Zoomer avec une FOCALE FIXE !

On ne peut pas zoomer avec une focale fixe ? Voici quelques astuces pour zoomer et dézoomer avec une focale fixe.

Zoomer avec une FOCALE FIXE !

Peut-on zoomer avec une focale fixe ? Vous allez me dire que par définition si c’est une focale fixe on ne peut pas zoomer ! On va voir dans cette vidéo quelques astuces qui permettent de zoomer et dézoomer avec une focale fixe. Juste avant on va rapidement mettre au clair une chose : on ne peut pas zoomer avec les pieds ! Zoomer ça veut dire réduire l’angle de champ pour rendre un élément plus gros (généralement) mais surtout en restant à la même place ! Si on se déplace pour s’approcher de son sujet toutes les perspectives vont être modifiées et des choses vont apparaître, des choses vont disparaître, bref, le point de vue sera pas le même. Ce n’est pas ça zoomer. Quelques petits exemples. Alors sur cette photo prise au très grand angle j’ai des petits personnages au centre et je zoome et je zoom encore jusqu’à ce que le personnage rouge prenne une bonne partie de l’écran. J’obtiens cette image où on voit les quatre personnages qui ont l’air à peu près alignés, un bout de crocodile au premier plan et quelques livres au fond (qui sont flous mais c’est une autre histoire). Par contre si je garde mon grand angle du début et que je me rapproche jusqu’à obtenir le personnage rouge de la même taille j’obtiens cette photo. On voit tout de suite qu’elle est très différente de la précédente. Le crocodile et un des personnages ont disparu, puisque ils sont maintenant derrière l’objectif, le personnage principal a l’air beaucoup plus grand que les autres qui ont l’air loins, on voit beaucoup plus de choses derrière des wagons ma bibliothèque, mon bureau etc. Donc Zoomer et se déplacer c’est pas la même chose ça ne produit pas les mêmes effets. Aujourd’hui on va parler de zoomer et dézoomer c’est à dire sans bouger. On va donc voir comment on peut utiliser et combiner des techniques de base pour exploiter au maximum une focale fixe. On va d’abord voir comment des zoomer, c’est à dire augmenter l’angle de champ en utilisant une focale fixe et les applications que ça peut avoir. Alors le cas le plus classique le plus connu c’est le panorama, en photos de paysage par exemple. Vous voulez inclure plus d’éléments dans une photo, vous prenez une série de photos et puis vous les combinez ensuite sur un logiciel comme Lightroom ou n’importe quel logiciel de panorama pour obtenir une image avec un angle de champ plus grand. Au passage on gagne aussi en nombre de pixels. S’il n’y a pas d’éléments mobiles dans la scène que vous photographiez, la limite de la technique ça va être votre patience. Sur cette photo par exemple je rentrais d’un concert où j’avais pris uniquement un objectif 50 mm (petit téléobjectif) mais j’avais envie de prendre cette immense arche sous la neige ben j’ai pris méthodiquement 20 photos et ensuite je les ai assemblées pour obtenir la photo que j’aurais pris en une fois avec un grand-angle. Mais cette technique peut aussi s’appliquer à des situations autre que le paysage même, avec des gens sur la photo. Cette photo que j’ai aussi prise au 50 mm : j’étais un peu trop près et je ne pouvais pas bouger, donc j’ai pris très rapidement deux photos : une du bas du corps une du haut, que j’ai ensuite combinés sous Lightroom. Comme il manquait un petit peu de fond j’ai demandé à Photoshop de le rajouter. Dernier exemple lors d’un shooting avec un groupe j’étais au 85 mm (bon téléobjectif) et j’étais sur un pont. Donc c’était compliqué de reculer Donc je leur ai demandé de ne pas bouger et j’ai fait 8 photos. Ensuite je les ai assemblées et encore une fois j’ai demandé à Photoshop de compléter un petit peu les morceaux qui manquait. Évidemment pour ce genre de cas il faut que le sujet ne bouge pas trop sinon ça va faire des trucs bizarres. Mais même avec des sujets qui bouge ça peut fonctionner à condition d’avoir par exemple un sujet qui bouge en entier sur une photo. Donc sur cette photo, je voulais prendre mes enfants devant la statue Ils ne sont pas capables de rester immobile le temps que fasse le panorama, du coup je les ai pris en photo juste eux avec un coup de flash ; J’ai attendu qu’ils sortent du champ et j’ai fini tranquillement le panorama. J’ai ensuite comme d’habitude assembler ça sur Lightroom et complété les bouts qui manquait sur Photoshop. cette technique peut être poussée à l’extrême avec la méthode Brenizer qui consiste à prendre un portrait large en une vingtaine de photos avec un objectif à longue focale et une très grande ouverture ce qui donne des photos assez particulière. Je vous mets des liens dans les descriptions si vous voulez plus d’infos sur la technique. Deuxième partie : comment maintenant zoomer avec une focale fixe ? Donc là la technique de base ça va être de prendre uniquement une partie de l’image originale c’est à dire de recadrer à l’intérieur de l’image. On va voir jusqu’à quel niveau on peut cropper et comment avec une technique avancée on va pouvoir dépasser encore cette limite. Alors la première limite à laquelle on va se heurter ça va être bien sûr la résolution de l’image. Si on veut afficher une photo sur un écran avec une définition par exemple 1920 x 1080, il ne faut pas que votre image fasse moins de pixels que ça. Et en fait on peut prendre cet ordre de grandeur pour la plupart des images quelle que soit la destination parce que sauf cas particuliers, si vous imprimez votre image en grand c’est pour la regarder de plus loin donc c’est pas grave si les pixels sont plus gros. Par exemple dans le métro les affiches soient imprimés très très grossièrement mais c’est pas grave puisque les gens les voient de loin. Donc vous allez pouvoir recadrer grosso modo avec un appareil entrée de gamme x3. Avec un plein format haute résolution x5 et avec les appareils super haute résolution de 100 Mpx haut de gamme jusqu’à x7. Attention quand même, parce que qui dit zoom dans l’image dit pixels, mais aussi on va grossir tous les défauts optiques de l’image. Si la mise au point était un peu approximative, en pleine taille ça passe. Mais quand on va zoomer on va voir tout de suite que c’est pas parfaitement net. Donc il faut vraiment que la mise au point soit parfaite. Pareil pour les déformations de l’objectif ou les aberrations chromatiques : si elles sont très minimes ça se voit pas en pleine taille. Quand on va zommer ça va se voir. Donc il est important d’avoir une bonne qualité optique. Généralement ça veut dire fermer un peu le diaphragme prendre plutôt le centre l’objectif que les bords. Donc bien connaître son objectif pour en tirer le meilleur. Dernier point : le bruit. zoomant on va rendre plus visible le bruit numérique, si vous êtes à hauts ISO. Et si on le réduit via du lissage on va perdre beaucoup de détails donc pareil, en zoomant ça va se voir. Donc si on a pris une photo à hauts ISO, on va pas pouvoir zoomer tant que ça. Mais que ce soit pour le bruit ou pour la pixellisation on va voir sur le PC comment repousser Ces limites. J’avais fait une vidéo très détaillé sur le sujet (lien en description) mais je vous montre rapidement la technique. Je dis rapidement parce que là ça va être en accéléré. En vrai le traitement complet peut prendre plusieurs dizaines de minutes. L’idée c’est de prendre une grosse rafale de photos identiques, genre une vingtaine. On importe sa sur Lightroom. Donc là je vous ai pris des échafaudages parce que j’aime bien comme exemple pour tester la netteté. On élimine les photos qui ne serait pas parfaitement nettes. On fait son développement et on le duplique sur toutes les photos on va ensuite ouvrir toutes ses photos en tant que calques sous Photoshop. Pour accélérer la suite, on va déjà faire un premier cadrage très grossier en gardant beaucoup de marge puisque les images ne sont pas bien alignées. Ensuite on va doubler la résolution de l’image en hauteur et en largeur donc multiplier par quatre le nombre de pixels. En théorie en prenant encore plus de photos à la base on peut pousser la technique encore plus loin mais j’ai jamais eu la patience de le faire. Au niveau du mode de ré-échantillonnage il faut bien mettre « au plus proche – contours nets » Une fois que c’est fait ben on va justement les aligner enfin demander à Photoshop de le faire. Ensuite mettre ces images dans une pile et choisir comme mode d’empilement « moyenne » Et voilà c’est fini. Grace au stacking on va avoir complètement supprimé le bruit et gagné en détails. Généralement on va ensuite ajouter un peu de netté pour améliorer la sensation … de netteté, soit sur Photoshop soit au retour sur Lightroom. On va donc pouvoir zoomer encore plus dans l’image avant que la perte de qualité soit perceptible. Là j’arrive donc à une image globalement exploitable alors que j’ai fait un zoom x6 Et c’est une photo prise avec un petit compact avec un capteur 1 pouce ! Voilà j’espère que ces diverses techniques vous serviront à utiliser au maximum vos focales fixes ou vous ont convaincu de franchir le cap et de passer à la focale fixe. N’hésitez pas à liker la vidéo et à la partager avec vos amis photographes, dites mois ce que vous en avez pensé dans les commentaires et puis on se retrouve dans la prochaine vidéo pour parler photo et vidéo comme d’habitude. Ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *