Comprendre et régler la vitesse d’obturation

Comment bien régler la vitesse d’obturation (aussi appelée temps de pose ou durée d’exposition) en photo ? On voit ça avec de nombreux exemples et exercices pour maitriser le mode S/Tv !

La vitesse d’obturation

il ya tous ces julien et on se retrouve pour une vidéo de ma série sur les bases de la photo et aujourd’hui on va parler de la vitesse d’obturation dans cette série de vidéos je vous mets le lien vers la playlist en description vous trouverez tout pour avoir les bases en photo avec la théorie mais aussi des exercices pratiques pour vraiment intégré tout ça efficacement sujet du jour la vitesse d’obturation la vitesse d’obturation c’est l’un des trois paramètres de base de l’exposition avec l’ouverture qu’on a vu précédemment et les iso qu’on verra dans la prochaine vidéo petit point vocabulaire quand on parle de vitesse d’obturation c’est un peu un abus de langage puisqu’il ne s’agit pas vraiment d’une vitesse mais plutôt d’une durée je préfère donc le terme de durée d’exposition qui est pour moi le plus clair on peut aussi parler de temps de pause tout ça c’est 90 près la même chose simplement quand on dit augmenter la vitesse d’obturation ça veut dire réduire la durée d’exposition c’est donc linverse fin du petit point vocabulaire la durée d’exposition c’est la durée pendant laquelle le capteur de l’appareil photo ou la pellicule en photo argentique est exposée la lumière d’où le nom durée d’exposition c’est bien fait concrètement c’est un petit rideau en métal qu’on appelle l’obturateur qui s’ouvre le capteur est alors exposé à la lumière il attend le temps de pause voulu et il se referme cela peut aussi se faire de manière électronique directement sur le capteur c’est ce qu’on appelle l’obturateur électronique mais le principal mais comme il s’agit d’une durée le temps de pause peut être exprimé en seconde ou en minute mais le plus souvent il sera exprimée en fraction de seconde par exemple une demi seconde un quart de seconde un centième de seconde et c’est en effet sur l’exposition est simple double et le temps de pause double la quantité de lumière qui va atteindre le capteur si vous avez besoin de dix fois plus de lumière pour avoir une photo bien exposé il suffira de multiplier par 10 le temps de pause c’est facile mais on va voir que ce n’est bien sûr pas sans conséquence sur les photos pendant que l’obturateur est ouvert et que votre capteur tranquillement en train d’enregistrer la lumière qu’il reçoit le monde bouge le monde entier bouge mais il ya en particulier deux parties du monde qui bouge la partie du monde qui est devant votre objectif est la partie du monde qui tient l’appareil photo c’est à dire vous et cela va avoir des conséquences si les objets devant votre objectif bouge trop pendant vous prenez la photo ils vont être floue c’est ce qu’on appelle le flou de mouvement du sujet que l’on va le plus souvent cherché à éviter mais que l’on va quand même parfois cherché à provoquer donc si on veut figer le mouvement on va réduire le temps de pause si au contraire on souhaite que les objets en mouvement soit floue ou laissent des traînées pour retranscrire cette impression de mouvement dans une photo qui est par nature statique on va alors augmenter le temps de pause on verra des exemples concrets deux valeurs dans la deuxième partie de la vidéo mais augmenter le temps de pause à une deuxième conséquence pendant que l’appareil photo prend la photo vous bouger aussi si je vous vois vous bougez et notamment vos mains qui tiennent l’appareil photo ce qui va provoquer un autre genre de flou le flou de bougé et celui là on va toujours cherché à l’éviter puisqu’il provoque un flou sur toute la photo et ne retranscrit rien du tout par le tremblement de vos mains mais ça ça intéresse pas grand monde alors comment régler le temps de pause et sur quelles valeurs on voit ça dans la partie pratique tout de suite première étape comment concrètement régler le temps de pause ou vitesse d’obturation sur l’appareil photo bien ça tombe bien les appareils photo peut être justement un mode semi-automatique fait pour ça le mode priorité vitesse noté selon les marques s pour speed ou tv pour time value si vous maîtrisez déjà la gestion d’ouverture regardez la vidéo précédente vous pouvez aussi utiliser le mode manuel pour régler à la fois le temps de pause et l’ouverture comme les temps de pause les plus courants sont en fractions de secondes c’est souvent directement la fraction de seconde qui est indiqué sur les appareils photo par exemple y aura directement indiqué 200 au lieu de 1 200e 50 au lieu d’un 50e de seconde 2 au lieu d’une demi seconde etc on va commencer par évacuer le plus chiant en premier comme ça on en sera débarrassé pour attaquer la partie la plus amusante ensuite le plus chiant c’est la question quel temps de pause pour éviter un flou de bougé la première solution c’est d’utiliser un trépied ou n’importe quoi le stable pour poser de l’appareil photo et ça règle le problème du tout bougé c’est même quelque chose d’indispensable si vous voulez atteindre un temps de pause supérieurs à une seconde par exemple mais si vous tenez en main votre appareil photo dans une position bien stable la règle générale c’est que le temps de pause le plus long que vous pouvez faire sans flou de bougé celle inverse de la longueur focale équivalente alors je vous explique ça en détail quelques exemples pour que ce soit plus clair vous avez un zoom 18-55 mm et vous zoomez à fond vous êtes donc à 55 mm ça c’est la longueur focale donc la règle ça serait de ne pas avoir de durée d’exposition plus longue que 1 55e 2 secondes et en fait il faut trouver la longueur focale à laquelle ça correspond si vous aviez un appareil photo avec un grand capteur plein format donc ça ça dépend de l’appareil photo est de la taille de son capteur si j’ai un zoom 18-55 ça veut dire qu’il faut multiplier les focales par 1.5 donc la focale équivalente avant 55 mm c’est 55 mm x 1.5 toi 82 mm si je veux éviter le flou de bougé il ne faut pas que je descende en dessous de 1 82e 2 ans donc en gros 1 80e 2 secondes ça sera limite un centième ce sera plus sûr et à moins de mal tenir son appareil toutes les durées plus courtes devrait éviter le flou de bougé deuxième chose à savoir certains objectifs et appareils photo possède une stabilisation qui permet de multiplier ce temps de pause maximum jusqu’à x 8 x 10 ou x 20 parfois si je reprends mon exemple précédent où je ne vais pas descendre en dessous de 1 centième de seconde je pourrais descendre jusqu’à 1 25e de seconde avec un objectif stabilisé à 4 ça c’est la théorie générale mais ça dépend de pas mal de choses est ce que vous êtes plutôt quelqu’un de stable est-ce que la prise en main de votre appareil photo est bonne est-ce que vous utilisez l’écran ou le viseur et à quel point la stabilisation de votre matériel et efficace s’il en dispose donc pour connaître les véritables vitesses limites que vous pouvez utiliser avec votre appareil rien ne vaut quelques tests alors c’est un peu chiant à faire mais c’est tellement utile que ça vaut vraiment la peine mettez vous dans les mêmes conditions que celles dans lesquelles vous shootez habituellement passée en mode priorité vitesse et prenez des séries de photos en commençant à 1 2 centièmes de seconde et en augmentant progressivement le temps de pause jusqu’à une seconde en prenant plusieurs photos à chaque réglage d’ailleurs une exposition normalement au début vous photo doré tout est net et à la fin tout flou mais ce qui est intéressant c’est de voir jusqu’à quand toutes vos photos sont nets vous connaîtrez alors réellement votre temps de pause maximale pour les conditions que vous avez choisi connaître cette valeur peut être très utile par exemple quand vous photographiez de l’ architecture dans un endroit sombre mais que n’avait pas le droit de poser un trépied par exemple dans une église ou un musée vous pourrez alors avoir un temps de pause plus long donc des 10 au plus bas et moins de bruit sur la photo comme on verra dans la prochaine vidéo maintenant que le flou de bougé c’est réglé on peut passer au plus intéressant le temps de pause en fonction du sujet de sa vitesse mais aussi de l’effet de mouvements que l’on souhaite lui donner contrairement à avant ces valeurs ne dépendent pas du matériel utilisé mais de la vitesse à laquelle le sujet bouge dans le cadre pour vraiment intégré l’effet de la durée d’exposition le mieux c’est une petite séance de photos de rues par exemple idéalement dans une zone assez patiente histoire de pouvoir faire beaucoup de textes donc en priorité vitesse trouver une bonne passante et prenez des photos à différentes vitesses d’obturation et avec différents sujets les adultes des enfants des vieux des vélos des voitures etc si vous voulez descendre en dessous de la durée d’exposition etc faire pour éviter le flou de bougé comme on l’a vu précédemment n’oubliez pas de calais votre appareil photo sur quelque chose un trépied ou un banc un muret et n’importe quoi on regarde ensemble quelques exemples mais l’idée c’est évidemment que vous preniez vous même des photos et que vous testiez un petit peu jusque dans quel résultat donc la première photo a gelé prise donc à 1 5 centièmes de seconde et donc là on voit clairement sur la photo que tout est net soit le paysage les gens qui marchent même les roues sont parfaitement net tout est vraiment net à 1 500e d’europe sur pour la suivante donc là je suis descendu à 1 2 centièmes de secondes pour voir un petit peu ce n’est donc évidemment le paysage est toujours nettes les gens qui marchent son bien-être aussi même le monsieur qui courent ici et bien-être par contre on voit que le scooter qui passent ici commence à être floue j’ai encore descendu un petit peu au niveau de la vitesse donc là je suis à un centième de seconde et on peut voir que le paysage est toujours nettes les passants qui marchent en l’air à peu près net si on joue un peu avec son pied ici commence à être chaud et si on prend toujours le même un petit cours on voit que la lui commence est nettement flot un sage a encore et ça aide bien flou donc on distingue clairement mais par contre la sensation de mouvement est vraiment là donc lâché descendu à un cinquantième de seconde et sa photo est moins intéressante puisqu’on voit l’effet sur différentes scènes les gens qui sont immobiles sont évidemment parfaitement nette les deux hommes qui marchent tranquillement son aide par contre voilà le scooter qui passe la voiture le camion commence à être vraiment très flou laissé des traînées notre photo que j’ai prise à un 13e de seconde ici donc presque un dixième de seconde et je les ai prises je trouve intéressante parce que ça permet de voir aussi que ce qui commence comme je vous disais au début c’est la vitesse de déplacement dans le canard finalement puisque cette dame qui est là on distingue quand même assez lien sa silhouette même si sa jambe qui avance vite et presque flou par contre celles qui passent ici au premier plan elle passe plus vite dans la photo est donc elle est plus floue ensuite pour avoir le temps de pose encore plus long j’avais un problème de lumière nos choix dans le métro pour avoir moins de lumière dans cette photo que j’ai prise à 0 25 secondes donc une demi seconde on voit que tout le monde commence à s loua par les gens complètement immobile et roem par exemple ici que les escaliers mécaniques commencent à former une sorte de bande continue on distingue presque plus les marches à la dernière image que je voulais montrer aussi parce que je la trouve sympa je suis ici à une seconde et les gens commencent complètement disparaître ce qui avait poussé un peu plus la pause on aurait eu des bandes continue au niveau des escalators et on verrait plus du tout les gens on distingue encore des ombres ici ici ici et ici donc on sait qu’il ya des gens qui par contre on voit vraiment plus on peut plus distinguer leurs formes de leur corps quelques exemples concrets de durée d’exposition maximal que j’utilise généralement dans cette situation si je veut figer le mouvement évidemment si la lumière le permet je préfère réduire la durée d’exposition un peu plus pour être vraiment sûrs d’avoir une photo bien net si vous photographier des enfants qui jouent ou du sport un centième de seconde voire encore plus court si vous voulez fille j’ai des éléments très rapide comme des ballons si vous photographier des enfants qui joue calmement on n’est jamais à l’abri de mouvements plus rapide donc on a besoin d’une certaine marge de sécurité donc je reste plutôt vers un 2 centièmes de seconde si vous tonifier des gens calmes par exemple en train de poser ou assis en train de discuter vous allez pouvoir avoir un temps de pause relativement long par exemple un 125e nos demandes pour un bébé qui dort par exemple le seul mouvement peut être sa respiration donc s’il est calme on peut aller jusqu’à un quart de seconde par exemple une demi-seconde même si besoin en photos de paysages on serait tenté de se dire qu’on a tout le temps qu’on veut et qu’on peut sans problème à voir des durées d’exposition du 10 secondes 20 secondes 30 secondes ou même plus mais un parfois oui parfois non il faut bien penser qu’il ya toujours un peu de vent qui fait bouger les arbres ou qui déplace les nuages on va donc se limiter à dents inférieur à une seconde quand on débute la photo de nuit on va généralement être surpris de la vitesse à laquelle les étoiles bouge dans le ciel en quelques dizaines de secondes de temps de pause elles vont faire des petits traîner dans le ciel au lieu de rester des petits points comme on pourrait s’y attendre ça c’était si on veut figer le mouvement mais parfois au contraire on veut retranscrire le mouvement est donc avoir un léger flou de mouvement comme par exemple le mouvement des jambes des gens qui marchent les roues des véhicules qui tournent etc on peut aussi carrément vouloir obtenir des filets tracé par les éléments mobiles dans l’image comme des phares de voiture sur une route les étoiles dans le ciel et c’est pour toutes ces raisons l’important c’est de tester tester tester j’espère qu’avec les nombreux exemples que je vous ai donné je vous ai fait gagner du temps mais rien ne vaut la pratique personnelle donc prenez votre appareil et jouer avec la durée d’exposition pendant des heures dans différentes situations jusqu’à ce que ça devienne vraiment intuitif quelle vitesse pour quel effet vous pouvez vous abonner pour ne pas rater les autres vidéos de cette série sur les bases de la photo est laïque et la vidéo c’est lui vous a plu si quelque chose n’est pas clair dites le moi en commentaire je vous répondrais je vous dis à bientôt et aller faire des photos en vitesse en vitesse parce que c’est une vidéo sur le mode priorité vitesse donc c’est drôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *