T3

salut à tous en sorte aujourd’hui pour une vidéo qu’on m’a demandé depuis assez longtemps c’est la config de mon xt3 c’est à dire comment je règle mon appareil selon les différentes situations donc cette vidéo et veut être utile pour les possesseurs de xp3 bien sûr mais aussi pour la plupart des appareils fuji lucas de grandes similitudes dans les options mais elle va aussi être utile à n’importe qui qui a un appareil photo 2 puisque finalement il ya pas mal d’idées qui peuvent être dupliqué sur un peu près n’importe quelle marque donc on va voir un petit peu le menu avec en particulier la partie photo et la partie vidéo et ensuite on regardera les réglages au niveau des raccourcis que j’ai défini le menu rapide et un petit peu comment je prends en main l’appareil photo comme moi je m’en sers dans différentes situations donc on va commencer par le premier menu le premier menu c’est le menu itunes donc image politique alors il ya un truc que je peux dire avant c’est que là le premier truc que j’ai fait avant cette vidéo c’est que j’ai passé le menu en français alors que généralement pour moi il est en anglais les menus fuji sont assez mal traduites du coup il ya pas mal de trucs qui n’ont pas trop de sens en français alors qu’ils sont plutôt claires plutôt compréhensible en anglais donc généralement mon appareil photo et configurée en anglais au niveau de la qualité d’image est la taille d’image moi je suis quasiment toujours en raw parfois en europe le jpeg d’intérêt de shooter en raw plus jpeg c’est d’avoir bien sûr des jpeg immédiatement disponible si on a besoin rapidement mais c’est aussi un truc un peu bizarres sur les fusils c’est pouvoir zoomer plus dans les images si vous shooter en raw et que vous ou mais dans une photo après avoir prise vous allez avec limité à un zoom assez réduit alors qu en jpeg on va pouvoir jouer beaucoup plus et c’est notamment utile pour vérifier la mise au point en mise au point manuelle ou de l’astrophotographie par exemple c’est très utile de vérifier que les étoiles sont vraiment ponctuelle ou que la mise au point était fait parfaitement en photos de paysages donc dans ce cas là je passe en rond plus jpeg juste pour vérifier la mise au point au niveau des fichiers raw je les enregistre donc en compressé d’une compression sans perte ça n’a pas trop d’intérêt de l’erythrée non compressé en plus comme ça c’est plus rapide à écrire sur la carte sd et ça consomme moins de batterie niveau de la simulation de films j’en utilise plusieurs le plus souvent je vais te rends standards comme ça j’ai des aperçus standard je dirais comme son nom l’indiqué qui ressemble à peu près à une image classique réel ça m’arrive aussi souvent étudié la eterna donc c’est une image qui est très douce qui va permettre de pas mal de latitude en post traitement je m’en tire notamment pour faire des time lapse en jpeg comme ça ensuite je transforme ça en vidéo et grâce à l’éternel quand même une grosse marge de manoeuvre les blancs sont très doute donc je peux facilement récupérer sur les hautes lumières et pareil pour les noirs ils sont trés guéri très doux donc facilement ensuite au post traitement rajouter du contraste là où je veux c’est finalement c’est un moyen de gagner de la dynamique sans pour autant aller jusqu’au lundi entre autres conseils a le plus souvent je vais être en simulation à cros donc c’est une simulation noir et blanc c’est à pas mal davantage d’abord ça permet de mieux se concentrer sur les formes moins sur les couleurs qui change beaucoup en concert l’autre avantage c’est que généralement les photos de concierge l’essor en noir et blanc donc c’est plus proche que ce sujet que je vais récupérer en réalité même si je travaille en route donc je peux récupérer facilement la couleur au post traitement et enfin c’est beaucoup moins dérangeant pour les spectateurs même si dans les rares cas où je dois lever mon appareil photo en hauteur donc avec l’écran vers le bas comme ça ils voient un écran en noir et blanc généralement la luminosité au plus bas et donc c’est assez peu gênant pour les spectateurs plutôt que d’avoir un truc très flashy très lumineux qui attire l’attention tout le monde ensuite c’est pas mal d’options qui concerne l’egypte eric donc là dessus j’ai pas faire grand chose je rajoute pas de grain pas d’effet chrome balance des blancs je suis en automatique puisque toute façon je travaille en gros donc je peux toujours retouché sao post-traitement place dynamique dr s’en faut toujours laisser là dessus ça aucun intérêt de monter à 200 ou 400 suite au niveau des tons ombres et les tons lumière je suis à moins 2 dans les deux cas ce qui veut dire que je vais avoir des hautes lumières plus douce donc moins lumineuses et des basses lumières des noirs – noir là encore c’est dans les rares cas où je travaille en jpeg ça permet d’avoir plus de latitude au post traitement c’est plus facile de noircir un griffon c’est qu’alors que une fois que c’est noir c’est noir s’est perdu ça c’est la réduction du bruit pour la longue exposition donc si on fait une pause nombre de par exemple 10 secondes ensuite l’appareil photo va repasser à nouveau dix secondes à prendre une photo entièrement noir pour éliminer les pixels qui chauffe franchement ça sert quasiment à rien et cette double le temps de toutes les potions donc c’est clairement pas intéressant ensuite sur la partie mise au point il ya pas mal de réglages intéressant donc au niveau de la zone de mise en point je l’accuse souvent en mise au point conques thuel large donc c’est à dire que je suis sur la zone de mise au point et j’ai pris le collimateur le plus grand possible voilà comme ça parfois selon les cas ça m’arrive si j’ai besoin effectivement de réduire de passer à un collimateur beaucoup plus petit donc ce sera plus lent généralement mais quand on a vraiment besoin de précisions je passe là dessus pour usage général je suis là dessus le mode autofocus donc je suis en point unique avec le plus le point unique le plus large possible ça m’arrive assez rarement utilisé le mot john puisque même si c’est un peu plus rapide il ya des grandes chances qu’ils sélectionnent pas exactement l’objet qu’on veut large suivi je m’en sers assez peu j’ai testé le suivi ça marche correctement mais dans la plupart des situations où on a besoin de suivi l’afc marche quand même mais le mode tout c’est assez intéressant puisqu’il permet uniquement avec la molette de passer du mode zone au mode large comme autre point unique simplement en tournant la molette comme ça on y passe automatiquement là je suis empreint unique up quand j’arrive plus grands ils passent en mode zone et quand j’arrive en tout y passe en mode large moi je crois – pratique dans la plupart des cas puisque ce qui va m’intéresser c’est uniquement de naviguer entre les tailles du point unique alors la plupart du temps je suis en afc et donc on a essayé d’user des réglages custom personnalisés alors je les change pas mal selon une situation évidemment soit j’utilise les réglages prédéfinis donc là selon la situation ils sont quand même la plupart du temps assez équilibrée ou sinon je les personnalise moi même donc y avoir une sensibilité au changement de sujet assez rapide puisque la plupart du temps ce que je vais faire sexy et un changement de sujet je vais lâcher l’obturateur pour qu’il arrête de faire le focus dont du coup je vais pas me fier à l’appareil photo je vais moi même réglé le focus donc si je veux pas qu’ils changent de cible je vais lâcher le focus et je garde une vitesse sensibilité moyenne généralement avec une priorité au centre alors ça c’est une option stock mode af par l’orientation ça veut dire est ce que le point autofocus et stockés en général c’est quand je tourne l’appareil photo et si tu vas me sauvegarder le point de focus il va me le conserver donc la seule option non ou est ce que il va le garder une position pour le vertical une position pour l’horizontale mois généralement je vois bien où est mon point de focus j’ai pas envie que quand je tourne l’appareil photo il ya un point de focus qui soit complètement différent de celui que je venais d’avoir l’instant au niveau du nombre de points focus donc là je reste à 117 me sens déjà largement suffisant pour consulter son point de focus je vais vous montrer la différence là ses 117 donc on est comme ça sur une grille qui permet de se déplacer assez rapidement par contre si on passe sur 425 points donc là on va avoir une grille qui va être plus précise effectivement mais par contre pour se déplacer c’est beaucoup plus lent à moins d’utiliser tactile mais c’est rarement mon cas le prêt fg this pas que c’est consomme énormément de batterie et un puma des cas ça m’intéresse pas c’est à dire est-ce que l’appareil photo va faire le focus avant même que j’enfonce l’opérateur à mi-course je m’en sers pas témoin f je suis plus que c’est réglage détection des yeux du visage oui je m’en sers assez souvent parce que ça marche plutôt bien donc la plupart du temps je le mets sur les yeux automatique donc citron un visage il va focus le visage s’ils trouvent des yeux il va focus les yeux et par contre là ce switch permet de switcher entre oui et non et là j’ai assigné une touche directement pour basculer de l’un à l’autre pour activer ou désactiver la détection automatique des yeux je me trouvais ça dans la partie sur les raccourcis juste après assistance mise au point je vous en avais parlé dans ma vidéo sur la mise au point manuelle je me sers de deux principalement la standard stealth travail zoomer dans l’image et de l’ue focus picking il faut que speaking ça va être plus rapide et mise au point et xoom ça va être pour être plus précis donc selon les situations j’ai pas besoin de rapidité ou de précision je vais basculer de l’un à l’autre pour le focus picking je change la couleur selon la couleur du sujet si je photographie des choses qui sont plutôt jaune vérité john où je vais quel rouge etc en concert comme toute façon je suis en noir et blanc le met généralement en jaune comme ça que je le vois très bien encore un titre extrêmement clair en français vers des spots et zone map si vous avez compris bien jouer c’est pour lier l’exposition automatique et la zone de mise au point quand on est en mode spot à dire que si je fais la mise au point sciemment très haut up si je suis en mode spot donc hop ici il va me faire la mise au point et l’exposition automatique sur le même point de focus 6 et sur off il va me faire la mise au point sur le point que je sélectionne par exemple ici s’ils n’y arrivent ici est par contre l’exposition automatique sera toujours sur le point du milieu ce qui est à mon sens complètement débile et celle de profondeur de champ dont ça c’est quand on est en focus manuel il va afficher up en bas une petite échelle de profondeur de champ c’est la petite barre qui se déplace donc je vais augmenter la profondeur de champ pour qu’elles grossissent un peu voilà donc là elle est en mode pixels donc ça va être quelle mise au point je vais avoir pour être précis au pixel près en théorie alors que si je la mets sur l’autre échelle c’est à dire base du format de films on va voir quelle est beaucoup plus large celle qui considère que si je regarde mon ma photo dans des conditions standard donc en plein écran sans ou mais elle sera nette de 2 mètres 50 à 6 mètres en gros alors que si je repasse sur l’autre en basse pixels la zone qu’ils considèrent comme net et couplé petit puis ça va aller de 3 m à 4 m grosso modo mais là dessus pour avoir une idée plus précise de la zone de mise au point des gens qui en fait il ya un peu de marche puisque on zoome pas à 100% de ses photos en vraie priorité déclenchement autofocus donc je moi je mets toujours la priorité à la mise au point d’un parce que je préfère qu’ils prennent un peu plus de temps à prendre la photo pour avoir une photo nette plus tôt kim déclenche rapidement avec une photo floue pour moi ça n’a aucun intérêt est ce que je sois en afc où en est ce mode d’écrans tactiles la plupart du temps en fait je suis en off parce que quand je m’en sers du viseur j’ai pas envie que mon nez déclenché n’importe quoi sur l’écran tactile est donc finalement je m’en passe de l’écran tactile je m’en sers assez rarement est par contre grâce au petit menu qu’on a ici of je vais changer selon les situations donc parfois je vais me mettre en plus souvent areas tu va me permettre de changer facilement la zone de mise au point comme ça a pu faire la mise au point ici ou là je vais faire la mise au point la wii est mise au point ici ou même carrément en af dans ce cas là je peux dire de faire la mise au point un endroit je m’en sers assez rarement mais ça peut toujours servir notez que là je suis en mode nf donc manuel focus et pour autant on voit que ça fonctionne quand même ce qui permet aussi de faire la mise au point en manuels et ensuite elles changent plus donc là quand j’appuie sur l’obturateur la mise au point ne change pas donc ça peut être quelque chose d’assez principe mais le plus souvent je suis quand même surface ensuite on arrive sur la configuration de la prise de vue donc en premier ça va être les réglages du drive et du bracketing là dessus ou avoir un réglage de bracketing moi ce que je suis quasiment tout le temps et en fait quasiment exclusivement c’est le bracketing d’exposition donc il va prendre une photo avec l’exposition standard une plus fondre et une plus cher je suis rarement plus de trois prises de vue aujourd’hui le fc3a une bonne dynamique et donc simplement avec un bracketing donc une au dessus ou en dessous ça suffit largement à commencer les problèmes dynamique j’ai même jamais besoin de faire plus donc moi je toujours en braille getting auto exposition au niveau du bracketing poteau exposition donc je suis réglé en une séquence zéro + – donc pourquoi ce sens là parce qu’ensuite quand j’arrive sur lightroom je retrouve mes photos par paquets 3 automatiquement et la photo qui apparaît sur le dessus de la pile c’est celle avec l’exposition standard voix c’est beaucoup plus rapide en un coup d’oeil de voir à quoi ressemble la photo selon m trier les paquets plus rapidement parfois si les problèmes de stabilité si je suis pas tout à fait sûr je vais très très vite je préfère mettre dans cet ordre là hamon zéro plus c’est à dire finalement par ordre de temps d’exposition dont je vais commencer par la photo avec le temps de pause le plus court donc le risque de flou de bougé est le plus faible puis la photo moyenne puis enfin la dernière photo dire que si au moment où je pose mon trépied par exemple ils bougent encore un tout petit peu ça a moins de chances de perdurer la photo puisque la première sera rapide la deuxième aura un temps de pause moyens et la troisième de rang attendu pause 8 fois plus longue s’il me dit pas de bêtise que la première ensuite au niveau des réglages vue palier donc le plus souvent je suis à 3 images d’un jeu comme le disait et à deux étapes 1 – 2 + 2 parfois par exemple en immobilier je passe carrément à -3 +36 on a des pièces assez sombre avec des fenêtres ça peut être utile le principal inconvénient ça veut dire que quand même la pause la plus longue sera à 3 stop au-dessus de la peau standard on compte la peau stoner fait par exemple une seconde celle à plus 3 va se retrouver à une seconde fois deux fois deux fois 2e à 8 secondes ça va très rapidement multipliées le temps de poser faire des temps de pause très très longtemps ce qui n’est pas pratique certaines situations de plus la photo à -3 généralement est tellement sombre qu’on récupère pas grand chose par contre dans ce cas là notamment quand j’ai des écrans thur une forte luminosité sur une scène plutôt sombre je reste quand même à moins de +2 donc avec simplement deux étapes supplémentaires mais au niveau de la prise de vue les jouer sur la composition d’exposition pour baisser ma compensation d’exposition est passé avec une photo seulement à +1 j’ai pas vraiment besoin d’avoir plus d’informations à ce niveau là ce qui m’intéresse le plus c’est de récupérer des infos dans les hautes lumières donc dans ce cas là j’étais sous-exposés ma photo moyenne si j’ai quand même besoin de récupérer des infos dans les hautes lumières mais que ça ne dérange pas d’avoir un peu de bruit que je veux aller plus vite ce que je vais faire c’est que je vais rester sur deux étapes ce qu’il appelait deux étapes c’est à dire en fait une faute au moins une photo plus sain et par contre au niveau de la compensation d’exposition je vais baisser c’est à dire que je vais me passer au lieu d’être ici comme on voit sur le côté à moins de zéro + 2 je vais descendre un peu la compensation d’exposition et je vais plutôt chuté à – 1 + 1 moins trois messages pouvoir facilement récupérer des informations jusqu’à -3 ce qui est généralement suffisant pour récupérer par exemple les infos près des écrans ou des bannières illuminé par les spots mode viseur pour le sport je m’en sers pas prêt prise de vue être l’initiateur je ne m’en sers pas retardateur je m’en sers assez souvent mais je faire uniquement par le menu cul ça dans la troisième partie klich retarde interv ce menu super bien donner c’est l’intervalle au m en anglais c’est beaucoup plus clair excuse-moi s’appelle donc liche retarde interne celle intervallomètre qui permet de dire l appareil photo de prendre une photo toutes les six secondes donc ce message utilise pour faire du timelapse aj pads intervallomètre externe j’utilise celui-là l’intervalle ça va dépendre du timelapse elle que je veux faire le plus souvent j’ai fait un time lapse classique je dirais à 10 secondes avec un nombre de fois un fini puisque j’arrête au bout du temps que je veux et pas au nom de photos que je tire le déclencheur bas ça je change assez souvent aux gens prennent à partie sur les raccourcis traduction du sentiment là c’est selon et situation généralement par défaut que les 100 premières photos donc c’est une option qui permet de synchroniser le chateur de l’appareil photo avec les lumières en particulier les néons quand on fait des photos de sport academy on s’est vraiment indispensable ça ralentit sensiblement la rafale je vais vous montrer par exemple la réduction du scintillement si je le mets n’ont donc là c’est pas la réduction des sentiments activée je peux faire une rafale hyper rapide si j’active la réduction du sentiment pour chaque photo avec l’option chaque photo ça veut dire qu’avant chaque photo il va essayer de détecter s’il ya un sentiment si la lumière ambiante scintillent et il va se synchroniser dessus mais même si la pâte intimement c’est à dire à chaque fois avant chaque photo il va regarder s’il en est donc ça ralentit énormément la rafale vous avez entendu la différence si je passe sur première photo qui l’option que j’active le plus souvent dire que si je fais une rafale avant la première photo il va chercher la fréquence de rafraîchissement et ensuite il va faire les rafales à la vitesse normale ça donne par exemple il ya un tout petit délai sur la première photo mais ensuite c’est la vitesse de rafale normal stabilisateur dans photo uniquement ça qu’est ce que ça veut dire ça veut dire que quand je me balade comme ça avec l’appareil photo il n’existe pas la stabilisation de l’objectif par contre dès que vous appuyez sur le chateur là à mi-course il stabilise ah non ça c’est principalement pour économiser de la batterie que je fais ça parce que ça sert à rien notamment sur le 50 cent quarante par exemple que j’ai rangé c’est quelque chose qui concerne les normes de battre les paramètres iso auto je n’en parlerai dans la partie sur les raccourcis parce que c’est l’âge des configure c’est beaucoup plus clair que dans le menu réglages bague d’adaptation c’est qu’est ce qu’ils indiquent comme focale quand il la connaît pas français sur un objectif manuel donc là je m’en sers partir mans sur mon là où un homme neuf millimètres donc j’ai mis 9 mm cela dit toute façon quand j’arrive sur le pc au post traitement jeu retail toutes les photos avec l’unss tiger quatrième menu le flash donc là ça va aller assez vite puisque j’ai un flash manuel donc tout ça je ne m’en sers pas gros morceau sur lui que ces trois-là partie des vidéos donc moi au niveau vidéo la plupart du temps je vais être en 4k 25 p et 200 mégabits par seconde c’est mon réglage de base que je vais utiliser pourquoi quatre caméras que des avantages par rapport à tourner directement en 1080 c’est à dire que si à la fin je veux sortir du 1080 j’aurais quand même une image plus défini en ayant réduit la résolution au post traitement plutôt que directement dans le boîtier si l’âme est devenu 1080 aussi je peux recadrer dynamiquement dans l’image donc avoir des effets de transition des effets de zoom des coupures etc ça permet une grande flexibilité au pot ce traitement 25 images par seconde c’est la vitesse que je suis généralement ça permet d’avoir un flou de mouvement qui fait assez naturel si ce film des scènes plutôt d’actions par exemple quand je filme des spectacles ou des choses qui bougent assez vite dans ce cas là je vais plutôt passer à 50 images par seconde au niveau du bit wright je suis le plus souvent à 200 mégabits par seconde parce que ça permet d’avoir une très bonne qualité d’image soit remplir trop trop vite les cartes sd si vraiment j’ai pas besoin d’une grande qualité je passe à 100 mégabits si j’ai vraiment besoin de qualité maximal j’ai passé sur 400 megabit par seconde mais 400 megabit par seconde ça fait 50 mégaoctets par seconde puisque on divise par huit du coup faut avoir une carte sd v60 et j’en ai pas beaucoup au niveau du codec utilisé je suis toujours en âge de 165 puisque ça n’a que des avantages c’est un codec plus moderne premier avantage on voit il va être même sur la carte sd en 10 bits donc on va voir une plage de couleur bien plus grande et ça va éviter beaucoup les effets de banding masseuse de quand on a un des gradés qui est très lisse on va avoir en jpeg ou en 8 bits facilement des petits artéfacts des petits crénelage qui vont être vision c’est encore plus visible si on retraite ces images ensuite si on va changer la colorimétrie ça va accentuer encore ses défauts le hajj 65 comporte plus d’informations pour un même betrayed donc une information d’une meilleure qualité une image de meilleure qualité pour un poids équivalent aujourd’hui à peu près tous les pc tous les appareils mobiles savent lire le âge de 65 donc ya pas de problème et soissons c’est un format d’avenir donc je préfère enregistrer pour l’avenir c’est vraiment j’ai besoin je peux reconvertir âge 64 ponctuellement pour un besoin précis compression des vidéos on a le choix entre l’ong up et intra images la différence c’est que l’on gop toutes les x images il va enregistrer l’image complète et tout le reste il va enregistrer uniquement les changements par rapport à l’image de référence donc par exemple il va changer enregistré la première image donc là la ville d’émile ajar intégral puis ensuite schématiquement il va enregistrer que ma main et mes lèvres qui bouge c’est l’idée c’est exactement ça alors que si je suis en intra images il va enregistrer chaque image finalement comme une série de jbeil c’est beaucoup plus facile à traiter ensuite dans un logiciel c’est beaucoup plus fluide mais de toute façon on utilise des proxys donc j’ai pas besoin de ça l’avantagé d’une longueur c’est que sa fille ne permet au final d’avoir une meilleure qualité dès qu’on n’a pas à l’image qui bouge intégralement comme par exemple quand je me filme ici est quasiment rien dans les images qui bougent la seule chose qui bouge avec ma main et mon visage donc en longueur il va uniquement enregistrer les différences et ce sera beaucoup plus performant en terme de qualité ça c’est pour enregistrer à grande vitesse du concert assez rarement j’avoue que les ralentis c’est pas trop mon truc mais ponctuellement effectivement on peut s’en servir quand je m’en sers je fais du sang fps puisque comme je filme en 25 par ailleurs ça fait un multiple de 25 et je peux faire des ralentis bien fluide si ce film est à 30 images par seconde alors je crois les enregistrements haute vitesse à 120 images par seconde pour avoir des ralentis lever encore bien fluide en divisant simplement par quatre simulation de film ça va vraiment dépendre de ce que je filme la plupart du temps je vais filmer en standard avec des tons adouci comme je vous ai dit un petit peu sur l’egypte ça permet d’avoir une image très bonne très correct assez réaliste assez équilibré en sortie quand je sais que je vais a besoin de retravailler les images par exemple aux shoots des images en extérieur où il ya du soleil dont jaar des situations de forts contrastes gelé le plus souvent souhaité en internat aeterna ça permet d’avoir un bon compromis entre post traitement et résultat final se dire qu’on voit une image simplement un peu dé saturer un peu grise un peu de tout ce qui est quand même regardable en soi dont on qui fasse il a exposé puisqu’on voit des manques le résultat final mais on veut pouvoir opposent traitement récupérer du contraste et récupérer la dynamique si vraiment j’ai besoin tout une situation extrêmement contrastées là je jetais enveloppe comment y aura juste après la balance des blancs par défaut de la mer en auto puisque si jamais je me baladais d’un coup envie de foot et alors j’étais en train de faire de la photo ça sera mieux que rien par contre dès que je souhaite en situation de lumière contrôle et j’ai déjà passé en mode manuel je vais régler pour avoir une grosse des blancs comme il convient donc lumière ton ombre comme sûr a participé avec donc jade ou si l’image pour pouvoir facilement au post traitement à récupérer ce que je veux du meilleur générale je trouve que les fusils avec l’assimilation standard ondes et noir très noir dont on préfère les adoucir un petit peu au niveau des couleurs ça valait bien une situation je vais régler ça au coup par coup le plus souvent de balle je suis là zéro pour voir une image prête à être utilisée parfois je vais baisser les saturations des couleurs pour avoir une image plus flatte encore réduction du bruit les laisser à sa valeur par défaut puisque autant en photo on peut facilement retravailler le bruit au point ce traitement c’est pas très gênant en plus mais en vidéo s’il ya beaucoup de bruit ça va commencer à scintiller ça va être vraiment gênant donc je trouve que 0 c’est un bon équilibre entre réduction du bruit et des tailles enregistrement loeb ne m’en sers de la situation avec beaucoup de contrastes si je shoote en extérieur et je sais que je vais retravailler mes vidéos je joue ton blog ça donne une image très grise très plate et ensuite au post traitement on peut facilement appliquer un luth et récupéré énormément dynamique dans les hautes lumières autofocus vidéo de façon le choix est limité donc je me suis mis en arrêt zone donc avec une zone focus quand je suis juste de focus ben je le met par exemple au milieu là où il ya ma tête si j’ai fini le focus flash et en manuel et quand je t’ai notre focus par un psy vous montrer un truc je mettrais ma main devant et ce après l’autre focus dessus au niveau de l’ essai en vidéo je veux qu’ils changent assez rapidement sujet donc là encore si je change de focus je veux qu’ils récupèrent rapidement le focus et je veux qu’ils y aillent vite donc c’est la vitesse de focus donc je détecte rapidement et changer de sujet et qui face à phil a le focus vite dessus ça m’intéresse pas d’avoir une transition douce face à zoom tranquillement progressif là dessus en plus l’objectif que je dise le plus en vidéo c’est mon sigma 18 35 et il n’est pas compatible avec cette option détection des yeux et des visages je m’en sers assez rarement en vidéo sauf quand je me file moi même comme ça et que j’ai pas en focus manuel comme ici parce que autant en photo c’est très bien on peut facilement contrôler ce que ça donne autant en vidéo on va se retrouver par exemple il va changer de visage d’un coup il va décider de prendre le visage de la personne qui à perpète au fond à gauche et pas du tout celle qu’on était en train de filmer donc je trouve que c’est pas assez fiable n’y a pas assez de moyens de vidéos verrouiller un visage pour que ça soit utilisable en vidéo donc j’ai préféré plutôt du focus manuel où il faut qu’une zone classique pour la mise au point manuelle en vidéo j’étais clairement être sûr du picking puisque on a besoin de beaucoup plus de réactivité on n’a pas le temps la plupart des cas de zoomer dans l’image voir si la mise au point est bonne very far fc quand on va qu’ils ont voté massivement pour faire la mise au point nos sages – ses repas sorties film 4k donc la cc pour les enregistreurs externe gens n’utilisent pas ici sa sortie vidéo full hd hockey affichage des infos donc est-ce que sur la sortie hdmi on veut les infos ou non quand on prend une vidéo les zébras je m’en sers dans certaines situations effectivement c’est plus pratique à contrôler que l histogramme et je les ai réglé à 80% quand je m’en sers au niveau des réglages audio que ça ça va pas mal des points du matériel donc moi je suis j’en réalise quasiment toujours avec un micro branché dessus et donc je me mets à – 6 db mais là ça va dépendre de où est placé le micro et du micro en question ça c’est vraiment très variable limiteur de micro jeux mais ah oui généralement que ça évite quand même des petites bêtes de saturation que ça peut sauver des situations filtre vent s’est infiltrée au post traitement qui réduit le bruit je recommande pas autant le faire directement sur un logiciel plus adapté on aura plus de flexibilité pareil pour le filtre passe bas volume du casque ça dépend du casque c’est pour contrôler ok la lampe témoin donc ça c’est quand on filme est-ce qu’on veut que la lampe avant soit allumée ou quelques lignes à hautes qu’elles soient éteintes etc enfin cela dépend s’il me file moi même je mets la lampe allumée si je fume d’autres genres clamait est un taiseux mais la lampe arrière utiliser ça dépend si c’est moi qui filme oui c’est moi qui suis fini comment de silence vidéo je m’en suis pas mal servi à une époque sata mais c’est assez pratique quand on fait à la fois du la photo et la vidéo s’appelle d’avoir surtout des réglages vidéo et photo séparés entre particuliers sur la vitesse d’obturation clic mans si je couvre un événement avec un seul appareil et je dois faire vidéos et photos en même temps je vois un problème de vitesse d’obturation pour que la vidéo soit cinématographique je vais avoir besoin d’avoir des flots de mouvement c’est là que je vais avoir la règle des 180 degrés je vais avoir une vitesse d’obturation qui va situer pas un cinquantième de secondes si je suis à 25 images par seconde ça va donner des baux flou de mouvement quand les gens vont bouger on va bien avant la transition naturelle sa valeur naturelle par contre s’il bascule en mode photo et je fais des photos à un cinquantième de seconde toutes mes photos mois de flou quasiment donc c’est pas ce qu’on veut ce que je veux c’est simplement en tournant à molette entre vidéos et photos pouvoir avoir des images du net dans les deux cas donc finalement je vois deux set de réglages avec semaine paramétrage donc la config l’utilisateur on va papa c’est surtout parce que ce serait extrêmement laborieux j’ai juste montrer quelques points qui me semblent intéressants donc je disais la langue la plupart du temps je suis en anglais configurations sont c’est simple j’ai tout coupé parce que je veux quand je suis en mode obturateur électronique jeu totalement silencieux donc j’ai coupé tous les sons les options de config particulièrement intéressante il ya ces deux options la obturateur af obturateur à eux ça veut dire qu’est ce qu’on fait de l’exposition automatique et qu’est-ce qu’on fait du focus automatique quand j’appuie à mi course sur le déclencheur c’est à dire en af s et en afc ça va être sur 20 appareils pour actuateurs autoexpo dur c’est bien que déjà puis à mi course il va faire l’exposition automatique et le focus automatique mais l’intérêt c’est qu’en se mettant en mode manuel en mode m on va voir désactiver ça finalement c’est à dire que la cij appui à mi course comme je suis en mode manuel je peux appuyer il fait pas le focus si je veux faire le focus le pouvoir de déclencher avec le bouton que j’ai configuré pour ça le bouton afl on verra ça dans les boutons bon au niveau des réglages alimentation rien de très intéressant je suis toujours en mode boost puisque j’ai presque bénéficier des meilleures performances quand je fais du timelapse je me mets en mode normal pour économiser la batterie le menu enregistrement ni réglages ce qui ne veut rien dire en français en fait ces réglages d’enregistrement donc comment le l’appareil photo enregistre donc modifier deux fichiers donc j’ai appelé mes fichiers ext3 pour être sûr de les reconnaître par rapport aux autres appareils photo dans le menu réforme car tantôt parenthèse im fixe donc là ça va dépendre situation si j’ai besoin de grandes capacités baguette sur un mode séquentiel donc il va remplir la carte un peu la guerre 2 si j’ai besoin de sécurité je vais faire ils sur les deux cartes ça dépend de ce que je souhaite aller prendre le dessus ces critiques ou pas au niveau des réglages générique je suis soit en priorité ouverture soit en priorité manuel du coup la bague sur mon objectif est quasiment toujours en réglage ouverture manuelle alors ensuite on va regarder un petit peu au niveau des raccourcis comment 6 rapidement mon appareil photo on va commencer par le menu q le quick menu le menu rapide et vous allez voir ça va être rapide justement puisque je m’en sers très peu la seule chose que je dise quel immense et le retardateur donc pour ça je les configurer sur la première emplacement d’une q donc j’ai pu sur les menus cul et ensuite avec la molette je peux passer le retardateur à deux ou dix et l’enlever aussi tout le reste de menus cul ça va être des options plutôt lié au jpeg donc ça je vais m’en servir uniquement en vidéo comme j’ai configuré des raccourcis à peu près partout au final manger toutes les fonctions dont j’ai besoin sur des boutons dédiés et j’ai pas besoin de la termine q c’est pour moi l’intérêt d’un fusil par rapport à un canal où je me servais énormément du quick money donc toutes les options gémissez finalement mes options jpeg donc réduction du gorille est ton lumière tombe en couleurs saturation et c’est dans les options il ya la simulation de film pour changer rapidement et la luminosité de l’écran ça c’est l’option que j’utilise assez souvent en concert par exemple gmail a limité d’écrans au minimum pour toi le plus haut possible ça gêne le moins les gens et je mets en crosse pour avoir une minimale en noir et blanc ensuite au niveau des raccourcis donc ça ça va être une partie importante je vais vous les montrez un pari donc sur le bouton du dessus ici le petit bouton j’utilise pour activer ou désactiver la détection des visages c’est quelque chose qui marche assez bien mais on a très souvent besoin d’activer ou de désactiver puisque s’il se plante sur un visage qu’on veut immédiatement corrigé le focus en un clic on peut le désactiver en même temps c’est un bouton qui a un petit peu enfoncé donc c’est pas non plus on est pas de l’activé par ailleurs sur le bouton de vent j’ai le réglage des idoles c’est le bouton qui est à côté de l’objectif ici on peut appuyer généralement avec le majeur soulagement faire pour régler les iso donc c’est là dessus que j’ai mes trois paramètres de réglage iso auto un haut taux de haut de 3 me sert énormément de ce menu quand je suis en mode priorité ouverture parce que j’ai besoin d’être réactif que les grands changements de luminosité je suis une serveuse menu pour changer la vitesse d’obturation minimum en fonction de la situation donc si chute des trucs plutôt calme je vais régler par exemple le premier paramètre à un centième le deuxième à 1 160 yens et le troisième a rien de son 50e si chute de l’action j’aurais plutôt trois réglages qui seront cent cinq cent soixante dix ans 55 cents par exemple au niveau du mines et du mac je vais toujours être à 160 au minimum et 12800 au maximum comme je l’expliqué sur la vidéo sur les iso s’il ya besoin d’anthony laup eh ben on monte en iso aussi haut que nécessaire petit regret quand même c’est qu’on puisse pas aller en dessous de un quart de seconde pour la vitesse d’obturation minimum ça très bien utile pour les time lapse de pouvoir descendre plus bas donc en fait on est obligé de bidouiller avec les idées au maximum comment ça se passe si je mets un niveau maximum de 800 ce qui va faire c’est qu’il va d’abord réduire la vitesse d’obturation jusqu’à arriver à un quart de seconde puis il va monter les iso jusqu’à 800 et une fois atteint 800 iso il va se permettre de dépasser la vitesse d’obturation minimum le cloud va commencer à aller à une division une seconde etc mais du coup faut anticiper le temps de pause maximale qu’on veut pour régler les iso je vous en parlerai plus en détails sur ma vidéo sur comment faire du timelapse avec un fusil sur les quatre boutons du d pad j’ai mis en eau le mode d’autofocus à gauche le niveau à bulle adroitement sert énormément le type de schutter et en bas l’histogramme on va voir ça tout de suite à gauche doit activer ou désactiver le niveau à bulle alors ça sert pas mal même si je me sens maintenant assez souvent mon petit niveau à bulle que j’ai mis sur le porte-greffe sur le bouton du haut je vais avoir le mode autofocus donc l’âge pouvoir changer facilement entre point unique zone est large celui dont principalement pour acculer deux points uniques à large suivi parce que c’est les deux utilisent quand même le plus mais généralement je suis un point unique à droite veut pouvoir changer le type de schutter donc je pense que j’ai un monstre mécanique moteur et électronique 7 heures vous êtes souvent m plus eu si je passais en mode silencieux je les passais en électronique chatel je bascule très souvent par une conseillère quand il ya des moments très calme très silencieux je shoote enchanteur électronique et ensuite soit vous en bas je vais voir l’affichage du mont histogramme si je vais checker mon exposition ensuite sur les quatre gestes tactiles donc j’aurais pu vers le haut soit pied vers la gauche soit ip vers la droite il souhaitait dans le bas au début j’avais configurer diverses actions et finalement c’est quelque chose que si le tactile est activée je fais beaucoup trop d’erreurs donc j’ai mis des choses qui n’ont aucun impact sur la prise de vue c’est uniquement d affichage ou non affichage informations donc j’ai mis un feuillage histogramme mode sport affichage grands textes et niveau à bulle au final je dégressif quasiment tous au tactile donc je me sers pas de ces raccourcis le bouton a eu elle donc celui qui est sur le pouce à gauche de la molette je m’en sers quasiment pas l’auto explosion bloc de chez fuji marche pas comme je voudrais servent pas le verrouiller pour plusieurs shoots autant qu’on veut l’exposition donc j’ai pris j’ai décidé de pas m’en servir je m’en sers du coup pour activer ou désactiver la prévision de la profondeur de champ donc par exemple ici ce que la mise au point voilà donc là il m’a fait la mise au point et l’aria planck est complètement fou flou comme si j’étais à pleine ouverture je vais appuyer sur ce bouton et d’âge de voir la vraie profondeur de champ je vais voir les bouquins en fonte qui sont honnêtes gens avec des activ je repasse sur la profondeur de champ à pleine ouverture le bouton af elle je m’en sert énormément en particulier en mode manuel pour faire une mise au point ça me permet de basculer finalement avec ce bouton là entre mode manuel et à f s là je suis en mode coop manuel manière focus donc quand j’appuie sur déclencheur ça c’est pas la mise au point voilà donc là j’ai complètement déréglé m’a mise au point et si je prends la photo je peux prendre la photo sans qu’il fasse la mise au point si j’appuie une fois sur fl va faire la mise au point donc là je prends des photos nettes il refait pas la mise au point à chaque fois au niveau de la molette arrière donc très classique ainsi je veux ajuster la mise au point j’habite ue pour zoomer et ça me permet de vérifier la mise au point donc si je suis en mise au point manuelle évidemment mais aussi je suis un mise au point automatique chaput un petit coup et je vérifie que la mise au point a été bien fait au niveau de la mesure d’exposition je vais le plus souvent en mesure matricielle et ensuite je vais jouer avec la molette de compensation d’exposition pourra voir l’exposition que je au niveau du tactile j’ai fini par le désactiver la plupart du temps sauf parfois en vidéo de l’activ mais quand on est l’écran tactile activé et con mais l’appareil photo à l’oeil pour shooter au viseur on va se retrouver à changer des réglages avec son nez et donc ça m’embêtait sur les molettes je vais avoir le plus souvent la molette iso sur automatique avec les réglages que j’ai indiqué juste avant dans un certain dans une situation je les maîtres les iso que je veux c’est souvent 160 ou si je suis en vidéo jarry les manuellement les iso ou aussi chu sur des salons et je veux aller assez vite une lettre à 800 iso pour avoir un très bon compromis entre qualité et vitesse de prise de vue l’hymne de la molette de vitesse je vais utiliser uniquement deux positions donc soit je suis en mode priorité ouverture dans ce cas là je vais avoir les mêmes tueur a et il va régler automatiquement la vitesse d’obturation avec les réglages qu’on a vu juste avant soit je vais être en mode manuel et donc jamais de sûreté et je vais régler plutôt avec la molette arrière je me sert finalement jamais des diverses vitesses puisque je trouve que ça manque de flexibilité par exemple on passe directement de 125 à 250 et ensuite faut jouer avec les vitesses intermédiaire avec le pouce donc tant qu’à faire je vais faire directement réglées avec le pouce la vitesse d’obturation tâche peut facilement passer de l’un à l’autre sans le dire est ce que je suis au maximum d’un palier et il faut que je change d’un cran pour passer au milieu d’autres paliers et ses chansons sa galère donc je mets en maths et finalement je me sers comme sur mon ancien canal avec le pouce directement le seul cas où je me sers de l’amoled avancé pour avoir des compensations d’exposition si jamais je sais que je vais a besoin d’aller au delà de +3 ou moins trois dans ce cas là je passe sur ces et je vais pouvoir régler avec la molette avant la compensation d’exposition thiam peine d’aller jusqu’à + 5 ou dans l’autre sens jusqu’à moins cinq rotations voilà alors qu’avec la molette physique on est limité de +3 à moins 3 cette vidéo sur la config de monde xc 3 et termine et j’espère qu’elle vous aura intéressé c’est le cas n’hésitez pas à mettre un petit pouce sous à des questions posées dans les commentaires je vous y répondrait si vous avez des remarques ou des idées d’amélioration parce que on a tous des conflits intéressants n’hésitez pas aussi à les poster dans les commentaires pouvez vous abonner en cliquant sur ma tête et n’hésitez pas à partager cette vidéo avec vos amis subsistent à bientôt bonne photo ap le chao

Taille de capteur photo : quelles différences ? (FF, APS-C, M4/3, etc.)

Une vidéo pour en finir avec les erreurs sur les histoires de différentes tailles de capteur et d’équivalences en focale, ouverture et ISO !

Salut à tous, aujourd’hui je vous fait une vidéo pour essayer d’en finir avec les erreurs sur les histoires de taille de capteur et d’équivalences en focale, ouverture et ISO ! DP Review a fait un article super complet sur le sujet il y 5 ans, Tony Northup l’explique dans quasiment une vidéo sur 2 depuis … 5ans, mais en français on lit et on entend toujours beaucoup d’erreurs et d’arguments hasardeux sur le sujet, donc je reprends mon bâton de pèlerin et je vais tenter de vous convertir à la vérité sur le crop factor ! On va parler dans cette vidéo Du crop factor lui-même (mais vite fait, c’est pas le sujet principal de la vidéo) De la focale équivalente plein format. De l’ouverture équivalente plein format. De la quantité de lumière totale reçue par le capteur De l’équivalence en ISO en fonction du crop factor Et on répondra au passage à des questions qui déchire l’Internet de la photographie comme : Est-ce que la taille du capteur modifie la profondeur de champ ? Est-ce que le niveau de bruit dépend de la taille du capteur ou de la taille des photosites ? J’avais fait une courte vidéo sur le sujet il y a longtemps, mais je me suis rendu compte que malgré mes explications, tout le monde n’avais pas compris, et comme c’est quelque chose d’important, je vais cette fois ci tout détailler et illustrer. C’est parti ! Le crop factor. C’est simple, c’est le rapport de taille entre les diagonales des capteurs photos. Comme c’est un rapport, il n’a pas d’unité. On l’exprime par rapport à la taille du capteur de référence : ce qu’on appelle le plein format, qui est capteur avec une diagonale de 43 mm. Un capteur micro 4/3 a une diagonale de 21,5mm, donc calculatrice : 43 divisé par 21,5 = 2 un capteur micro 4/3 a un crop factor de 2 ! Un capteur APS-C, une diagonale de 28mm, donc pareil, 43 divisé par 28 = 1,5. Crop factor de 1,5. Pour toute la suite de la vidéo, je vais généralement utiliser les capteurs micro 4/3 en exemple parce que comme le crop factor est de 2, ça simplifie beaucoup les calculs, mais toute la suite reste valable pour tous les capteurs, APSC, micro 4/3, et même plus petits. Avant d’attaquer la suite, un rappel de math pas trop compliqué : le crop factor c’est le rapport de la diagonale, donc pour avoir le rapport de la surface, il faut mettre ce crop factor au carré, par exemple le rapport de surface entre un capteur plein format et un capteur micro4/3, c’est deux au carré, soit quatre ! Ca nous servira pour la suite Une fois qu’on sait ça, on va pouvoir attaquer la première partie, la plus simple et la plus généralement comprise : la focale équivalente plein format. Qu’est-ce que c’est ? On va commencer par un exemple. Si j’ai un objectif 50mm et que je le mets sur un appareil photo avec un capteur micro 4/3, je ne vais enregistrer que la partie centrale de l’image renvoyée par mon objectif, puisque le capteur est plus petit. Et donc si j’affiche mon image à la même taille c’est comme si j’avais plus zoomé dans l’image. Zoomer de combien ? Ben du crop factor, donc ici de 2 ! Je vais donc avoir le même angle de champ, la même vision, le même zoom comme on dit parfois à tort, avec un 50mm sur un capteur micro 4/3 que sur un 100mm sur un capteur plein format. C’est pour ça qu’on dit qu’un 50mm sur un micro 4/3 est équivalent à un 100mm sur un plein format. Parce que tous les deux produisent le même angle de champ, qui est ici de 24,4°. Par contre, bien sûr, mon objectif 50mm est toujours un objectif 50mm quelque soit l’appareil sur lequel on le met, 50mm c’est une propriété optique, déterminée par la construction physique de l’objectif, rien ne peut la modifier. Alors pourquoi parle-t-on de focale équivalente ? Pour pouvoir comparer des systèmes appareil photo + objectif différents mais conçus pour un même usage. Par exemple si je regarde mon compact, son objectif c’est un zoom qui va de 8,8mm à 26,4mm Est-ce que ça parle à quelqu’un ? Est-ce que je sais ce que je vais pouvoir prendre comme type de photo avec ça ? Non, pas du tout, parce qu’avec un crop factor de 2,73, le calcul n’est pas évident. Donc le constructeur indique qu’il s’agit d’un zoom équivalent à un 24-72mm en plein format, et là ça parle à tout ceux qui ont un peu de pratique photo. 24mm je sais que c’est un grand angle et 72mm un petit téléobjectif, donc je vois bien ce que j’ai avec ce zoom. Pareil, est-ce que ça me parle que l’objectif de mon téléphone portable soit un 4,3mm ? Non ! Par contre que c’est un équivalent 28mm en plein format oui, je vois ce que je vais pouvoir cadrer avec ! C’est à ça que serve les focales équivalentes. Il faut reconnaître que cela peut apporter de la confusion chez les débutants, et que ça pourrait être plus clair de parler uniquement en angle de champ, en disant par exemple que mon téléphone a un angle de champ de 75 degrés ou que mon 50mm sur un micro 4/3 a un angle de champ de 24,4 degrés, mais tout le monde a l’habitude de parler en équivalent plein format, ça parle aux photographes, et sur plein format il n’y a rien à convertir, donc c’est plus simple, c’est une habitude à prendre. En plus comme on peut adapter un objectif sur des boîtiers dotés de différents capteurs, parler de focale en mm est plus simple. En résumé : bien que physiquement les focales ne changent pas selon le capteur, pour comparer les usages, c’est à dire au fond les angles de champ, on parle de focale équivalente plein format, comme ça on sait facilement si un objectif sera utile par exemple pour l’animalier ou pour de l’architecture. Niveau deux ! Maintenant, on va voir que c’est exactement la même chose pour l’ouverture, et à la fin on verra que s’il y a beaucoup de confusion sur l’ouverture c’est finalement à cause de ses petits batards d’ISO. Oups, je vous ai spoilé la dernière partie de la vidéo ! Bref, pourquoi il faut aussi parler d’ouverture équivalente ? Parce que comme pour la focale, l’ouverture d’un objectif est bien une donnée physique, qui ne change pas selon le capteur utilisé. Mais comme pour la focale, son effet va être différent selon le capteur, mais cette fois indirectement. Si je reprends mon exemple précédent, j’ai mon 50mm monté sur mon appareil photo micro 4/3 Disons que je suis à f/2. Si je veux le même cadrage sur un plein format, il me faut faut donc un objectif 100mm. Et si je veux la même profondeur de champ ? Là il faut d’abord comprendre que ce qui détermine la profondeur de champ, ça n’est pas le nombre f, mais le diamètre physique de l’ouverture, qui sert à calculer le nombre F. Quelle est l’ouverture de mon 50mm f/2 ? Ben puisque le F dans F/2 veut dire focale, mon ouverture c’est 50mm divisé par deux, soit 25mm. Et je veux la même ouverture de 25mm sur mon 100mm. Par quoi est-ce que je dois diviser 100 pour avoir 25 ? Par 4 ! Donc pour avoir la même profondeur de champ que sur mon 50mm f/2 en micro 4/3 sur mon 100mm plein format il faut que je soit à f/4. Donc en termes de caractéristiques optiques (angle de champ et profondeur de champ), j’aurais la même image avec un 50mm F/2 sur un micro 4/3 qu’avec un 100mm f/4 sur plein format, ou autrement dit, un 50mm f/2 est un équivalent plein format à un 100mm f/4. J’ai donc bien multiplié à la fois la focale et le nombre F par le crop factor. Encore une fois, c’est exactement comme la focale, mon 50mm f/2 n’a pas physiquement changé en le mettant devant un autre capteur, par contre l’image que le capteur va produire va être équivalente à un 100mm f/4. Alors pourquoi ce point fait-il tant débat ? Il y a deux raisons : la première, c’est la façon dont la question est posée, et la deuxième c’est la façon dont fonctionnent les ISO. Commençons par la question ! La question est souvent posée comme ça : Bonjour, je suis débutant et je voudrais savoir, est-ce que la taille du capteur modifie la profondeur de champ ? Et là, c’est le drame ! Parce que cette question peut être comprise de deux façons différentes, avec deux réponses différentes. 1) Première façon de comprendre la question : Est-ce qu’un 50mm f/2 sur un micro 4/3 donne la même profondeur de champ qu’un 50mm f/2 sur un plein format ? Même focale, même nombre F, donc même ouverture, donc même profondeur de champ ! Donc réponse vraie : La taille du capteur ne modifie pas la profondeur de champ. Mais la question peut aussi être comprise comme ça : 2) Est-ce qu’un 50mm sur un micro 4/3 (équivalent 100mm en plein format) produit à f/2 la même profondeur de champ qu’un 100mm f/2 sur un plein format ? Et ça c’est mon exemple précédent, et on a vu que non, il produit la même profondeur de champ qu’un 100mm F/4 ! Donc autre réponse vraie : à mêmes focales équivalentes, la taille du capteur modifie la profondeur de champ. Tout le coeur du malentendu c’est ça : est-ce qu’on compare les profondeurs de champ à même focale physique ou à même focale équivalente ? Pour éviter la confusion, il faut faire un choix : soit un parle uniquement en focale et en ouverture physique, mais dans ce cas là difficile comparer différents systèmes. Soit on parle intégralement en équivalent plein format, focale ET ouverture. Et là il faut quand même pointer du doigt la responsabilité des constructeurs dans cette confusion. Les fabricants d’appareils mettent toujours en avant la focale équivalente plein format et l’ouverture physique, donc ils mélangent les deux. Ils ne mentionnent jamais l’ouverture équivalente plein format. Forcément, c’est vendeur de dire qu’on peut avoir dans la poche un équivalent 100mm et qu’il ouvre à F/2.8. Vous voyez l’arnaque ? équivalent 100mm et ouvre à F/2.8. Dit comme ça, les gens se disent qu’ils achètent l’équivalent d’un 100mm F/2.8, alors qu’ils achètent, selon comment on voit les choses : – soit un 37mm f/2.8 monté sur un capteur 1 pouce – soit en équivalent plein format un 100mm f/7,6 Et d’un coup ça fait moins rêver qu’un 100mm f/2.8 ! Ya pas de mystère, pour faire rentrer plus de lumière il faut plus des plus gros objectifs. Pour moi, pour à la fois rendre simples les comparaisons entre différents systèmes et être honnête, le plus simple c’est que dès qu’on compare des systèmes de toujours parler en équivalent plein format à la fois sur les focales et les ouvertures. L’autre option c’est de parler uniquement en focale et ouverture réelle, mais là on ne peut plus comparer les différents systèmes. Maintenant reste un point à éclaircir, qui fait aussi beaucoup débat : la question de l’exposition et de la quantité de lumière totale. Ce que je vais vous montrer c’est que non seulement l’ouverture équivalente est utile pour comparer les profondeurs de champ, comme on l’a vu juste avant, mais aussi pour comprendre la quantité de lumière totale reçue par le capteur, et donc indirectement le niveau de bruit ISO auquel on peut s’attendre. On entend souvent ça : un objectif F/2 c’est objectif F/2 que je le mette sur un plein format ou un micro 4/3, le capteur reçoit la même quantité de lumière ! La preuve, avec la même vitesse d’obturation et les mêmes ISO, mon image est exposée pareil sur les deux appareils ! On va voir pourquoi c’est faux. Ou la question peut aussi être posée comme ça : Si un 50mm F/2 sur un micro 4/3 équivaut à un 100mm F/4 sur un plein format, comment cela se fait-il que je ne soit pas sous-exposé de deux stop sur mon micro 4/3 ? Puisque je suis soit disant à f/4 au lieu de f/2. Là on va séparer la physique et l’électronique. Premièrement, la physique : Un objectif va laisser passer une certaine quantité de lumière, qui va former un cercle image dans lequel va s’inscrire le capteur de l’appareil. Physiquement cela veut dire que toute la surface du capteur va recevoir des photons dont l’énergie va être converti en signal enregistré par les photosites. Si je prend un capteur plus petit, je ne vais prendre qu’une partie de l’image au centre, donc je vais capter moins de photons, c’est à dire moins de lumière totale. Et ça c’est complètement indépendant de la taille des photosites qui sont les en gros les pixels du capteur, et dont on parlera juste après. Pour faire une comparaison, si je mets des bassines sous la pluie, à la fin de la pluie il y aura moins d’eau dans la bassine plus petite que dans la grande. La quantité d’eau dans chaque bassine dépend de sa surface. Avec les capteur photo, c’est la même chose avec des photons. Par contre il y aura le même niveau d’eau dans mes 2 bassines, par exemple 1cm d’eau, puisque les deux ont été soumises à la même pluie, c’est à dire à la même densité de chute d’eau. C’est à dire à la même densité de lumière si on revient à la photo. Au passage, que je mette une bassine, quatre bassines ou neuf bassines, si leur taille totale est identique, j’aurais autant d’eau à la fin. On reparlera de ça quand on parlera de la taille des photosites. Dans tous les cas, quelque soit la taille et le nombre des bassines, j’aurais toujours la même hauteur d’eau. Et c’est ça qu’exprime le nombre F : la densité de lumière, c’est à dire la quantité de lumière par unité de surface, non pas la quantité de lumière totale. Avec un objectif f/2, j’ai la même densité de lumière qui atteint un capteur plein format qu’un capteur micro 4/3. Logique puisque physiquement l’objectif ne change pas. Par contre, comme mon capteur micro 4/3 a une surface quatre fois plus petite, il recevra en tout quatre fois moins de lumière. Et quatre fois moins de lumière, ça correspond à deux stop de moins, donc f/4 au lieu de f/2. On obtient, comme pour la profondeur de champ, l’équivalence en quantité de lumière totale en multipliant l’ouverture par le crop factor. Pour récapituler les trois équivalences : – Pour obtenir la focale équivalente plein format, on multiplie la focale par le crop factor : Mon 50mm mit sur un capteur micro 4/3 a une focale équivalente à un 100mm plein format – Pour obtenir la profondeur équivalente plein format, on multiplie le nombre F par le crop factor : mon 50mm f/2 une profondeur de champ équivalente à celle d’un 100mm F/4 sur un plein format – Le nombre F équivalent donne aussi le nombre F qu’il faudrait sur un plein format pour avoir la même quantité de lumière : mon 50mm f/2 sur un micro 4/3 capte autant de lumière qu’un objectif f/4 sur un plein format, c’est à dire quatre fois moins. Par contre, pour les réglages d’exposition, c’est toujours le nombre F et pas le nombre F équivalent plein format qu’il faut utiliser, puisque le nombre F exprime la densité de lumière. Techniquement c’est plus excatement le nombre T, mais j’ai fait une vidéo là dessus, je vous y renvoie. Ensuite dernier point : les ISO et les histoires de taille des photosites. On va voir que l’ouverture équivalente permet aussi d’avoir une bonne idée de la quantité de bruit qu’on va avoir sur un capteur plus petit par rapport à un capteur plein format. On parle ici en supposant que les capteurs sont de même technologie et de même génération. Si je prend un capteur de ya 10 ans contre un capteur actuel, ça ne marchera pas. Si je reprend mon éternel exemple : je prend une photo avec un temps de pose donné avec mon 50mm f/2 à 200 ISO sur mon appareil micro 4/3. Pour avoir la même photo avec un plein format, je vais la prendre avec le même temps de pose, avec un 100mm pour avoir le même cadrage, et à f/4 pour avoir la même profondeur de champ. Comme je suis à f/4 au lieu de f/2, je vais devoir monter les ISO de deux stops pour avoir la même exposition, donc passer à 800 ISO. Et ce qu’on va constater, c’est que le bruit numérique sera du même niveau sur les deux photos. 800 ISO sur un plein format correspond à 200 ISO sur un micro 4/3 au niveau du bruit. Alors on ne parle pas d’ISO équivalent parce 1) contrairement aux données optiques qui sont immuable, la montée en ISO elle change au fil des améliorations technologiques des capteurs, qui sont de plus en plus précis et de plus performants. D’autre part, certains constructeurs comme Fuji trichent pas mal avec la norme ISO, donc cela complique encore les comparaisons. Le problème d’une certaine façon, c’est que par principe les ISO simplifient la prise de vue en unifiant les calculs d’exposition. Heureusement, sinon ça serait bien compliqué et utiliser un posemètre serait impossible par exemple. Mais il masque du coup la réalité de la quantité de lumière reçue par le capteur. La norme ISO a pour objectif que sur tous les appareils, avec les mêmes paramètre d’exposition, une photo d’un gris 18% produise le même jpeg à la fin. Le temps de pose et l’ouverture sont des données physiques, par contre la sensibilité ISO c’est de l’électronique, c’est quelque chose qui est réglé par le constructeur. Un capteur de même résolution mais quatre fois plus petit, reçoit quatre fois moins de lumière sur ses photosites. Il va donc devoir amplifier quatre fois plus le signal pour arriver au même niveau d’exposition que le grand capteur, et comme je vous l’expliquait dans ma vidéo sur les ISO, cette amplification s’applique au signal qu’on veut capter, mais aussi au bruit. Reste enfin la question : Est-ce que le niveau de bruit dépend de la taille du capteur ou de la taille des photosites ? Là encore, la réponse dépend de comment on comprend la question. Plus exactement, du niveau auquel on regarde le bruit. Si on regarde des images zoomées à 100%, au niveau des pixels donc, ou si on regarde les image dans leur globalité. En effet, un photosite plus gros capte plus de lumière, donc il a besoin de moins d’amplification, donc génère moins de bruit. Donc au niveau du pixel, le niveau de bruit dépend de la taille des photosites. Si je prend un capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels, les photosites sont de la même taille qu’un capteur plein format de soixante-quatre millions de pixels, qui correspond alors à peu près à 4 capteurs micro 4/3 côte à côte. Quatre fois plus de surface et quatre fois plus de pixels, on a donc bien des photosites de la même taille. En supposant que les deux capteurs soit de même niveau technologique, si on se met à la même sensibilité ISO, qu’on prend des photos et qu’on zoom à 100%, on va constater un même niveau de bruit entre les pixels. De ce point de vue, on peut affirmer que le niveau de bruit dépend de la taille des photosites. Sauf que ce raisonnement ne vaut que si on zoom à 100% dans l’image, ce qu’on ne fait jamais ! Enfin moi perso, après vous vous faites ce que vous voulez. Ce qu’il faut comparer dans le vrai monde c’est deux images visualisées à la même taille, ou ramenées à la même résolution, et là, seule la taille du capteur compte, la taille des photosites n’a pas d’impact. Dans mon exemple précédent, si on ramène les deux images à seize megapixels, pour celle qui vient du capteur plein format pour chaque pixel final on va faire la moyenne de quatre pixels, donc diviser le bruit par quatre. Et ya pas de secret : on a capté quatre fois plus de lumière à la base qu’un capteur micro 4/3, donc quelque soit le découpage en photosite qu’on en fait ensuite, il y aura quatre fois moins de bruit sur l’image. Et ce n’est pas que de la théorie, ça se confirme en pratique. Sony décline ses capteurs plein format en plusieurs résolutions, et on constate que quand on regarde l’image à la même taille, la monté en ISO est identique sur un capteur plein format de 24 mégapixels et sur le même capteur plein format de 61 mégapixels. Je vous mets en description des liens vers des tests qui montre tout ça en détail si vous ne me croyez pas. Si Sony et d’autres déclinent leur boitiers en plusieurs résolutions, ce n’est pas pour des question de basse lumière mais pour des questions de taille de fichier, de vitesse de lecture du capteur ou de capacité vidéo. Mais c’est une autre histoire. En conclusion, à quoi ça sert tout ça ? Ca sert à s’équiper en connaissance de cause, à ne pas se faire avoir par le marketing de certaines marques et à raconter ensuite n’importe quoi. Est-ce que ça veut dire qu’il faut forcément un plein format ? Pas du tout, j’ai des appareils Fuji (avec un capteur APS-C) que j’adore, j’ai un compact Panasonic (avec un capteur un pouce) que j’ai toujours dans la poche et avec lequel j’ai énormément de plaisir à prendre des photos. Mais pour autant je connais leur limite et leur différences avec un appareil plein format, c’est tout. Je vous mets dans la description des liens vers d’autres vidéos pour approfondir certains thèmes abordé s ici. Si cette vidéo vous a appris des trucs, n’hésitez pas à la partager pour vous aussi apprendre des trucs à vos amis, à vous abonnez et à liker la vidéo. Bonnes photos, et à bientôt.

Test complet du Fujifilm X-Pro3

Après 10 jours de test intensif du Fujifilm X-Pro3 je vous livre mon avis critique : successeur du X-Pro2 ? Alternative au X-T3 ? Expérience unique ? On parle de tout ça !

salut à tous on se retrouve aujourd’hui pour tester le fujifilm x pro 3 le dernier né de chez fuji alors sainte est un peu difficile puisque c’est vraiment un appareil photo particulier il est particulier par son ergonomie principalement et en même temps il est vraiment très polyvalent de par son héritage du xt3 on va commencer par une rapide présentation du x pro 3 tout d’abord il a beaucoup de similitudes avec le xt3 cannes appareil photo de la même génération avec qui il partage son capteur son processeur l’essentiel des menus le fait d’avoir de slot de carte sd le hs deux la même batterie la même montée en iso et finalement le même rendu jpeg très qualitatif caractéristiques de chez fuji 1 on peut [Musique] le x3 a quand même stand de différence avec le xt316 qu’en plus des trucs en moins au niveau de ce qu’il a en moins ça va d’abord être au niveau ergonomie qui va avoir un pad directionnel com – derrière et d’autre part au niveau de la vidéo au niveau de ce qu’il a en plus il va avoir un autofocus capable de faire la mise au point jusqu’à -6 vais donc dans des conditions de luminosité très très faible le hic ces trois étaient capables de faire jusqu’à -5 donc c’était déjà vraiment très bien et personnellement j’ai pas vu vraiment de différence le xt3 je pouvais faire des photos par exemple dans des concerts très très sombre et il a mis trop de problèmes de mise au point j’ai pas pu tester le xp3 dans des conditions extrêmes mais j’ai fait de la photo de rue la nuit avec l’éclairage urbain et j’ai eu aucun problème de mise au point de vraiment là-dessus je pense qu’on a atteint la limite il peut faire le focus dans à peu près n’importe quelles conditions lumineuses et aussi des nouvelles options de traitement au niveau des jpeg nokia une nouvelle simulation de film s’appelle de classiques neil qui est vraiment très chouette il ya la possibilité de régler la clarté un petit peu comme le curseur clarté de lightroom mais directement sur les jpeg sortie du boîtier le x pro 3 est maintenant capable de faire du hdr en interne donc comment ça se passe au niveau du bouton drive on va se mettre sur hdr on va viser on va appuyer sur le déclencheur il va prendre trois photos et ensuite il va process c’est le hdr en interne donc là vous avez vu ça a pris 3 secondes à peu près et ensuite on a une image avec un haut niveau de dynamique il ya un léger crop dessus mais ce qui est pas mal c’est qu’on peut le voir directement sur l’écran de prévisualisation on a un léger zoom dans l’image par contre image finale sera quand même de 26 min pixels ce qui veut dire qu’en fait il va légèrement taillé dans l’image pour pouvoir aligner les trois prises de vue tout ce qui permet des prises de vue à main levée ce qui est pratique mais par contre ensuite des 24 pixels il va étendre l’image pour refaire une image de 26 pixels c’est un peu dommage puisque moi je préfère avoir l’image de 23 mégapixels par exemple avec une bonne définition plutôt que l’image de 26 milliards celle qui l’aura qui sera un peu floue sera moins net avec un moment compliqué puisque forcément quand il a augmenté la résolution de l’image virtuellement barça lui demande des efforts et ils doivent calculer les pixels qui l’a pas cela dit si on zoome pas trop dans l’image le rendu reste tout à fait correcte et donne des bons agr à la fois dynamique et réaliste ça peut vraiment être pratique dans certaines situations on a des scènes avec un fort contraste et on a besoin d’envoyer rapidement d’egypte et il ya aussi de nouvelles options au niveau de la distance de mise au point donc la première c’est un focus bracketing améliorée donc on va lui donner un endroit a commencé à faire une mise au point un endroit où finir les mises au point et il va faire pas à pas les 10 photos en changeant la mise au point chaque fois ça s’est pas mal utile en paysage ou en macro l’autre option c’est le focus imitent leurs serments une option super pratique je demande pourquoi il arrive aussi tard sur un appareil photo on voit bien indiquer la distance de mise au point minimale et la distance de mise au point maximal et ensuite il va chercher à faire une mise au point uniquement entre ces deux distances qui va gagner beaucoup de temps il va jamais allé chercher une mise au point à l’infini par exemple si on l’a dit qu’on voulait au maximum 10 mètres ni ce tonneau sur un objet trop proche si on voulait de m donc ça évite pas mal de problèmes si on est dans une situation par exemple sur le bord d’un terrain de sport on sait qu’on va être entre cinq mètres et 50 mètres juste par exemple voilà on va pas chercher à faire une mise au point sur un truc qui passeraient plus près etc mais tous à toutes les améliorations finalement cette amélioration logicielle qui pourrait très bien voir le jour sur le xt trois escales verront le jour je sais pas j’espère quand même ça me semblerait légitime mais pour l’instant c’est des exclusivités os x pro 3 dans tous les cas tout ça c’est vraiment logiciels et c’est en grande partie sur les jpeg donc ça concerne que les gens qui bossent en jpeg ce qu’il a vraiment en plus physiquement par rapport aux xt3 c’est son viseur optique qui fait vraiment sa particularité on en parlera longuement dans ce test et il a aussi une finition titane donc la plate du bas et du haut sont en titane et il ya des finitions dit duratec avec un revêtement carbone proche du diamant sur les plaques en titane personnellement je pense que c’est vraiment un argument de vente et que ça sert à rien j’ai fait tomber plusieurs fois d’appareils photo et il n’y a jamais eu de problème sur la plaque du dessus ou du dessous s’ils ont fait au moins un appareil photo le plus risqué c’est évidemment l’objectif qui risque de se casser ou alors des petits détails des petite molette des petits boutons le fait d’avoir une plaque supérieure et inférieure en titane ne change vraiment rien au problème de la solidité de l’appareil photo quant à la finition duratec j’ai pas pu la tester mais visiblement ça le rend très résistant aux rayures est-ce que ça sert à quelque chose d’avoir un iphone qui est plus résistant aux rayures personnellement mes vieux appareils photo ont des petites rayures des petites éraflures un peu partout ça les empêche pas de fonctionner donc pour moi c’est vraiment plutôt un argument qui peut mettre justifier un prix plus importantes dont on reparlera aussi dans le test si l’on comparé à la génération précédente au x pro 2 qu’est ce qu’on constate comme différence la première différence ça va être qui va bénéficier de l’essentiel des nouvelles technologies du xt3 la troisième génération donc principalement un gros boost sur la vidéo puisqu’il hérite de quasiment tout ce que fait lille ces trois là quelques restrictions près mais quand même hein ça donne un pari très bon en terme de vidéo d’autre part il va avoir un boost de résolution dans l’espace de 24 à 26 mégapixels avec le nouveau capteur et il a bénéficié surtout de nos système d’autofocus de la troisième génération qui est vraiment très très bon l’autofocus de la deuxième génération de chirurgie est tout à fait satisfaisant mais voilà on atteint vraiment un autre niveau avec la troisième génération au niveau est ce qui va avoir en moins ou dix ans de différentes par rapport au x pro 2 le x pro 3 à un viseur optique avec un zoom de 0,52 fixe unique alors que le x pro 2 avec un niveau d’enrichissement de 0,36 ou de 0,75 piètre basculer selon les objectifs là avec le x pro 3 on se retrouve avec un niveau grossissement entre les deux de 0,50 ce qui va perdre derrière c’est le pavé directionnel qu’on avait sur le x pro 2 ici et qu’on appuie sur le x pro 3 et surtout le bourgeonnement c’est au niveau de l’écran sur l’ex pro 2 on avait un écran arrière fixe sur le x pro 3 on se retrouve avec un écran un petit écran de contrôle comme ça et avec leur écran qu’on ouvre comme ça sur le x pro 3 on a donc un écran caché qu’il faut ouvrir pour y accéder au niveau de son positionnement donc surtout par rapport aux xt3 c’est un peu compliqué puisque globalement c’est un appareil photo qui est moins capable qu’elle était trois qu’il ya moins de caractéristiques techniques et qui est sorti après est plus cher pour mémoire le x pro 2 était sorti donc avant le xt 2 nous du coup cela permet d’avoir un petit peu d’avancé d’apporter de nouvelles fonctionnalités alors que tout ce que apporte le x pro 3 quasiment se retrouve déjà sur le xt3 il est nettement plus cher puisque aujourd’hui il vient de sortir il se trouve autour de 1900 euros nu dans sa version de base encore plus cher avec les versions duratec alors qu’un est étroit avec toutes les réductions les promos et offres état se trouve à 1100 euros 1200 euros max nu donc on approche les 2000 euros ça fait 70 % plus cher qu’un hic c’est rock pour un appareil photo qui a des caractéristiques techniques quasiment identiques légèrement inférieure même du coup au fuji a fait un choix radical d’avoir une ergonomie vraiment différente sur le x pro 3 pour les positionner différemment tout d’abord on a un viseur qui se trouve non pas au centre comme sur un xt3 mais sur la gauche et qui est un leader à la fois électronique ou optiques ensuite on a une ergonomie différente avec un petit écran de contrôle uniquement à l’arrière et non par un vrai écran et si on veut le vrai écran il faut ouvrir comme ça l’appareil photo on a donc une ergonomie vraiment différente et c’est là dessus qu’on va vraiment se concentrer au niveau du test mon père aussi par exemple le pavé directionnel sur la version ex pro droit avant de parler de la bonhomie on va quand même rapidement évacué le sujet de la vidéo le x pro 3 perd pas mal de choses par rapport à t3 en vidéo mais il est quand même capable de faire du 4k uhd ou décennies jusqu’à 30 images par seconde et du 1080 jusqu’à 120 fps par rapport aux xt3 qui place la barre très très haut en terme de vidéo on perd le 4 méga bits on perd le dit bite en interne on perd la sortie hdmi hdmi on est limité à 15 minutes d’enregistrement en 4k et il n’a pas de port micro standard on peut vraiment mettre un via un adaptateur et enfin un gros point négatif c’est que l’écran est inutilisable quand on est positionné sur un trépied ou sur un game ball comme il n’a pas de sortie hdmi on peut pas compenser facilement avec un écran externe donc il perd beaucoup de choses par rapport au t3 mais faut pas oublier que lui c’est trop a placé la barre vraiment haut en terme de vidéo pour un appareil photo qui est clairement orienté photo principalement photo epa vidéo c’est quand même l’appareil photo qui est très très capable niveau vidéo maintenant aborder la prise en main du x3 donc évidemment elle est très particulière puisqu’on a un viseur optique et qu’on n’a pas d’écran à l’arrière enfin deux cas pas visibles directement à l’arrière on a donc un joystick qui est très agréable à utiliser j’ai pas eu de problème c’est le même que le t3 on a un grip à l’avant que j’ai trouvé un peu petit il est un petit peu plus petit que celui des xt3 ou pas hyper agréable on se tient pas et pire bien l’appareil photo par contre il y en a fait de petit renfoncement de vent qui pour le coup lui est assez agréable ça renforce quand même un peu la présente à l’arrière on a un espace de décalage pour le pouce qui est un peu plus important que sur le t3 qui hélas assez pratique à utiliser donc les les deux sont assez agréables mais j’ai jamais vraiment trouvé comment positionner ma main c’est dire que si je positionnement pousse bien à l’arrière dans le renfoncement bas à ce moment là mes doigts sont trop bas à l’avant donc finalement utilisé soit l’un soit l’autre et j’ai pas trouvé de prise en main idéale globalement au niveau de la prise en main c’est quand même un appareil photo qui est assez gros et on n’a pas beaucoup de place pour mettre les doigts là c’est vraiment limite donc j’ai pas trouvé que la prise en main était excellente leur pousse pousse à l’arrière est assez sympa dans cette position la molette de compensation d’exposition sur le mot est bien placé elle est agréable à utiliser elle est très légèrement enfoncé ce qui fait qu’on l’attend pas trop par erreur mais par contre quand on a besoin de tourner elle se tourne assez facilement ces cas pas de souci là-dessus bah comme d’habitude de -3 à plus trois avec une position personnalisé qui permet de régler avec un embout tous au dessus on a aussi la molette de réglage de l’ouverture donc pour la tournée il faut appuyer sur le bouton puis tourner la molette contrairement au x est roi où c’est le bouton du sud et un bouton de verrouillage donc c’est un peu déroutant quand on passe de l’un à l’autre il faut changer ses habitudes personnellement je préfère le fonctionnement du gt3 puisque sur les x pro 3 c’est quand même pas évident surtout quand on est sur le viseur d’appuyer avec l’index de tourner avec deux autres doigts c’est vraiment pas très confortable je préférerais un verrouillage d’un coup sur le bouton puis ensuite on tourne et à la fin on verrouille pour régler les iso il faut soulever un petit anneau autour de la molette et ensuite tourné pour régler iso là le réglage est vraiment très lents et honnêtement c’est à cette agréable à tourner sympa les rangées plus que ça puisque le plus souvent je suis en iso automatique mais à usage si on a vraiment changé les iso à la main à mon avis c’est un peu pénible au niveau des boutons on a un bouton a eu l afl qu’il est possible de personnaliser qui se trouve au dessus de l’écran donc là il est ici et pour moi il est un peu loin du pouce c’est à dire que si on tient l’appareil plutôt comme ça faut aller hop jusqu’à là c’est quand même assez difficile l’autre bouton driver qui à côté c’est encore pire il est vraiment trop loin pour être utilisés ont du coup quand on veut changer le drive il faut sortir l’appareil photo appuyez sur drive mais là on n’a pas l’écran du coup il faut d’abord ouvrir l’écran et la pouvoir le wood drive l’autre solution c’est quand on appuie sur le bouton drive il pas sans viseur électronique et là on peut régler tout ça dans le viseur électronique mais moi je préfère vraiment régler ça sur un écran les modes avant et arrière sont elles plutôt bien positionné et assez agréable à utiliser on a un bouton à côté du déclencheur en eau qui lui est assez pratique assez accessible avec l’index il ya deux autres boutons qui sont situées au niveau du pouce un boutons personnalisables ici et le bouton quick menu ici on a le pouce qui calait ici si on bascule sur ses boutons c’est assez difficile de garder bien en main l’appareil photo il faut un peuplier le pouce pour y accéder c’est la rend pas très confortable pour moi le gros problème d’ergonomie site par rapport à aix et rock ou même par rapport à ex pro 2 on perd les quatre touches de direction quelle ont pouvait affecter quatre raccourcis donc finalement on perd quatre raccourcis techniquement on peut toujours affecté des raccourcis via des gestes tactiles mais comme l’écran est masqué la plupart du temps on ne peut pas donc globalement sur la prise en main pour moi il a pas mal de petits fo qui fait que pour un appareil photo de ce niveau de gamme c’est assez décevant quand l’écran arrière et repliée on se retrouve avec un petit écran arrière de contrôle qui par défaut affiche la simulation de film puis la balance des blancs et les iso l’autre option c’est de le paramétrer sur différents paramètres qu’on peut configurer dont on peut afficher vos frais tout ce qu’on veut c’est assez paramétrable il ya aussi une config différend entre photos et vidéos ce qui est assez pratique le gros problème cet écran c’est qu’il est pas du tout rétroéclairé donc dans beaucoup de situations j’ai trouvé peu lisible dès qu il fait sombre j’ai trouvé les boutons physiques bien plus visible pour la plupart des paramètres faut savoir que l’écran est tout le temps actif que ce soit allumé ou éteint c’est un écran à basse consommation donc c’est pas censé réduire la durée de vie de la batterie personnellement j’ai trouvé ça assez perturbant qu’est-ce que quand on regarde appareil photo par derrière on peut pas savoir s’il est éteint ou allumé j’ai trouvé ce petit écran de contrôle assez inutile puisque d’abord souvent il est illisible et ensuite ils affichent peu d’infos des infos qu’on peut retrouver facilement sur les molettes soir l’utilisent pour la simulation de film et c’est rigolo mais on la change pas souvent non finalement on le regarde pas soit on veut changer entre les différentes simulations de films mais dans ce cas là on va avoir un contrôle à mon avis sur ce qu’on foute dans ce cas là on utilisera plutôt soit l’écran soit les viseurs électroniques soit on utilise pour afficher les paramètres mais comme il est peu lisible on peut retrouver la plupart des paramètres directement sur des mots l’aide ou encore une fois dans le viseur pour moi cet attaquant c’est vraiment gadget c’est vraiment inutile ensuite sur l’écran dépliable donc on se trouve à l’arrière et qu’on peut sortir comme ceux ci soit en mode horizontal soit carrément en mode vertical au niveau de ces points positifs j’ai trouvé que c’était plus rapide à sortir quand on veut ajouter à la ceinture que celui d’un xt3 j’ai déplié d’un coup et là on peut ajouter à la ceinture il est très beau bien définis super réactif allemand c’est un très bon écran bon ce qui est dommage c’est qu’il ya très souvent replié on en profite pas trop on peut l’utiliser donc déplier jusqu’en bas comme ça on va se retrouver comme ça a ajouté et à tenir finalement l’écran avec la main comme ça quasiment comme un grip finalement assez agréable de shooter comme ça on shoote au viseur et ensuite on peut regarder sur l’écran sinapi d’apprendre par contre en terme de fragilité je suis pas fan strict on se retrouve donc comme ça ce qui fait donc pas très différent que l’écran du mix produit simplement il est décalé vers le bas au niveau des points négatifs par contre il est impossible avec l’ex pro 3 de shooter facilement au-dessus d’un muret au dessus une barrière donc si on veut shooter en hauteur comme ça avec l’appareil photo on peut pas orienté l’écran vers le bas de façon à le voir pour pas mal de situations ça m’a embêté quand j’ai fait des tests je me suis retrouvé plusieurs fois à vouloir sauter par dessus un muret par dessus une barrière par dessus des gens etc j’ai pas pu regarder l’écran donc j’ai pas pu faire la photo il n’est pas orientable dans l’autre sens donc si on shoote en vertical en eau ou en vertical en bas ce qui m’est arrivé plusieurs fois de vouloir faire des portraits finalement le shooter au niveau de la taille mais en vertical on peut pas non plus orientée dans ce sens là donc on est bloqué pareil quand on veut faire une photo près donc comme ça y’a pas moyen d’orienter l’écran vers le bas afin de le voir enfin le problème c’est que si on se sert du quick menu on est obligé de s’en servir soit au viseur soit à l’écran donc on a besoin de régler un réglage en passant par le gouic menu on va devoir déplier l’écran appuyez sur le bouton cul et se retrouver là dedans ou alors appelé sur les briques menu et se retrouver dans le viseur électronique au niveau du viseur donc ça c’est le gros sujet évidemment du x portera donc on va passer un peu de temps dessus alors son fonctionnement on a donc un viseur de ce côté-là optique et ça va on voit de l’autre côté on veut bien se rendre compte le canton à l’oeil dans le viseur on va voir l’objectif en bas à droite en plus comme on n’est pas exactement sur le lac ce optique on va avoir un décalage de parallaxe est à dire que ce qu’on va voir dans le viseur n’est pas exactement ce qu’on va voir dans l’objectif donc à courte distance c’est très problématique dès qu’on s’éloigne un peu savent créer simplement un léger décalage le viseur ce donc une focale fixe qui est différente qui est indépendante finalement de ce combat comme objectif en plus de la vue optique réel on va avoir donc une image qui va afficher les informations classiques de l’appareil photo ainsi que le cadre réellement qu’on va avoir en shootant ce cadre est réellement utilisable de 23 mm jusqu’à 50 millimètres au maximum mais finalement à 23 mm il ya quasiment équivalence entre ce qu’on voit dans le viseur est ce que voilà l’objectif donc pour moi c’est plutôt à partir de 24 mm que c’est utilisable ce qui finalement assez dommage puisqu’il fusil à une très bonne qu’elle fixe à 23 mm ensuite à partir des focales 40 45 50 on va avoir effectivement un cadre actuel être assez précis mais qui va être tout petit dans le viseur donc du coup ça va être difficile de précisément cadré mais surtout le point de mise au point va être dans ce cadre là donc la mise au point il va être vraiment approximative j’ai pas réussi à voir une mise au point précise en utilisant le viseur optique à 45 50 mm j’ai par exemple et c’est lié mon 50 cent quarante sur le x pro 3 et c’est vraiment une diable avec le viseur optique d’une part comme la plus objectif et très gros il va masquer vraiment un quart de l’image en bas à droite donc en rade quand même une grosse partie de l’image et d’autre part on peut pas viser précisément c’est inutilisable en tous les cas on a aussi la possibilité d’afficher en bas à brac une petite partie du viseur électronique pour faciliter la mise au point vraiment l’intérêt du viseur optique c’est pour les focales intermédiaires je dirais plutôt de 24 à 35 ou là effectivement on a une vision plus large de la scène et on peut cadrer précisément en voyant ce qui va arriver à la scène et ce qui va en sortir à part ça qu’est ce qu’on gagne qu’est ce qu’on perd en utilisant le viseur optique tout d’abord ce qu’on gagne c’est qu’on va avoir une vision réelle direct de la scène on regarde pas un écran on regarde la réalité à travers ce petit trou donc c’est vraiment agréable c’est moins fatigant pour l’oeil on va aussi avoir zéro black out quand on fait des rafales on va viser avec le viseur optique faire une rafale pendant qu’on fait le rafale on perd pas du tout la vision même pas une très léger clignotement noir c’est très agréable alors qu’est ce qu’on perd on va perdre principalement est le plus gênant pour moi c’est un cadrage précis dans la mesure où le cadre réel dépend de la distance du sujet au moment où on va faire la mise au point le cadre que légèrement bougé et donc on aura une mise au point toujours un petit peu approximative on va perdre finalement tout ce qui est jpeg au sens large c’est-à-dire balance des blancs simulation de films compensation d’exposition tout ça on va voir la scène telle qu’on la voit avec nos vrais yeux le plus gênant là dedans c’est surtout la compensation d’exposition puisque je m’en sert énormément quand je veux régler une photo si je vois que la photo à l’écran est trop sont outre au clair hop on tourner la molette on peut rêver pour l’avs un truc tout con mais on perd aussi l’info de skis et le bouchon ou pas sur l’objectif encore une fois vu que c’est une vision à part la vision du motif je peux très bien mettre le bouchon là pour moi tout est normal j’appuie et là je me dis qu’un et un truc bizarre pourquoi c’est si long et oui effectivement il en train de sur la photo avec le bouchon bon c’est un détail mais ça m’est arrivé de trois fois de prendre des photos avec le bouchon enfin un dernier truc et pas des moindres en viseur optique on perd la détection du visage et le mode suivi donc niveau du mode auto focus on perd quand même pas mal d’options bien sûr il ya toujours la possibilité de basculer sur le viseur optique classique pour retrouver la texture visage et tracking pour tous qui étaient les objectifs ou ultra grand-angle puisque tel objectif on va voir à travers l’objectif est ultra grand-angle pareil on pourra cadre est précisément ce qui est souvent utile ultra grand-angle au final sur les viseurs optiques donc me suis vraiment forcer longtemps à l’utiliser dans le cadre du test et était vraiment pas convaincu d’abord parce qu’il ya une plage focale utile qui est quand même très limité un pour moi c’est de 25 à 35 40 max voilà on est vraiment sur une petite zone de focales à part avec une focale fixe 35 mm même avec un zoom on se retrouve à basculer entre le viseur optique et le viseur électronique régulièrement d’autre part ce qui m’a le plus gêné c’est que le point de focus soit imprécis c’est à dire que l’on sait pas vraiment à la vente ou vas te faire la mise au point il ya toujours un petit léger décalage qui fait que si on est en mode focus sur un point précis ya une bonne chance que ça rate en mise au point manuelle en particulier sur né à l’hyper focal c’est assez agréable on sait à peu près quel est le cadre de la mise au point tu as dit on sait à peu près dans quelques jours un petit doute dans ce que je faisais à chaque fois c’est que je prenais ma photo et du coup j’étais obligé des petits écrans pour regarder une dire ok est ce que j’ai bien pris une bonne photo est ce qu’elle est bien cadré comme j’imaginais qui a été cadré il ya quelques années je suis passé du reflex à l’hybride et d’andouillé du même petit temps d’adaptation pour perdre la vision directe pour n’avait avec le réflexe pour m’adapter à l’écran de l’hybride mais au global on y gagnent tellement que l’on dit sprenger l’isr électronique à la visée reflex et en dernier pour moi c’est le viseur optique comme celui à caraman beaucoup de défauts et pas beaucoup davantage par contre que j’ai vraiment apprécié c’est le fait d’avoir le nez sur le côté c’est très agréable de pas écraser son nez sur l’écran quant aux shoots 24 de mon test j’ai utilisé le x3 principalement pour de la street photography de la photo de rue puisque c’est vraiment pour ça qu’il est dédié pour moi en photos de rues j’aime bien vraiment soigné mon cadrage et soigner mon exposition et donc pour ça va je suis rapidement basculé sur le viseur électronique ou l’écran j’ai beaucoup joué avec les simulations de film est vraiment son accent très chouette à l’estimation de films sujets notamment la nouvelle la classique neg est vraiment très chouette mais là il ya un petit peu un paradoxe les simulations de films c’est intéressant de basculer tester etc mais ça on peut pas le voir via le viseur optique du coup je me suis assez peu servi en plus le cadrage est approximatif donc ça veut dire qu’il faut la passer au post traitement pour recadrer les images donc certes on peut regarder jpeg mais tant qu’à passer par l’étape post traitement autant au sérieux poste non complet donc pour moi il ya un petit peu un paradoxe l’excellent x pro 3 le fait d’avoir beaucoup de simulation de films beaucoup de travail possibles sur les jpeg mais on le voit pas dans le viseur donc en plus comme le cadrage est un petit peu approximatif il ya toute façon voilà repasser par le post traitement s’y trouvait l’écran assez pénalisants est assez restrictif pour moi de loin les écrans les plus pratiques c’est les écrans sur rotule qu’on peut mettre sur le côté à la cannon et on peut basculer dans tous les sens vraiment une grande liberté si on veut pas l’écran on peut le replier si on veut avoir uniquement des infos dessus et pas l’image on peut aussi l’affiché voilà donc pour moi c’est vraiment le meilleur écran ensuite il ya les écrans à la xt3 donc orientable dans deux directions on s’en sort avec on peut également ajouter à la verticale horizontale etc c’est un peu moins pratique qu’un écran sur rotule mais ça va et en dernier pour moi l écran du x pro 3 qui est râlant trop d’inconvénients en conclusion pour qu’ils aient fait ce x pour trois mois le plus simple c’est d’abord de répondre à la question pour qui il n’est pas fait il pas fait clairement pour les vidéastes puisque on a tout intérêt à partir sur un xt3 à ce moment là et même quelqu’un qui ferait là un mix entre photos et vidéos aurait aussi intérêt à partir sur le t3 qui est beaucoup plus polyvalent pour quelqu’un qui voudrait utiliser l’appareil photo sur un trépied le fait de ne pas pouvoir sortir l’écran est quand même un gros inconvénient pour les photographes de paysage pour n’importe qui qui utilise l’appareil photo sur un trépied un peu haut l’écran peut pas se déplier plus que l’horizon taillé dans du coup ça va être un peu inutilisable par exemple pour moi clairement je pourrais pas m’en servir au niveau professionnel finalement les deux vrais gros arguments du x pro 3 c’est son viseur sur le côté personnellement ça j’ai vraiment beaucoup apprécié en viseur électronique par contre mais c’est très agréable de pouvoir shooter on peut ouvrir l’autre oeil l’ajout de cet oeil là je vois un petit peu la scène et hop je shoote je change de look ça permet d’avoir une vision plus dégagé que quand on a le nez collé sur l’écran le deuxième argument c’est le viseur optique donc ça c’est vraiment quelque chose qu’il faut essayer il faut tester qui est resté longtemps ya des gens qui vont adorer qui vont accrocher il ya des gens qui n’ont pas du tout accroché moi je fais partie de la deuxième catégorie j’ai vraiment beaucoup testé je me suis forcée et j’ai pas accroché moi il ya beaucoup trop d’inconvénients par rapport aux quelques avantages que ça procure et si vraiment on est fan du viseur optique clairement l’équipe 3 est un bon appareil photo mais ayant en tête aussi que le lis pro 2 à pour moi ce que pour les focales que j’utilise un média optique qui est meilleur donc ça reste une option face et ses arguments au niveau du viseur il faut voir la beauté tout ce qu’on perd en termes d’ergonomie en terme de polyvalence est tout simplement en termes de prix donc si vraiment le viseur optique c’est votre truc alors mon avis il faut plutôt partir sur un x pro 2 qui a encore tout à fait utilisable qui a beaucoup de qualité sinon s’ils voulaient partir sur la dernière génération pour moi le x3 est vraiment le plus polyvalent il pourra faire quasiment tout aussi bien que l’ex pro 3 donc clairement le explorer reste un très bon appareil photo mais il a quand même des défauts assez marqué pour moi si on ajoute à ça le prix pour moi le compte n’y est pas enfin avec son positionnement un peu bizarre qui rappelle par certains aspects le x h 1 à mon avis peut être intéressant aussi d’attendre un petit peu il risque d’avoir rapidement une baisse de prix si vraiment vous pensiez que le x pro 3 est fait pour vous j’espère que ce test du x3 vous aura plu qui répond à toutes vos questions sur l’appareil photo souvenir d’autres n’hésitez pas à les poser dans les commentaires et moi je vous dis à bientôt bonne photo à ciao

Peak Design Everyday Backpack : ce qui ne va pas ! (v1 & v2)

Le sac photo Peak Design Everyday Backpack est clairement un bon sac photo, mais il a aussi quelques défauts qui sont souvent oublié dans les tests !

Test Peak Design Everyday Backpack

salut à tous je vous fais une vidéo rapide que j’avais pas prévu de faire pour parler du everyday backpack de piques design et en particulier de ses défauts alors pourquoi jeter cette vidéo maintenant parce qu’il ya beaucoup de cassettes vidéo qui sortent en ce moment sur la v2 avec tous les aspects positifs et toutes les nouveautés de la collection de sacs il ya effectivement beaucoup de choses très très bien sur les sacs everyday de piques design mais il ya quand même quelques défauts et je trouve que souvent ils sont pas assez abordé donc à l’occasion de la v2 je vous fais une petite vidéo pour vous parler de tout ce qui ne va pas avec les everyday backpack depuis design quand on cherchait un nouveau sac à dos je vais regarder pas mal de tests sur internet et j’avais trouvé énormément de tests positifs sur le havre idée backpack de piques design donc existants 20 litres ou en 30 litres moi j’avais pris finalement le 30 litres donc ce sac à de très nombreuses qualités il ya aucun doute là dessus mais il ya déjà énormément de vidéos qui en parlent donc moi je me présenterais sur les défauts ce que je trouve que c’est souvent quelque chose qui n’est pas assez mis en avant et qui est même parfois pas du tout mentionné le premier défaut du sax et son toit même à vide il est quand même relativement lourd et pour ça il ya plusieurs raisons la première raison c’est qu’ils ont fait le choix de mettre des éléments en métal et aimante et un peu partout ce choix de mettre énormément d’éléments en métal c’est plutôt un gage de qualité et durabilité par rapport à du plastique mais ça se paye au niveau du poids et les aimants aussi c’est assez lourd le système de fermeture par exemple les composés de quatre petite boucle en métal et d’une attache en métal aimanté toutes les cendres ont aussi des attaches en métal donc là aussi ça pèse son poids la matière du sac est aussi plus rigide plus lourde que la plupart des sacs qui sont plus mou plus rembourrés mais aussi plus léger et c’est pareil pour les fixations intérieur qui sont dans une matière donc assez résident assez dur est relativement lourd nestlé chose de plutôt dur alors que sur des revêtements traditionnelle sur quelque chose de plus rembourrés plus mou est aussi plus léger donc au global ça fait quand même un sac qui est quasiment à deux kilos à vide alors que chez la concurrence on est plutôt un kilo un kilo et demi autre problème est pour moi le principal c’est les bretelles les bretelles du sac design sont très fines pas très rembourrés et du cou combiné à son poids assez important ça fait un sac qui rapidement un confortable pour moi même avec mon set up de base qui est composée généralement de deux boîtiers et 3,4 objectif pas trop gros ça fait quand même rapidement un sac assez inconfortable sur la durée les bretelles sont assez finale puisqu’il faut qu’elle soit adaptée à la croche des pics design capture mais moi personnellement je ne m’en sers pas donc ça m’intéresse pas je préfère des bretelles plus épaisse plus molle plus rembourrés et qui donne au final plus de confort au bout de quelques heures avec le sac sur le dos ben j’ai mal aux épaules moi c’est vraiment la grosse déception je pensais remplacer tous mes sacs par celui là avec quel que soit le matériel que j’emporte met tout dans mon sac design et finalement ben si je peux faire tous rentrés dans montmagny photo je préférais prendre mon ancien manfrotto qui est un peu plus petit mais qui au moins est vraiment plus confortable autre point négatif le système de boucle de fixation ce soit au niveau des bretelles ou purification pour trépied ou pour accessoires là aussi la boucle en métal est très pratique puisqu’il suffit de soulever pour détacher mais la tendance un petit peu assurée a duré a glissé un peu attachés tout seul donc quand on glisse un trépied dans une poche extérieure et si ça bouge un peu c’est pas très grave si on commence avec ses des choses un peu plus importantes comme un drone etc moi je ferais pas trop confiance sur les bretelles ce que ça veut dire c’est que au fur et à mesure de la journée on va tout j’étais régulièrement tiré sur les bretelles pour resserrer le sac pour essayer de garder un confort optimal dernier point négatif le système de séparation à l’intérêt du sac qui est assez malin puisque on met une fixation comme ça verticalement et ensuite on peut plier la moitié et l’autre moitié pour faire des séparations dans le torse à première vue c’est assez pratique puisque ça permet d’avoir pas mal de flexibilité sur comment on organise son espace mais il ya pas mal de soucis à l’ usage avec ça le premier déjà c’est qu’il ya que 3 séparation qui sont fournis avec donc si on veut séparer la poche en eau du reste du sac il faut des gens utiliser l’une et si on veut rembourrés un peu le fond il faut aussi remettre une donc il reste finalement qu’une au milieu si on choisit pas à mettre une en bas dans ce cas là il y en a deux et ça fait quand même des poches assez grande comme je vous disais ‘mon utilisent du matériel à ces petites chaussures du sujet avec l’objectif parfois très petits comme par exemple ce petit l’aoa et les peutch sont pas du tout adaptés ce que je faisais dans mes anciens sacs c’est que je rajoutais les séparations c’est à dire sur la séparation classique si on veut si la poche et trop grande on va rajouter une autre séparation dans l’autre sens comme ça et on va pouvoir avoir des espaces plus séparées pour m hop un petit objectif un compact un compact dans l’autre sens comme ça et comme ça on va pouvoir moduler l’espace vraiment en fonction du matériel qu’on met dedans et ça c’est pas possible avec les séparations pic design d’abord que je vous disais les séparations de base sont trop grandes ça fait quand même des grosses poches donc là un petit objectif ici là clairement il va se balader dans tous les sens et le souci c’est qu’elle sont pas dans une matière où on peut scratch et bien que si je prends une séparation par exemple manfrotto ici je vois une séparation je me dis bah tiens cet espace il est trop bon en fait la matière ne tient pas donc c’est pas une matière scratch abl donc on peut pas facilement rajouter les séparations supplémentaire donc finalement utilisent les séparations pile design uniquement en bas au fond pour faire la séparation du fonds et en os pour séparer avec la partie supérieure du sac et au milieu je suis reparti sur mes séparation de mon ancien sac c’est un peu dommage il lui rajouter en plus globalement je suis content de mon achat je suis pas très content voilà d’après elle était ce qu’on pouvait lire je pensais que j’allais voir vraiment le sac parfait le sac idéal et j’étais un peu déçu donc je voulais aussi mettre en garde un peu ceux qui s’attendaient à voir un sac parfait et ses problèmes mais je vois n’ont pas été corrigées malheureusement dans la v2 pour moi le principal problème c’est vraiment le confort ce qui fait que je me prends pas toujours ce sac est ce que je sais que si je le concède toute la journée avec un sac à dos un peu chargé ben je vais avoir vraiment de mal au dos mal aux épaules à la fin de l’année voilà j’espère que cette vidéo vous a plu si vous êtes un gros fanboy depuis le design pouvait mettre des pouces vers le bas pour dire que c’était vraiment une salle vidéo si vous aviez aimé mettez qui poussent vers le haut n’hésitez pas à la partager avec les gens qui seraient intéressés à acheter sac pour qu’ils sont quand même mis en garde sur les aspects aussi négatif qu’il a si vous intéresser au matériel photo n’hésitez pas à aller voir ma playlist délié j’ai pas mal de tests de matériels qui pourraient vous intéresser bonne photo ou une vidéo ciao