Test du Viltrox 85mm 1.8 STM

Construction, Bokeh, autofocus, piqué et surtout FLARE ! Tout y passe dans ce test complet de l’objectif Viltrox 85mm f/1.8 STM.

Test du Viltrox 85mm 1.8 STM (en monture Fuji)

Salut à tous aujourd’hui je vous fais le test du 85 mm f/1.8 de Viltrox mais qui en fait est plutôt un 85 mm f/2 et je vous explique pourquoi dans ce test ! Alors pour les fujistes je vais pas vous faire le comparatif entre le 85 mm de Viltrox et le 90 mm f2 de Fuji ; Damien Bernal de la chaîne les guides Fujifilm l’a déjà fait, il a fait un très bon comparatif je vous mets le lien dans la description mais c’est assez simple : le 90 mm et mieux tous les niveaux et c’est quand même plutôt rassurant pour un objectif qui coûte presque trois fois plus cher donc là je vais vous montrer aujourd’hui à quelle utilisation ce 85mm f/1.8 convient et a quelle utilisation il ne convient pas. Avant d’attaquer la qualité optique on commence rapidement par la prise en main donc il est un peu lourd il fait 650 grammes c’est parce qu’il est tout en métal et c’est aussi parce que c’est un objectif qui est conçu pour du plein format donc si vous l’adapter sur un APSC vous avez du verre et du métal pour rien.La bague de mise au point est bien large, bien agréable, bien souple, comme il faut. Y’a pas de bague d’ouverture donc selon appareil photo il faudra assigner une touche ou une molette pour régler l’ouverture. Sur Fuji c’est la molette avant qui se met tout seul c’est assez pratique. Petit bémol quand même pour le pare-soleil qui se clic assez mal. C’est un peu dommage pour un objectif de ce niveau là. Comme il est cylindrique c’est pas très grave s’il est pas exactement bien mis. Au piqué, il est excellent, il y a vraiment pas grand chose à redire. Faut vraiment se mettre à pleine ouverture zoomer à 100% et regarder sur les bords pour voir une perte de piqué mais à moins de cropper et fortement dans les images vraiment rien à redire sur le piqué. Sur le bokeh, il est vraiment très doux il fait des belles billes de bokeh bien rondes vraiment pas grand chose à redire là dessus la distance minimale de mise au point de l’objectif c’est 80 cm Donc c’est clairement pas un objectif macro mais on pourra quand même faire des portraits assez serré avec. Je vous montre ce que ça donne comme grossissement maximal avec ce magnifique portrait de mon plus fidèle de mon plus patient de tous les modèles : moi. Donc voilà ce que ça donne au plus serré sans recadrage et à f4. L’objectif est sensible aux aberrations chromatiques à f/1.8 donc il va produire des petites franges magenta dans certains cas. Rien de bien méchant cela dit ça se corrige très Facilement au post traitement et ça diminue progressivement au fur et à mesure quand on ferme le diaphragme. Niveau autofocus il est vraiment bon aucun souci j’ai testé sur mes enfants qui courent, sur des voitures, en af-c à pleine ouverture j’ai eu très peu de déchet il suit bien le sujet n’est pas de souci évidemment en portrait posé aucun problème niveau qualité optique j’ai gardé le gros sujet pour la fin : le flair ! après avoir vu le test de Damien Bernal j’ai vraiment voulu creuser le sujet donc il faut bien avoir en tête que pour tout ce qui va suivre j’ai cherché volontairement à provoquer du flare pour bien comprendre son impact sur le Viltrox 85 mm f/1.8. Le flare a donc trois effets : il fait les traces de lumière chelou donc vraiment moches hein pas du tout des jolis effets de flare ou un voile de couleur carrément sur la photo ça génère une perte de contraste aussi. Et du coup même dans certains cas l’autofocus galère grave. Sur la perte de contraste c’est pas gênant pour du portrait pour moi puisqu’elle est généralement légère et c’est même plutôt un avantage de mon sens moi qui aime bien retravailler en détail le contraste en post prod. Par contre quand c’est trop fort et que ça vient détériorer l’image ou que ça perturbe l’autofocus c’est un souci. Bon ça m’est arrivé qu’une fois pendant mes tests sur le flare donc cette perte de contraste c’est pas trop un souci par contre les grosses taches de lumière c’est un vrai problème ça peut complètement gâcher les photos. Alors la bonne nouvelle c’est que les problèmes de flare disparaissent en très grande partie dès f2 je vous montre quelques exemples sur le PC. Je vous ai pris plusieurs séries de photos avec à chaque fois une première photo a f/1.8 et une photo à f/2 donc on va les comparer on voit clairement sur la photo a f/1.8 on a deux vilaines bandes de flare ici et des petites bandes un peu par ici sur celles prises à f2 n’a toujours un léger effet de flers en haut à droite mais on a pu le problème est l’image est globalement exploitables sur la suivante l’appareil à gauche on est à f/1.8 donc on a un espèce d’anneau blanc, ici un autre anneau jaune et des traits comme ça qui marque un certain voile du au flare. Sur celle de droite on a toujours un léger voile mais qui à mon sens est acceptable et on a plus de franges impossibles à corriger La suivante par contre dans cet exemple là qu’on voit que l’image à gauche on a un gros voil a f/1.8 et le voile est quand même toujours présent à f2 et là ça rend l’image limite exploitable surtout qu’elle a été prise à 12800 iso donc pour ajouter du contraste en post-traitement ça le fait pas trop sur cette photo là donc il ya vraiment un gros spot que j’ai fait exprès de faire rentrer dans le champ donc ça a généré vraiment beaucoup de flare donc sur l’image de gauche on voit un cercle de flare assez visible ici et en mettant à f2 sur l’image de droite là encore il ya des espèces de petites bandes de flare ici mais globalement le chanteur on le voit bien c’est pas gênant. dernier exemple donc là par hasard en baladant avec l’objectif j’ai vu du flare et donc j’ai vu qu’il avait une petite source lumineuse super ponctuelle ici et donc ça générait effectivement un anneau de flare là encore une fois sur l’image de droite en mettant à f2 yavait plus rien donc sur la dernière série c’était une catastrophe : j’avais un spot vraiment dans l’objectif de ce spot ici qui était un peu sur les côtés une lumière jaune ici une autre lampadaire de la jaune ici donc là c’était la catastrophe à f/1.8 ici deux énormes cercles rouges, du bleu ici … Et là dans ce cas là même à f2 ça reste inexploitable. à f 2.2 les anneaux de flare commencent un peu à disparaître et à f/2.5 c’est encore présent. f/2.8 ça diminue donc là clairement on atteint la limite de l’objectif même en fermant à 2.8 on n’arrive pas à avoir une image sans flare . Donc on passe d’un objectif qui a un vraiment un problème de flare à f1.8 à un objectif qui est sujet au flare disons à f2. C’est pour ça qu’en intro je disais que c’était plutôt un 85mm f2 et pas f1.8. Mais d’un autre côté j’ai fait un shooting complet au coucher de soleil à f/1.8 sans problème donc ça va vraiment dépendre des situations parfois ce sera un 85 mm f1.8 parfois ce sera un 85mm f2 Bon même à f/2 on ne peut pas non plus faire n’importe quoi avec les sources de lumière directes mais on devrait pouvoir trouver une solution dans la plupart des cas si on ferme à f2 A f2.8 il est encore moins sensibles au flare mais du coup ça perd un peu l’intérêt de cet objectif. Au final quel usage pour un 85 mm ? Alors même sur un apsc ce genre de focales à mon avis c’est un peu court pour du sport pareil pour de l’animalier, même avec les rats et les pigeons parisiens c’est trop court j’ai essayé, ils se barrent ! Il manque de polyvalence pour faire du paysage donc clairement là où il va exceller c’est pour du portrait que ce soit en extérieur ou en studio et pour ça il offre à mon sens un excellent rapport qualité/prix. Reste la question de savoir si on peut l’utiliser en spectacle en concert ou en sport en salle ce genre de choses à cause de sa sensibilité au flare. Une fois qu’on sait qu’il faut être à f/2 on devrait pouvoir s’en sortir dans la plupart des cas.Si c’est pour un usage pro, je ne prendrais quand même pas le risque, je partirai plutôt sur un objectif un peu plus cher est un peu moins sensible au flare ! Voilà j’espère que ce test vous aura intéressé, si c’est le cas mettez moi un petit pouce ! Un grand merci à Damien Bernal pour le prêt de l’objectif. Si vous avez un appareil photo Fuji ou Sony allez jeter un œil à ses chaînes c’est vraiment une mine d’infos incroyable. N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires sur l’objectif, je l’ai testé de fond en comble donc je pourrais probablement vous y répondre. A bientôt et bonnes photos ! Ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *