Meero : test et avis coté photographe / vidéaste

J’ai testé la plateforme Meero en tant que photographe et vidéaste depuis quelques mois et voici mon retour d’expérience et mon avis sur Meero.

Test de Meero

salut à tous la plateforme miro a fait beaucoup parler d’elle récemment et a enflammé de nombreux débats entre photographes hubert isation des photographes et vidéastes pro source de revenus complémentaires puisque c’est juste pour les photographes amateurs etc aujourd’hui on va essayer d’y voir plus clair sur miro vous l’avez plus clair sur miro on va bien se marrer dans cette vidéo en plus de mettre beaucoup documenté sur le sujet j’ai aussi testé la plateforme en tant que photographe et vidéaste depuis quelques mois et voici mon autour d’expériences et mon avis sur 1000 ont alors rapidement pour ceux qui connaissent pas miro qu’est ce que c’est c’est un site web qui met en relation des clients sur une prestation en photos et vidéos et des photographes ou cadreur pour les réaliser les clients postes d’émissions mais les photographes bon on va dire photographe pour le reste de la vidéo mais à chaque fois le fonctionnement est le même entre photographes et vidéastes donc les photographes disponibles à ce moment là peuvent accepter ou refuser les missions comme type de mission on trouve principalement de l’immobilier de la nourriture pour les menus des restaurants du portrait corporate et de l’interview vidéo ultra basique une des particularités de miro c’est que ces miro qui se chargent du post traitement nous on livre juste les fichiers bruts rohaut vidéo on verra un peu plus tard ce que ça implique comment ça se passe pour un photographe ou un vidéaste si vous savez déjà comment ça marche vous voulez juste mon analyse vous pouvez directement aller autant je vous indique là je pense que c’est quand même intéressant de voir comment ça se passe concrètement il faut commencer par s’inscrire sur la plateforme et remplir les obligations administratives à savoir avoir un statut d’indépendant pouvoir émettre des factures et avoir une assurance civile pour en cas de problème ensuite il faut valider ce que miro appelle des badges c’est à dire des qualifications pour pouvoir ensuite effectué différents types de mission quand j’avais déjà un bon portefeuille d’immobilier je pensais que ça allait être une simple formalité mais en fait pas du tout c’était super chiant déjà c’est uniquement l’hérault qu’il faut appeler et bien sûr je garde pas tous les héros de tous mais footing mais surtout parce qu’en passant les pages on découvre les guidelines miro alors c’est quoi les gars là numéro c’est un document qui explique comment il faut prendre les photos et là ça rigole pas ces genres ouverture entre les fuites et fo auteur du trépied focale entre 14 et 16 les oiseaux etc je prends les photos que j’ai qui ressemble le plus au gan lines et je soumets ça pour le badge bim refusé 13,9 mm ça passe pas du tout pour 14 mm et ils me disent que toutes mes photos sont pas parfaitement droite et c’est vrai là pour moi on touche la première limite de l’automatisation via miro sur l’immobilier par exemple personnellement je prends le plus souvent mes photos entre 9 et 12 mm je suis en aps c avec un peu de marge car un peu plus larges comme ça hop aux traitements je peux facilement redresser et recadrer en ayant un petit peu de marge de mon expérience ça va nettement plus vite que de faire parfaitement le niveau et le cadrage exact lors de la prise de vue alors jetez pas non plus n’importe quoi elles risquent de lui au niveau du placement du trépied on va avoir souvent différentes hauteurs parfois avoir un pied sur un tapis on va souvent être à la limite entre deux pièces qui ont pas forcément le même revêtement pas forcément la même hauteur parfois il voir du parquet et de la moquette parfois ça va être du carnage parfois le parquet pas bien droit et s’est du coup je fais le cadrage en gros je garde un peu plus large et au post traitement je redresse je recadre en 2 clics en partant d’une image à 26 millions de pixels ça laisse de la marge mais ça c’est pas possible sur environ bref j’ai dû faire faire un shooting tests spécifiques pour le badge miro avec l’organe line super stricte et j’ai finalement pu avoir le badge pareil pour celui du badge interview vidéo j’ai dû faire une vidéo spécialement pour le bal l’interview vidéo et ensuite la signature du contrat confidentiel évidemment non je vais pas m’étendre là dessus mais notez quand même quelques points il s’agit d’un contrat de prestation de service jamais les questions d’auteur ou au droit d’auteur d’ailleurs vous pouvez constater dans les conditions générales de vente qui sont donc aux clients qui sont disponibles sur un site que vous allez guillemets les médias à commander sur la propriété exclusive de miro qui leur concède le droit de les exploiter je vous laisse imaginer ce que ça implique pour le contrat côté photographe allez une fois qu’on a signé le contrat et que tout ça c’est validé perso ça m’a pris quand même un mois avec quelques petits bugs sur leur site on peut indiquer ses disponibilités ou plutôt ces indisponibilités puisque c’est un calendrier où on dit quand est-ce qu’on veut pas recevoir de propositions de shooting et commencer à recevoir les propositions de missions comme heroes vous propose une mission vous avez 20 minutes pour l’accepter sinon elle pas un autre photographe donc faut être réactif ça veut aussi dire que si vous êtes en train de faire un shooting ben vous allez sûrement raté ce qui tombe à ce moment là puisque personnellement pendant un shooting je sors pas mon téléphone pour regarder messages comme c’est pour tester j’ai accepté la première mission que millau roma proposé malgré des tarifs ridicule donc c’était un mercredi midi et pas de chance la cliente l’année le lundi soir juste avant bon raté pour celle là ensuite j’ai eu une proposition d’une mission d’une heure à plus d’une heure de route de chez moi un samedi et payer à nouveau quelques dizaines d’euros donc un tarif ridicule dont j’étais motivé pour tester la plateforme mais franchement faut pas déconner quand même j’ai fini par voir émission mal payés bon vous commencez à comprendre ce que je pense de niro mais au moins c’était pas loin de chez moi bon j’ai effectué la mission ça s’est bien passé clients sympa shocking sympa a pas de problème freins comme un shooting normal que penser de miro alors déjà le plus important l’âge d’être sérieux le nom miro pour un site de photographes les mecs ils sont miro ou quoi vous êtes prévenus désolé à part ça va sérieusement j’ai deux problèmes avec miro le premier c’est leur histoire de inline de post traitement automatisé c’est super chiant et au final pendant un shooting on va se concentrer là-dessus genre merde il faut pas dépasser 6 mm au lieu de rester vraiment concentré sur le reste du shooting à mon avis ça nuit à la qualité générale des photos on se concentre trop là dessus on pense à la laci pas le bon réglage et où on fait pas au feeling comme on le fait d’habitude ensuite le post traitement automatisé d’abord pour moi le post-traitement c’est pas vraiment une corvée c’est même plutôt souvent agréable de faire ressortir le meilleur de ces photos une fois sur leurs 10 20 d’un petit côté on regarde le travail accompli on le sublime et c est pour des missions comme celle que propose miro genre food immobilier portraits etc ça se paie même généralement très rapidement avec quelques préceptes ce qui prend plus de temps et qui est souvent le plus chiant c’est le tri des photos et sa mire au bouclier en direct il faut faire toute façon et c’est même encore pire sur miro puisque le nombre de photos est imposé donc on est obligé de repasser sur le premier tri pour être sûr d’avoir toutes les vues demander dans les guidelines et le bon nombre de photos ni plus ni moins et donc c’est hyper stricte et surtout ils prennent une commission qui à mon sens inadmissible je vous mettrai des exemples de tarifs côté photographe et côté client dans les commentaires comme celles faisant un petit récap et je pourrais rajouter offert en dur mais à l’heure où tourner cette vidéo j’ai trouvé j’ai vraiment des marges alors de 60 % à plus de 85% pour miro donc oui miro s’inscrit bien dans la lignée toutes ces startups comme über des libéraux etc avec comme modèle économique de précariser encore plus un métier déjà assez précaire sweet photographes et cadreurs et donc de tirer les tarifs du marché vers le bas au global ça à instaurer durablement l’idée à mon avis que les tarifs proposés par miro ça représente la vraie valeur pour ce genre de prestation ça va rendre la vie plus compliquée pour de nombreux créateurs qui partage aujourd’hui leur temps entre leur passion mal payés ou pas payer et un job alimentaire comme la photo corporate ou la photo immobilière qui passionne personne mais qui rapporte un peu qui rapportait un peu alors ça c’était au niveau de la société en général si je puis dire mais en tant que photographes ou vidéastes et ce qu’il faut y aller si vous êtes un pro déjà installé à mon avis clairement pas vu les tarifs ça vaut pas le coup si vous avez sûrement mieux à faire de votre temps chercher de nouveaux clients cherchent de nouveaux marchés etc si vous voulez vous lancer en tant que pro ça peut être tentant en portrait par exemple parce que sur l’immobilier ou la restauration je suis pas sûr que ce soit très bonne idée de se lancer en ce moment vu les tarifs en général et ceux de miro en particulier donc pour du portrait ou des petites réalisations vidéo ça permet de se faire la main sur des shootings sans avoir à faire le travail commercial et en gagnant un tout petit peu plus qu’avec des modèles amateurs par exemple ou là ça rapporte rien mais c’est beaucoup plus sympa et plus personnel et avait quand même trois avertissements sur cette idée là le temps de s’inscrire sur la plateforme de remplir les formalités de passer les badges etc c’est pas du tout négligeable donc ce ne sera pas aussi long qu’un vrai travail commercial mais ça prend du temps deuxièmement dans le contrat avec miro il est indiqué que vous n’avez pas le droit d’utiliser les photos réalisées dans le cadre d’une mission miro pourquoi ce soit par exemple pour un bouc en particulier alors est-ce que miro va traquer les photographes de sa plateforme pour voir ce qu’ils mettent sur leur site sur un portfolio j’en doute mais c’est quand même un petit risque mais surtout vous n’avez pas l’autorisation des gens ou des propriétaires de mettre leurs photos sur votre site et ça c’est beaucoup plus embêtant c’est que ça me semble compliqué de leur demander à côté de la mission miro de remplir des autorisations troisièmement du fait du formatage imposé par miro ça vous aidera pas à développer un style propre ni à développer toutes les compétences indispensables un photographe indépendant c’est à dire le post-traitement bien sûr mais aussi le marketing la relation client le commercial bref tout ce qui sera indispensable quand il faudra se lancer pour de vrai en dehors de miro donc je vais rester inscrits sur miro aussi me ferment pas mon compte pour voir un peu comment ça évolue voir à quoi ressemblent les photos retouchées soi-disant par unis parce que pour l’instant de ce que j’ai vu c’était vraiment pas terrible je vais aussi suivre le lancement des offres pour les particuliers et je vous ferai une autre vidéo là dessus j’aurai encore pas mal de trucs à vous dire donc n’hésitez pas à vous abonner pour ne pas la rater si vous avez un avis sur la question n’hésitez pas à en discuter avec modération dans les commentaires juste en dessous et moi je vous dis à bientôt et mon shooting à 30 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *