Test et avis sur les cartes SD Manfrotto

Il y a t-il enfin une alternative valable aux cartes SD Sony Tough ? C’est que tente Manfrotto avec ses cartes SD … Je vous donne mon avis dans ce test complet !

Test et avis sur les cartes SD Manfrotto

Ça fait un moment que Manfrotto a sorti ses cartes SD, et ça a fait ricaner pas mal de monde, genre “des cartes SD Manfrotto”, pourquoi pas des trépieds Sandisk, hahaha. #LOL. 

J’ai trouvé aucun test à la sortie, j’ai attendu un peu et toujours aucun test, et comme sur le papier elles avaient l’air intéressantes, j’en ai commandé pour vous faire le test. On est jamais mieux servi que par soi-même ! Donc vous l’aurez compris, cette vidéo n’est pas sponsorisée par Manfrotto, j’ai commandé les cartes avec mes sous.

Le problème des cartes SD classiques c’est qu’elles sont super fragiles. Elles sont faites d’éléments en plastique assez fin, que ça soit les petits rails qui servent de guide quand on les insère, le plastique de chaque côté de la carte ou le petit bouton qui sert à verrouiller la carte. Si on insère une carte SD un peu de travers ou si elle fait une mauvaise chute, il y a de bonnes chances pour qu’elle se casse. Pareil si elle tombe dans l’eau, elle va pas aimer. Mais en 2018 Sony a apporté une belle innovation dans le domaine des cartes SD avec ses cartes SD de la gamme Tough. Elles sont construites d’un seul bloc et n’ont pas le petit bouton pour passer en lecture seule, ce qui est vraiment pas une grande perte ! Du coup elles sont étanches et nettement plus résistantes au choc et à la poussière. Très bien, et à part un petit rappel produit début 2020, ce sont d’excellentes cartes, et si vous avez le budget pour, allez-y. Parce que ouais le problème de ces cartes c’est qu’elles font partie de la série “G” de Sony, soit le haut de gamme de Sony. Donc elles ont des très bonnes performances mais sont aussi super chères. Comme c’est bien sûr quelque chose d’important, on fera un point complet sur les tarifs en fin de vidéo. Elles sont très performantes ouais, mais on peut être intéressé par des cartes SD résistantes sans pour autant avoir besoin de cartes très haut de gamme à la norme V90. Sony l’a bien entendu et a sorti du coup fin 2019 une gamme Tough M ; même construction robuste mais avec des performances plus classiques, même si on reste sur du V60, ce qui est déjà très bon.

Là dessus arrivent début 2020 Manfrotto avec ses cartes SD Pro Rugged, qui reprennent clairement l’idée des Sony Tough. Première question à clarifier, puisque beaucoup à la sortie de ces cartes on dit que c’était juste des cartes “rebrandées” Manfrotto, des cartes quelconques avec une étiquette Manfrotto dessus quoi. Donc il faut se poser la question : est-ce que c’est vraiment Lino Manfrotto qui les fabrique à la main dans son petit atelier à Bassano del Grappa en Italie ? J’ai un léger doute. Elles sont fabriquées à Taiwan et probablement par un sous-traitant plus expert en cartes SD que Manfrotto. 

Après quelques recherches, il semblerait que ça soit des cartes Delkin Black, vu qu’elles partagent la même construction et les mêmes performances. 

Mais ça ne change pas grand-chose à la question vu le nombre de trucs de qualité fabriqués à Taiwan ou en Chine. On peut imaginer que Manfrotto tient à son image de marque et impose donc de toute façon un cahier des charges assez strict pour ces cartes. 

Bref, pour moi c’est pas vraiment un sujet, ce qui est important c’est ce qu’elles valent vraiment. Pour commencer, quelles sont les caractéristiques des cartes SD Manfrotto Pro Rugged ? Elles sont très proches des Sony Tough G, avec une construction monobloc résistante au choc, elles sont étanches, et sont certifiées V90 aussi. Elles peuvent fonctionner à des températures entre -25°C et 85°C, elles sont donc même utilisables dans un appareil photo Sony ou un Canon R5 😉 Deux différences cependant : Premièrement les vitesses maximale annoncées sont de 280 Mo/s en écriture et 250 Mo/s en lecture, contre 300 et 299 pour Sony G. Mais si vous avez bien suivi ma vidéo sur les cartes SD, vous savez que les constructeurs peuvent annoncer à peu près n’importe quoi puisqu’il s’agit des vitesses maximales. Ce qui compte vraiment ce sont les vitesses garanties en écriture, et là on est bien sur du V90, donc ce qui se fait de mieux sur les cartes SD aujourd’hui. On va tester le débit réel juste après. La deuxième différence, nettement plus importante que la première, c’est que les cartes SD Manfrotto ne sont garanties que 2 ans contre 5 ans pour les Sony Tough G. Ca c’est quand même vraiment dommage pour une carte censée être durable justement. Cela dit c’est la même garantie que les Sony M, elles aussi garanties 2 ans.

Et en pratique, qu’est-ce qu’elles valent. En vidéo tout d’abord, j’ai mesuré la vitesse d’écriture et de lecture séquentielle d’un gros fichier vidéo. En écriture ça varie de 200 à 208 Mo/s avec une moyenne de 205 Mo/s, donc on est très constant et largement au dessus du V90 garanti. Avec ça on peut filmer quasiment jusqu’à 1600 mb/s ! En lecture j’ai mesuré une vitesse entre 232 et 248 Mo/s avec une moyenne à 240 Mo/s.

Pour mesurer les performances réelles en photo, j’ai testé la cadence de rafale que je pouvais atteindre une fois le buffer de mon appareil photo plein. Si vous ne savez pas parfaitement comment fonctionne le buffer, je vous recommande chaudement cette vidéo sur le buffer, elle est super bien ! Pour tester ça, j’ai pris en photo mon téléphone en mode chronomètre dans une rafale super longue, j’ai éliminé la partie qui correspond au remplissage du buffer et j’ai mesuré le nombre de photos enregistrées ensuite. Résultats : en shootant en RAW sur mon X-T3, j’ai mesuré une rafale post buffer à 5,5 images / seconde, ce qui est une belle performance. Niveau débit en écriture ça correspond à du 120 Mo/s. C’est nettement moins que le débit séquentiel mais ça c’est normal, c’est toujours comme ça. 5 images RAW par seconde ça pourrait déjà convenir à la plupart des situations, mais avec le buffer, des pauses de quelques secondes de temps en temps suffisent à avoir une rafale aussi rapide que votre appareil peut gérer.

Au final, les cartes SD de Manfrotto tiennent donc tout à fait leurs promesses niveau qualité. Mais comment est-ce qu’elles se positionnent par rapport à la concurrence ? Si on prend le plein tarif au moment où j’enregistre, la 64 Go est à 90€ contre 60€ et 140 € pour les Sony M et G. Donc assez intéressant. Pour 50% plus cher que la Sony M on a une carte nettement plus performante. Et si on veut la garantie 5 ans et le top des performances il faudra payer beaucoup plus cher pour la Sony G. Pour la 128 Go par contre elle est positionnée à 180 €, entre les Sony à 90 et 220. Et là c’est moins intéressant, puisqu’elle est seulement 20% moins chère que la Sony G. Donc pour cette différence à mon avis, autant aller jusqu’au bout et avoir le top des perfs et la garantie de 5 ans. Par contre, ça c’est les tarifs hors promo. Quand j’ai acheté les miennes les deux modèles étaient à moitié prix sur le site de Manfrotto donc ça devenait du coup vraiment un excellent rapport qualité/prix. Donc si ça vous intéresse, surveillez régulièrement les prix. Je vous mets des liens en description vers les différentes cartes pour que vous puissiez vérifier les tarifs au moment où vous regardez la vidéo.

Je vous mets des liens vers mes vidéos sur comment choisir une carte SD et bien comprendre le buffer, ça devrait vous intéresser. N’hésitez pas à partager les vidéos, ça peut intéresser vos amis photographes et vidéastes ! Bonnes photos, bonnes vidéos, prenez soin de vous et de vos cartes SD.

➜ LIENS PRODUITS POUR VÉRIFIER LES PRIX :
▶ Manfrotto Black SD 128 Go : https://amzn.to/3mbrfXe
▶ Sony Tough G 128 Go : https://amzn.to/36ceczu
▶ Sony Tough M 128 Go : https://amzn.to/368bZF4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *