Comparatifs et tests de prompteurs pas chers

Salut à tous, 

Je vous fais une vidéo rapide pour répondre à une question qu’on me pose souvent : quelle solution pas chère pour avoir un prompteur ?

Je vais vous présenter et comparer trois solutions : un prompteur fait maison à partir d’un cadre à 3€, un prompteur autour de 60 € et un prompteur autour de 150 €. Je vous donnerai aussi quelques astuces sur quoi mettre dans un prompteur entre un smartphone, une tablette ou un écran hdmi.

Comparatif prompteurs pas chers

Dans beaucoup de situations où on parle face à une caméra, un prompteur peut se révéler très utile, si ce n’est même indispensable. Personnellement je m’en sers pour beaucoup de mes vidéos, surtout quand il y a beaucoup de chiffres ou de noms compliqués. Je prépare mon texte au calme, ce qui prend pas mal de temps, mais comme ça je choisis les mots parfaitement justes, j’oublie rien, je prévois même la plupart des images d’illustration à ce moment-là ; et donc au final ma vidéo est vraiment bien structurée. Ensuite du coup le tournage est rapide et sans hésitations. J’ai juste à reprendre si je bafouille un peu trop. Et enfin au montage, pareil, j’ai peu de déchets, tout est dans le bon ordre, plus qu’à faire les cuts et ajouter les images d’illustrations, que j’ai déjà prévues au moment de l’écriture. Au global, tout compris, les vidéos tournées au prompteur sont pas plus longues à faire et sont de meilleure qualité que celles où j’improvise avec juste quelques notes. C’est bien beau, mais quand on regarde le prix des prompteurs sur les sites pro, on voit que le prix peut monter jusqu’à plusieurs milliers d’euros ! Ce qui n’est pas franchement adapté à des petits studios pro et encore moins à des amateurs.

Heureusement, il existe des solutions beaucoup moins chères. Pour être pas chères, toutes ses solutions se basent quand même sur la même astuce : utiliser un smartphone ou une tablette pour faire défiler le texte, et il faut donc avoir ça, et l’ajouter au prix total si ça doit rester dans le studio de tournage. Alors que les prompteurs pro sont compris avec l’écran. Je vous parlerai en fin de vidéo d’une alternative intéressante au smartphone ou à la tablette dans un prompteur.

Donc, première solution que j’ai testé et qu’il est toujours très utile à connaître : le prompteur fait maison à partir d’un cadre à accrocher au mur. Ya des dizaines de tutos sur Youtube là dessus, mais le principe est toujours le même : vous prenez un cadre type cadre photo, dans un magasin de déco, vous orientez la vitre à 45° du cadre, vous la faites tenir avec du carton, des baguettes, du scotch n’importe quoi. Et ous mettez un smartphone dedans, un tissu noir dessus, et voilà votre prompteur. Est-ce que ça fonctionne ? A peu près… mais ça a vraiment beaucoup de limites : la première, c’est que c’est vraiment du bricolage et donc ça n’est pas forcément très solide. Donc c’est pas hyper rassurant de mettre sa caméra bien chère et bien fragile dans un truc qui tient avec du scotch. Là dessus je recommande quand même le tuto d’Olivier Schmitt qui propose un prompteur fait maison qui sera pas plus solide que les autres, mais où au moins la caméra elle, elle est bien fixée au trépied. C’est ensuite le prompteur qui est fixé là dessus, donc si ya un truc qui lâche, au pire vous perdez votre vitre de cadre à 3 €, mais pas la caméra. Bon, ça peut quand même être un peu chiant d’avoir du verre partout, mais on va partir du principe que ça n’arrivera pas ! Le deuxième problème de cette solution, c’est la vitre utilisée. C’est une vitre de tableau, qui n’est pas du tout faite pour ça, du coup elle va générer une image fantôme du texte. Le texte va se refléter sur les deux côtés de la vitre et donc va apparaître un peu flou ou même complètement en double selon l’angle du lecteur et selon l’épaisseur de la vitre. Généralement ça reste a peu près lisible, mais vraiment pas de manière confortable. Or avec un prompteur c’est déjà difficile d’être naturel, hein, de ne pas donner l’impression qu’on est en train de lire ; il faut de l’entrainement. Alors si en plus on a du mal à lire, ça va donner ça : (lecture difficile) : Salut à tous, je suis hyper content de vous retrouver. Dans cette vidéo on va parler des prompteurs pas chers, c’est parti, zou, youpi.

C’est pas foufou 🙂 Dernier souci, au niveau de la vitre encore, de mon expérience ces vitres de cadre prennent hyper facilement la poussière et les traces. Quand c’est accroché au mur et qu’on y touche plus, c’est pas grave, mais quand y a un objectif derrière, ça peut vite détériorer la qualité de l’image. Même en nettoyant à fond avec du produit spécial vitre et des chiffons microfibre, le revêtement n’est pas fait pour ça, donc c’est super galère.

Alors est-ce que je recommande cette solution ? Bah elle coûte vraiment pas chère, elle demande un peu de bricolage, mais bon, on en a pour son argent, c’est à dire que le résultat est vraiment pas génial. Mais bon, pour 5 €, c’est pas cher. Mais c’est pas génial quand même. Bref, vous avez l’idée.

Deuxième solution : le prompteur “tout fait” ultra entrée de gamme. Le genre de truc qu’on trouve autour de 50-60 € sur Amazon. Je vais pas parler d’un modèle précis parce que celui que j’avais a disparu d’Amazon et je vous expliquerai pourquoi juste après, mais c’est ce genre de choses. Qu’est-ce qu’on a pour ce prix là ? Ben on a un prompteur complètement en plastique, vitre comprise. La vitre est aussi en plastique. Ya juste quelques vis et le pas de vis qui sont en métal, tout le reste est en plastique. Du coup ben ça respire vraiment pas la solidité. J’en ai utilisé un pendant des mois et j’ai toujours été un peu inquiet quand je mettais mon appareil photo et ma tablette dessus. Sur celui que j’avais tout était juste posé dessus, rien n’était fixé, donc j’avais toujours un peu peur de mettre un petit coup au trépied et de tout faire tomber. Autre problème : pour faire au moins cher, tout le plastique est assez fin, donc du coup quand vous mettez l’appareil dessus, le prompteur va penchez vers l’arrière, et quand on met la tablette à l’avant, il va pencher vers l’avant. Donc pour faire son cadrage précisément, c’est assez assez compliqué, surtout que comme rien n’est fixé et que le truc n’est pas super solide, on a pas trop envie de desserrer la tête du trépied avec tout dessus. 

Donc c’est pas vraiment adapté à une caméra ou à un gros hybride ni à une tablette ; c’est plutôt à réserver à un smartphone de chaque côté : un smartphone ou un compact qui filme et un smartphone qui fait défiler le texte. Ensuite au niveau de la vitre – enfin la plaque de plastique qui fait office de vitre – ben le résultat est plutôt bon 🙂 L’avantage du plastique c’est que contrairement au verre il peut être très fin sans risquer de casser, et du coup on a quasiment pas de double reflet. Le texte n’est pas parfaitement net, mais ça reste tout à fait lisible sans trop d’effort, donc nettement plus agréable à utiliser que la solution à base de cadre qu’on a vu juste avant. Mais par contre, deux gros problèmes encore avec la vitre. Le premier, c’est le nettoyage et du coup la netteté. Nettoyer parfaitement du plastique c’est beaucoup plus difficile que du verre avec un bon revêtement, donc il va facilement y avoir des traces et de la poussière sur la vitre, et ça va réduire la qualité de l’image. Normalement ça reste léger et pas forcément gênant pour une production amateur. Par contre, et ça c’est vraiment problématique : la vitre va finir par se rayer. Je suis quelqu’un de super soigneux, mais vraiment avec une fine surface de plastique comme ça, il suffit d’avancer un peu trop l’objectif de l’appareil pour faire pour faire un petit pet’ sur vitre, et au bout de quelques égratignures, ça va finir par vraiment se voir sur les vidéos, à créer du flare, des zones un peu floues, des reflets, une perte de contraste, etc. Mais les vendeurs de ces prompteurs sont conscients du problème et offrent une solution tout à fait malhonnête pour y remédier : Vous mettez un commentaire 5/5 sur Amazon et en échange ils vous envoient une vitre de rechange. C’est cette petite fraude qui explique le nombre de commentaires super positifs sur ce genre de produits, et aussi le fait qu’ils disparaissent souvent d’Amazon, et reviennent régulièrement sous un autre nom. 

Bon, est-ce que ça vaut le coup ? Le gros point positif c’est que si vous avez une caméra pas trop lourde, ça fonctionne rapidement et même plutôt correctement. Par contre c’est pas super sécurisé, et pas super durable non plus. Il faudra remplacer la vitre régulièrement et ça sera galère.

Ensuite, 3eme solution, et là on va passer au dessus de la barre des 100 €, mais pour une raison simple : on va arriver sur des prompteurs qui restent relativement pas chers par rapport à des prompteurs pro, mais qui comprennent quand même une vraie vitre de prompteur. C’est à dire une vitre en verre optique, qui ne dégrade pas la qualité d’image, qui a un revêtement facile à nettoyer, et surtout, qui est traité pour améliorer l’image réfléchie. C’est ce qu’on appelle du verre à faisceau divisé, ou du verre 70/30, et ça change tout. Et c’est aussi ce verre qui va constituer l’essentiel du prix du prompteur, mais ça va faire une très grosse différence niveau confort de lecture. Je vous mettrai les 3 images côte à côte juste après pour comparer. Dans ce niveau de prix c’est surtout la taille de la vitre qui va faire la différence de prix. En gros vous avez soit des modèles autour de 100-130 € avec une petite vitre, qui vont pouvoir refléter uniquement le texte d’un smartphone, et qui vont se fixer sur l’objectif de l’appareil ou sur un petit bras à côté. L’autre option c’est des modèles plus grands, plus costaux qui vont pouvoir supporter une tablette devant et une caméra dessus et qui coutent plutôt dans les 150 à 200 €. C’est ce genre de modèle que je vais vous montrer là. Ici c’est un TeleprompterPAD iLight Pro 10’’. On est sur un design assez similaire à celui d’avant mais par contre on est construction tout en métal, nettement plus solide. On a un rail avec une fixation un quart de pouce pour fixer la caméra. Je vous recommande plutôt d’y mettre un plateau rapide d’ailleurs, ça sera plus pratique. Ensuite on a une sorte de jupe noire qui vient s’ajuster autour de l’objectif et qui assure qu’aucune lumière ne rentre. Ca fonctionne très bien et ça permet d’avoir un fond vraiment bien noir, même si l’appareil photo est argenté comme le mien. Par contre du coup c’est adapté à un vrai objectif qui sort du boitier, ca sera moins pratique à utiliser avec un smartphone, à moins d’avoir un petit objectif clipsé dessus. Ou alors faut mettre le smartphone dedans, mais on perd l’accès à l’écran à l’arrière et s’il est pas noir ça risque de gener la lisibilité. Au niveau des finitions, on sent qu’on est vraiment sur un prompteur pas cher, mais bon, ça fait le job. Attention, au niveau du trépied il faudra penser à prendre en compte le poids du prompteur, autour de 2 kg, et donc avoir un trépied un peu plus costaud qu’un trépied d’entrée de gamme. Le gros point fort de ce prompteur c’est la vitre qui procure un excellent reflet, avec quasiment aucun double reflet, et une super luminosité. Ça donne un texte très lisible, même de relativement loin, et donc un vrai confort de lecture.

D’ailleurs, petite parenthèse sur la question de la distance au prompteur, quel que soit le prompteur utilisé. Si vous avez un grand prompteur près de vous, on va voir vos yeux lire le texte comme ça de gauche à droite, passer à la ligne, et ça cassera un peu l’effet de contact visuel qu’on cherche justement à avoir un prompteur. Donc si vous comptez être à moins d’un mètre, un mètre cinquante du prompteur, il faudra plutôt utiliser une petite surface comme un smartphone, ou alors réduire la zone de texte sur la tablette.

A l’inverse si vous êtes assez loin du prompteur, la surface de lecture d’un smartphone sera trop petite, et donc soit le texte sera trop petit, soit vous n’aurez pas assez de texte pour avoir une lecture fluide.

Pour revenir à ce prompteur, je le recommande vraiment si vous comptez utiliser un peu sérieusement un prompteur. Les solutions moins chères ont quand même pas mal de problèmes qui vont rendre l’utilisation de votre prompteur galère. Si vous savez vraiment si vous avez besoin d’un prompteur, que c’est juste pour tester, alors le mieux c’est de louer ou d’emprunter un prompteur. Si c’est pas possible, alors oui le prompteur à base de cadre peut permettre de faire un petit test, mais en ayant en tête qu’on est loin du confort d’un vrai prompteur.

Pour comparer, je vous mets des images de trois prompteurs filmés dans les mêmes conditions : le premier avec une vitre de cadre photo, le deuxième avec une vitre en plastique et le troisième avec une véritable vitre 70/30.

Dernier point qui peut vous intéresser, une solution alternative à un smartphone ou à une tablette pour mettre dans un prompteur, c’est un petit moniteur hdmi. C’est le genre d’écran qu’on utilise d’habitude comme écran de cadrage ou de retour sur une caméra. Ben là je l’ai branché sur un PC, et du coup ça permet d’avoir directement sur le prompteur tout le contenu qu’on peut avoir sur l’ordi. Donc bien sûr du texte qui défile, mais aussi des présentations Powerpoint, ou bien même le visage de vos interlocuteurs en visio conférence ou le chat quand on fait un live. Ça permet de les regarder et qu’en même temps ils aient l’impression d’un véritable contact visuel, c’est super agréable.

Je vous mets des liens en description vers les prompteurs dont j’ai parlé et vers l’écran et le trépied que j’utilise avec. Je vous mets aussi ici d’autres vidéos qui pourraient vous intéresser et d’ici là, je vous souhaite de bonnes vidéos avec un prompteur pas cher. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *