Qu’est-ce que la plage d’IL d’un autofocus ?

L’indice de lumination (abrégé en IL) ou indice de luminance caractère la luminosité générale d’un scène et permet d’indiquer simplement jusqu’où quel niveau de pénombre l’autofocus d’un boitier est capable de fonctionner. Dans cette vidéo je vous explique comment ça fonctionne sur quelques exemples.

salut à tous aujourd’hui on va parler d’un sujet qui revient pas mal de l’actualité en ce moment à cause des annonces de la photokina par exemple et toutes les annonces de boîtiers en général c’est qu’est ce que c’est que la plage d’autofocus exprimé en i l d’un boîtier donc par exemple en ce moment on a vu que le canot ni auxerre qui arrêtera annoncé possède une autre focus qui capable de faire la mise au point jusqu’à -6 yale donc qu’est-ce que ça veut dire aller en fait par rapport à quoi c’est ce -6 et lcd mesure qui s’exprime en stop notre unité qui est assez courante en termes de photographie et il faut bien comprendre que le 06 elle donc la référence c’est en fait trois paramètres d’exposition donc 100 iso f1 et une secondes d’exposition donc déjà c’est quand même quand on y réfléchit des paramètres très sombre pour une scène classique c’est à dire qu’il y ait de rarement dans la vie de tous les jours une vitesse d’obturation de une seconde c’est très lent donc par exemple des cas des personnes ça va être floue ensuite une optique qui ouvre à f 1 c’est extrêmement rare il y en a quelques unes qui monte qui descend jusqu’à 0,9 mais c’est vraiment des optiques très très spécifiques et son réseau par contre pour le coût de ces classiques ensuite pour les autres il ya l on est sur un système de stop classique donc à chaque fois qu’on va devoir doubler le temps d’exposition on va avoir un oeil elle en moins puisque si on doivent exposer deux fois plus pour avoir la même luminosité c’est que la scène est deux fois plus sombre donc on va baisser d’un yale et al’inverse à chaque fois qu’on ferme un peu plus le diaphragme et tout en conservant une bonne exposition c’est que la scène est plus lumineuse comme ça on peut construire au tableau avec les valeurs courantes d’ouverture et de vitesse d’obturation pour avoir des ailes sur les scènes classiques on va voir ça en quelques exemples donc le premier exemple là si je prends un peu plus juste à côté de mon bureau je fais une petite photo je vois qu’ils aient ces paramètres là on va aller voir sur le pc ce que ça donne donc là je me retrouve à une demi seconde pour une valeur de f/2 8 donc ça veut dire que les ailes de masse n était de 4 voilà danger je suis à une vitesse d’obturation de 1 sur 5 un cinquième de seconde mais à dix mille iso donc je multiplie par 100 je me retrouve à seconde en équivalent si j’étais à 100 iso à 2.8 donc grosso modo c’est comme si j’étais à 15 secondes à peu près 15 seulement non je suis au tour 2 – 1 autre exemple 1 90e 2 secondes x 4 milito je me retrouve à 0 55 secondes grosso modo une demi-seconde je suis à f 1.8 donc on se retrouve avec un miel de 3 attention ces lits l e3 sur la scène en général et pas sur certains points précis donc toujours en photos de concert par exemple la difficulté qu’on a si on l’a souvent des contre jours où on a pas du tout de contraste sur la partie sur le visage du chanteur par exemple voilà donc sur cette photo de la voie lactée que j’ai prise pendant mes vacances on est à 25 secondes f 2.8 500 iso donc la chine fait les calculs pareil en temps équivalent donc 25 seconde fois 4000 iso / 100 iso que l’iso de référence je me retrouve en fait à une pause de 1000 secondes à f 2.8 et donc si je fais le calcul c’est un indice de -7 sachant quand même que la scène était sous-exposés de un peu plus de 1 yelle volontairement puisque j’étais en mode intégralement manuel donc pour avoir une saine et avec une exposition standard j’aurais dû rajouter de yale dont on consomme moins de 1 des plus tôt sur une agnelle d’une scène de entre -8 et -9 on se rend compte avec les boîtiers actuels qu’on n’est pas très loin de pouvoir prendre bientôt des scènes d’astrophotographie en autofocus on n’y est pas encore mais on n’est pas très loin on n’a pas une grande utilité puisque le le focus emmanuel est assez simple en as trop photographie puisqu’il est à l’infini donc c’est quand même quelque chose d’intéressant à noter cette information de luminance c’est aussi une info qu’on peut trouver dans les exif de certains boîtiers notamment les fusils et les sony il donne l’info de l’ indice de luminance mesurée par le photomètre de la scène sait aussi que je suis utile comme s’il était un photomètre externe il vous donne cette information là voilà donc j’espère que ça vous donne une meilleure idée de ce que ça veut dire cette yale pour l’auto focus que ça me permettra de mieux comparer les boîtiers annonce actuelle il faut quand même bien voir qu’il ya le lit est l’ indice de luminance de la scène mais aussi de la zone sur laquelle vous demandez aux boîtiers de phare l’autofocus évidemment si vous avez une scène qui est très éclairé un gros contre jour avec une zone tout noir le boîtier si vous demandez un autofocus sur la zone centrale il n’arrivera pas à faire le focus sur une zone qui est tout noir donc il faudra éventuellement augmenter la zone du mandé sur l’autre focus sur la limite du contre jour là ils y arrivent improbable c’est sous réserve aussi que la zone soit bien éclairé mais bien contrasté aussi évidemment c’est une donnée parfaitement éclairé mais que c’est un mur tout blanc la plupart des boîtiers n’arrivons pas à faire le focus dessus c’est la fin de cette vidéo je remercie d’avoir regardé j’espère qu’elle vous aura aidé à mieux comprendre ces histoires de nba lequel vous aideront à choisir n’hésitez pas à me lâcher un petit pouce si ça vous a aidé n’hésitez pas à vous abonner en cliquant sur ma tête vous aimez les commentaires si vous avez la moindre des questions et je vous dis à bientôt ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *