Test longue durée du Viltrox 56mm f/1.4

Salut à tous, ça fait longtemps que j’utilise le Viltrox 56mm f/1.4 et je me suis dit que ça serait donc intéressant de vous en faire un test vraiment longue durée, terrain, de cet objectif, qui m’accompagne maintenant très régulièrement en sortie.

On va parler de la qualité d’image, du piqué, du flare, de l’autofocus et – gros sujet – des aberrations chromatiques. Mais surtout, au-delà de ces infos techniques qu’on peut trouver dans d’autres tests, je vais vous donner mon ressenti à l’usage.

D’abord pour que vous compreniez bien l’usage que j’en fait et pourquoi il remplace maintenant souvent mon 50-140mm, ce genre de focale c’est pour moi la focale idéale pour du portrait, même assez serré. Certains préfèrent des focales encore plus longues, genre 80mm, 90mm pour réduire encore plus les déformations de perspective, mais moi je préfère un peu plus court, pour justement garder un certain effet de proximité. Je m’en suis donc principalement servi dans 2 cas : des portraits corporate, posés, et dans un cadre personnel, familial. Avant pour ça j’utilisais souvent le très célèbre 50mm 1.8 de chez Canon, qui reste un objectif incroyable à un prix dérisoire. Mais l’autofocus sur un fuji n’était pas 100% fiable, et en plus, jongler avec l’adaptateur en concert n’est vraiment pas pratique. J’utilisais aussi le 50-140, mais on est vraiment sur un autre gabari. Donc je suis passé sur un objectif natif en monture X, en l’occurrence le Viltrox 56mm f/1.4, parce qu’il offre à la fois une grande ouverture et un bon autofocus, ce qui n’est pas le cas des objectifs équivalents de chez Fuji. Normalement j’aurais dû a priori aussi beaucoup m’en servir en photo de concert, mais covid oblige, pas de concert, pas de photo de concert…

Au niveau de la construction de l’objectif, rien à redire, c’est vraiment un objectif bien construit, il inspire confiance et à l’usage il se manipule bien. Il pèse 300g ; 360g avec son pare-soleil métallique. Donc c’est vraiment léger et ça fait un objectif qui s’adapte bien sur n’importe quel boîtier à monture X, même les plus compacts. La bague d’ouverture graduée est sans clic pour marquer les stops. Personnellement ça ne me dérange pas du tout. Si je suis à f/2.9 au lieu de f/2.8 ça ne va pas changer fondamentalement ma photo. Il y a quand même un petit clic quand on passe de f/16 au mode ouverture automatique, pour bien faire la différence, mais je n’utilise quasiment aucun des deux, ni f/16 ni ouverture automatique. Une bague d’ouverture non cliquable sur le papier c’est un avantage en vidéo, pour faire varier l’ouverture de manière fluide pendant un plan vidéo. Mais attention, avec cet objectif, changer l’ouverture en mode vidéo génère un important clignotement, donc en pratique on ne peut pas changer pendant l’enregistrement. Enfin on peut mais il faudra couper ce passage au montage.

Au niveau du piqué ou de la qualité d’image en général, vous trouverez des vidéos plus poussées sur le sujet avec des mires et tout, mais en conditions réelles, vraiment la qualité d’image est vraiment excellente, même à 1.4. Est-ce qu’il est meilleur ou moins bien que tel ou tel objectif, la réponse est oui … ou non. En vrai pour moi à partir du moment où on ne voit aucun problème de piqué en visualisation normale, c’est-à-dire sans zoomer à 100% sur l’image, ya pas besoin de chercher plus loin. Et c’est le cas avec cet objectif, même à 1.4 sur les bords. On peut bien sûr encore améliorer le piqué en fermant un peu l’objectif, ce que je fais en studio, mais c’est pas nécessaire pour obtenir un bon piqué.

Au niveau du flare, pareil, pas grand chose à dire, c’est très bien contenu. En cherchant volontairement à en provoquer on va bien sûr réussir, mais en conditions réelles, j’ai pas eu une seule photo ratée à cause du flare.

Concernant l’AF, en résumé c’est très bon, mais pas tout à fait au top non plus. En portrait posé, évidemment aucun problème, il marche très bien, la détection des visage ou de l’œil fonctionne parfaitement, aucun loupé, vraiment il est fiable. Mais je m’en suis aussi servi pour prendre des enfants qui jouent, qui courent et tout, et là il s’en sort globalement très bien. On est pas à 100% de réussite non plus, surtout qu’à 1.4 forcément la profondeur de champ est vraiment très faible, donc la moindre erreur de mise au point va se voir. Mais globalement, même avec un sujet qui se rapproche assez vite, il y a quelques ratés mais la grande majorité des photos sont nettes. Je ne l’ai pas utilisé de manière intensive en vidéo, mais sur les séquences que j’ai tourné en autofocus, là aussi aucun problème : l’AF est très rapide et précis.

Maintenant gros sujet sur cet objectif : les aberrations chromatiques. C’est vraiment le plus gros point noir, enfin violet plutôt, de cet objectif. A pleine ouverture, à f/1.4, cet objectif est très sujet aux aberrations chromatiques. En particulier les longitudinales : c’est à dire que les éléments hors focus vont facilement avoir des franges violettes, vertes, rouges ou cyan autour des sujets avec un fort contraste. Elles se font de plus en plus rares à mesure qu’on ferme l’objectif. A f/2.8 elles deviennent assez rares et sont moins visibles, mais il faut aller jusqu’à f/4 pour vraiment s’en débarrasser totalement. En pratique, est-ce que c’est gênant ? Déjà si vous shootez en jpeg oui, ça peut être gênant, parce que les franges peuvent être visibles même en visualisation normale, sans zoomer à 100% sur l’image. Souvent les couleurs des aberrations chromatiques sont visibles. Ensuite si vous retouchez vos images, dans la très grande majorité des cas, ça se corrige bien et facilement. Une fois corrigé, ça peut entraîner une réduction de la sensation de netteté, mais comme c’est sur des éléments de toute façon hors focus, c’est pas trop dérangeant. Mais ça fait quand même perdre du temps au post-traitement, et comme selon les cas les aberrations peuvent être vraiment de toutes les couleurs possibles, c’est impossible de faire un preset qui les corrige automatiquement toutes. Avec quelques presets on peut aller plus vite, mais ça reste pas idéal, il faut souvent quand même ajuster au cas par cas. Et enfin, dans des cas qui sont rares mais qui arrivent, c’est complexe à corriger sans effets secondaires, comme par exemple si on a des petits éléments de la même couleur que les franges. Au global, pour mon usage, la présence d’aberrations chromatiques, c’est au final un peu chiant mais pas bloquant. Mais si je devais par exemple couvrir un mariage, ou ce genre d’événement en plein soleil, ça ne serait pas mon objectif de choix. On peut bien sûr fermer à f/2.8 pour réduire nettement le problème, mais dans ce cas, on perd un des principal intérêt de cet objectif qui est son ouverture à f/1.4. Donc pour le reportage pro, je lui préfère toujours mon 50-140 f/2.8.

Alors justement, je vous le disais en intro, pourquoi il remplace souvent mon 50-140 ? Ben parce que c’est devenu mon objectif principal pour de la photo au quotidien en extérieur. Je m’en sers aussi pas mal en intérieur, mais il est quand même un peu long pour être polyvalent en intérieur, surtout en appartement. Alors qu’en extérieur, un équivalent 85mm c’est assez passe partout. Avec un peu de recul on peut faire des plans large, et en s’approchant on peut faire tout type de portrait, du portrait en pied jusqu’au portrait serré. Et surtout, son poids et sa taille ça change tout, je n’hésite pas à le prendre pour la moindre sortie, comme je le ferai avec le 18-55 qui fait le même genre de poids et de taille. Et comme le meilleur moyen d’avoir au final des belles photos c’est d’abord de faire des photos, ben j’ai énormément de photos dont je suis très content avec cet objectif, qui a beaucoup plus de personnalité que le 18-55 ou que le gros 50-140 qui serait resté à la maison !.

Voilà, donc au global en tenant compte de l’avertissement sur les aberrations chromatiques, je recommande vraiment ce Viltrox 56mm f/1.4 qui réussi à cocher toutes les cases : grande ouverture, qualité d’image, autofocus, taille et poids réduits et le tout pour prix vraiment raisonnable puisqu’on le trouve aujourd’hui neuf autour de 330 €. On peut vraiment difficilement faire mieux.

Si ce test vous a plu, je vous mets d’autres tests de matériel qui pourraient aussi vous intéresser, et je vous mets aussi des infos et des liens en description de la vidéo. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à mettre un petit commentaire et d’ici la prochaine vidéo je vous souhaite d’excellentes photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.