Mise au point manuelle : faut-il en avoir peur ?

Quand est-ce qu’il faut avoir peur de la mise au point manuelle et quand est-ce qu’elle est notre amie ?

Mise au point manuelle

faut-il avoir peur de la mise au point manuelle alors quand j’ai voulu pour la première fois acheté un nouvel objectif il ya fort longtemps j’ai immédiatement exclu tout objectif sans autofocus je me disais oh la la voilà le faire la mise au point la main c’est vraiment trop compliqué il doit déjà gérer ma composition mes réglages jeunes et tous les autres paramètres bref j’ai vraiment autre chose à faire et j’ai gardé cette idée pendant assez longtemps aujourd’hui je vous expliquer pourquoi c’était une connerie quand est-ce qu’il faut avoir peur de la mise au point manuelle et quand est ce qu’elle est notre ami alors déjà il ya nombreuses intérêt à pouvoir faire la mise au point à la main mais la première c’est de pouvoir comme je viens de vous le dire acheter objectif manuel sans autofocus ça ouvre énormément de choix d’objectifs ça donne la possibilité de trouver des objectifs qui sont beaucoup moins cher moins lourd avec une plus grande ouverture que leurs équivalents avec autofocus mais aussi dans beaucoup de cas on peut adapter des objectifs d’autres montures potentiellement moins cher potentiellement vintage avec une petite bague à quelques dizaines d’euros donc c’est financièrement assez intéressant la première situation où la mise au point manuelle est super facile c’est avec un grand angle en photos de paysages ou des architectures en particulier si vous fermez un peu le diaphragme vous allez avoir une profondeur de champ qui va être tout d’un coup immense et une mise au point qui va être d’autant plus facile à suffire de faire une mise au point sur n’importe quoi de pas trop proche de vous dans votre scène et tout sera nette sur l’ensemble de la scène récemment j’ai fait des photos de concert avec mon là où 9 mm donc plus le très grand angle donc j’avais parlé dans une précédente vidéo tout petit compact entièrement manuelle est bon bien sûr j’ai eu quelques ratés mais c’est quand même sorti sans trop de culte et des photos dont je suis super content donc la mise au point avec les grand-angle c’est facile et a même encore plus simple avec les grand-angle faire une mise au point sur ce qu’on appelle la distance hyper focale on peut assez facilement calculer avec un petit site ou une application je vous mets des liens en dessous dans la description qui généralement va se situer ouvert de trois mètres donc on fait la mise au point sur ce point là et une fois que c’est fait on sait on est sûr que tout sera nette entre la moitié de cette distance-là donc par exemple de mettre si la mise au point a été faite à 4 mètres jusqu’à l’infini donc plus besoin de faire une mise au point à moins d’avoir vraiment déçu et très proche tout sera net c’est ce que j’utilise aujourd’hui tout le temps quand je photographie pendant que des stands sur les salons etc mais finalement encore plus rassurant que l’autofocus je sais que si je touche papa erreur la bague de mise au point mes photos seront toujours parfaitement nette alors que caen shooté à l’autofocus y avait toujours un petit risque qu’il accroche pas sur ce que je voulais qu’ils se plantent qui soit contre joue avec ça le perturbe bref dans les conditions difficiles l’autofocus est moins bien sûr et c’est un deuxième cas où la mise au point manuelle sera votre ami c’est la photo en basse lumière même si les meilleurs boîtiers aujourd’hui peuvent faire la mise au point jusqu’à -6 il-7 ma vidéo sur le sujet ce qui est déjà super son brassard est vraiment très très bien ça reste souvent insuffisants en photos de nuit en photo de paysage en photos de ciel en conditions lumineuses difficile la mise au point manuelle peut aussi être utile même si l’auto focus fonctionne parfois le focus fonctionne mais assez lentement il a pompé il va parfois se planter dans ces cas là il vaut mieux parfois une mise au point manuelle qui va être un peu plus difficile techniquement plus compliquée mais qui au moins va être sûr plus d’aucune mise au point automatique mais beaucoup plus aléatoire même si on shoote un grillage par exemple où le batteur d’un groupe de musique qui est derrière ses cymbales qui est derrière ces baguettes l’autofocus rick même s’il fonctionne il va accrocher le premier plan est pas le sujet que vous voulez vraiment choqué ensuite autre cas la photo de portrait pour moi c’est déjà un cas plus limite c’est pas obligatoire mais souvent on va shooter avec une très faible profondeur de champ pour avoir un joli bouquet un joli flou d’arrière plan du coup même une toute petite erreur de mise au point ça pardonne pas parce que si l’oeil du sujet l’oeil du modèle n’est pas nette la photo va être raté on aussi c’est du portrait poser dans des conditions calmes ça reste quelque chose d’assez simple à faire pour quelqu’un qui est à l’aise en photos de portraits il aura le temps si c’est du portrait dans des conditions de mouvement là ça semble nettement plus compliqué et si c’est quelqu’un qui a pas beaucoup d’expérience en photos de portraits je pense qu’il aura déjà beaucoup de choses à gérer plutôt que la mise au point trois photos de reportages ou de sport où l’action est difficile à prévoir personnellement je me vois vraiment mal faire une mise au point manuelle assez rapidement tout cas bien sûr c’est toujours faisable il faut pas oublier qu’une immense partie de l’histoire de la photo a été fait sens de focus et pourtant on les photographes y arriver il déplaît même une magnifique photo mais aujourd’hui vu la qualité des auto focus dans ces situations je vois pas trop l’intérêt de s’en priver personnellement quelques astuces pour la mise au point manuelle première astuce demandez vous si vous ne pouvez pas faire la mise au point à l’avance si la distance avec votre sujet et prévisible fait l’ami dogon l avance vous savez que quelqu’un va surgir de cette porte à cet endroit là va se déplacer de la lah et s’est préparé tranquillement la mise au point à l’endroit où il va passer et quand le moment arrive quand le sujet arrive fait une rafale y aura au moins une qui sera nette même avec une très grande ouverture deuxième point choisissez la technique de mise au point adaptée à la situation pour moi il ya trois méthodes principales la graduation sur le zoom directement sur le physique le zoom dans l’image à l’écran et troisièmement le picking le focus picking sur les hybrides alors la graduation sur le zoom lui-même peut souvent suffire surtout pour les grands ensembles où la mise au point encore une fois est assez large et surtout si vous connaissez l’hyperlocal que me vient de parler le zoom dans l’image c’est le plus précis et le picking c’est le plus rapide voilà donc on zoome dans l’image sur la partie qui nous intéresse et ensuite on tourne doucement la bague de mise au point c’est un peu trop voilà plus qu’à ce que la partie qui nous intéresse soit bien-être et après on peut prendre la photo avec le picking la zone de netteté va être surligné en rouge ici donc on l’a mais là où on veut et on prend la photo on peut avec le zoom si on veut plus de précisions voilà intéresse est bien rouge comprend la photo entraînez-vous aux différentes méthodes et ensuite selon la situation choisissait la technique la plus adaptée personnellement j’utilise le zoom dès que j’ai tant en paysage architecture et le picking le reste du temps j’ai vraiment je prépare la mise au point dans certains cas directement sur la bague de l’objectif voilà c’est après cette vidéo merci d’avoir regardé jusqu’au bout si elle vous a plu mettez moi un petit pouce pour vous abonner en cliquant sur ma tête qui doit paraître par ici n’hésitez pas à partager vos astuces et vos expériences sur la mise au point manuelle juste en dessous dans les commentaires et puis moi je vous dis à bientôt et bonne photo ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *